Meinier conforte sa deuxième place

0

Environ 150 spectateurs étaient présents dimanche après-midi sous un ciel menaçant au stade de Bernex pour suivre ce match opposant le troisième au deuxième du groupe 1 de troisième ligue, à savoir le FC Signal Bernex-Confignon et l’US Meinier, en lutte pour la deuxième place du groupe.

Contrairement à ce qu’on aurait pu imaginer, les bernésiens, qui restaient sur 3 victoires avec 14 réalisations pour 1 but encaissé, sont absents des débats en ce début de match. Les meynites effectuent un pressing très agressif sur le porteur du ballon, ce qui empêche les hôtes de se dégager proprement. Ainsi, la première occasion du match est pour les blancs sur un coup franc non cadré tiré par l’attaquant Udry. Dans la foulée, les visiteurs, en confiance, se mettent à nouveau en valeur par une frappe de 20 mètres d’Amaral. C’est ce même Amaral qui ouvrira le score 5 minutes plus tard en reprenant une frappe d’Udry contrée par la défense bernésienne et concrétise ainsi le bon début de match de son équipe.

Suite à cette ouverture du score, le capitaine bernésien Ruch tente une frappe tendue que Mayer claque en corner. Réaction toutefois trop isolée, les jaunes et noires n’arrivant pas à se mettre dans le rythme du match. C’est donc Meinier qui se crée une nouvelle occasion à la 16ème minute. Sur un long coup-franc, Amaral a le temps de contrôler le ballon au deuxième poteau mais ne cadre pas sa reprise.

Après le quart d’heure de jeu, les visiteurs relâchent quelque peu leur pressing ce qui permet aux bernésiens de respirer un peu. Ces derniers n’arrivent pourtant toujours pas à se montrer dangereux, la transmission du ballon étant mauvaise dans la zone d’attaque. C’est donc logiquement que leur deuxième occasion vient d’un exploit individuel de Kwiek qui slalome entre trois joueurs à mi-terrain avant de frapper, malheureusement pour les jaunes, à côté du poteau. Suite à cette alerte, Meinier accélère sur le côté droit par l’intermédiaire d’Amaral (encore lui) qui centre en retrait pour Fuentes dont la frappe est contrée mais bien reprise par Carvahlo qui porte ainsi le score à 2-0.

En raison du bon placement défensif des visiteurs et du niveau de jeu des bernésiens, que l’on a déjà vu plus à leur affaire, ces derniers se voient contraints de tenter leur chance de loin, à l’image de Kwiek à la 33ème dont la frappe est bloquée par Mayer. Les coéquipiers du gardien meynites vont même aggraver le score suite à une mauvaise sortie de Barbara sur coup-franc, le ballon traine dans  et c’est finalement Amaral qui arrive à le toucher au milieu d’une marée de joueur pour faire trembler les filets une troisième fois.  Les hôtes finiront par se relancer dans la partie dans le temps additionnel de cette première période grâce à un superbe coup-franc tendu, croisé, petit filet de Kwiek, un des seul bernésiens à sortir du lot durant ces 45 premières minutes.

C’est avec de meilleures intentions que les joueurs du coteau reviennent sur la pelouse, bien qu’ils n’arrivent toujours pas à déstabiliser cette défense de Meinier qui reste bien en place. C’est donc avec regrets que les bernésiens voient la tête de Mutombo, venu en renfort de la première équipe, passer au dessus de la cage de Mayer sur corner à la 52ème.

La deuxième période est nettement plus pauvre en occasion que la première. Bernex, qui a élevé le niveau de son jeu depuis le retour des vestiaires, fait maintenant jeu égal avec son adversaire du jour. Les défenseurs des deux équipes neutralisent les attaques de leurs adversaires et se montrent plus prompts dans les duels aériens. On assiste donc a une longue période de jeu pendant laquelle de nombreux corners sont concédés de chaque côté.

Meinier gère bien son sujet et se montre toujours aussi solide mais la fatigue commence à faire son apparition en cette fin de match et les espaces deviennent de plus en plus grands sur les couloirs. Bernex pousse et, à la 85ème, Navarro crochète son défenseur dans le coin gauche des 16 mètres avant de décocher une frappe qui oblige Mayer à se coucher pour dévier le ballon en corner. Juste derrière, sur un centre venu de la droite, le ballon traverse la surface sans que les jaunes n’arrivent à le toucher. Une minute plus tard, Navarro déborde sur le côté gauche et centre au deuxième poteau pour Bernardi qui trompe Mayer d’une superbe reprise de volée. 3-2 pour Meinier, trois minutes de jeu dans le temps réglementaire. Bernex pousse et se dit qu’il y a peut-être quelque chose à faire. Peut-être sur un nouveau coup-franc tiré par Kwiek et dévié par le mur qui oblige le gardien meynite à un splendide arrêt réflexe. Ce sera la dernière occasion pour les joueurs locaux qui s’inclinent finalement 3-2 face à un adversaire direct.

C’est donc un Meinier réaliste qui s’impose face à des bernésiens qui peuvent regretter leur mauvais début de match. Bonne opération pour les deuxièmes du championnat qui attendent toujours le faux pas du leader Onex.

 

SIGNAL FC BERNEX-CONFINON – US MEINIER  2-3 (1-3)
Stade municipal de Bernex

Buts: Amaral 0-1, Carvalho 0-2, Amaral 0-3, Kwiek 1-3, Bernardi 2-3

Bernex II : F. Barbara ; Graves, S. Barbara, Walter, Ortiz (46′ Bernardi); H. Girod (60′ Nzengue), Kwiek, Ruch, Navarro; Jefferson, Mutombo (70′ Monney).
Entraîneur: Miroslav Tlokinski

Meinier : Mayer ; Wydler, Chenevard, Roten, Fiechter ; Amaral (70′ Kassongo), Fuentes, Di Mario, Carvalho (55′ Reymond) ; Ducommun, Udry (89′ Hoffmann).
Entraîneurs: Franco Ricci et Christophe Durret

 

Pour Proxifoot, G. Magnin

Share.