Pas de vainqueur dans le choc des poursuivants

0

Ce match de haut de tableau entre deuxième et troisième promet une belle opposition de styles. D’un côté une équipe de Geneva et son énorme potentiel offensif (36 buts marqués), de l’autre Collex et sa stabilité défensive (16 buts encaissés)… L’enjeu ?  Revenir à une longueur du leader Lancy tenu en échec vendredi soir par Veyrier et ainsi mettre son concurrent du jour à trois points.

Début de match équilibré avec deux équipes très présentes dans les duels et qui tentent de mettre en place leur jeu collectif. Le rythme imprégné à la partie est démonstratif des ambitions des deux équipes et l’on voit déjà quelques excursions dans le camp adverse, sans pour autant se montrer véritablement dangereux.

Geneva, avec la présence de Neves en défense centrale pour palier l’absence du patron Elmira, construit un maximum ses actions depuis derrière et cherche constamment le meneur de jeu De Azevedo. Ce dernier a pour objectif de servir au mieux ses attaquants, chose qu’il ne parvient pas  encore à faire, grâce au bon travail de filtrage et de récupération du milieu de terrain collésien.

Les visiteurs, eux, profitent du très bon jeu au pied de leur gardien Derouazi pour prendre place dans le camp adverse et ainsi tenter de porter l’estocade. Le milieu de terrain axial des rouges très compact ( Monnard, Humbert, Lhoneux) permet aux protégés de Liniger de récupérer un bon nombre de ballons haut dans le terrain et ainsi se retrouver rapidement en phase offensive où ils vont rapidement se montrer décisifs.

Deux  buts en cinq minutes

C’est justement lors d’une perte de balle concédée par un milieu de terrain de Geneva qu’Humbert va hériter du ballon et ainsi ouvrir le score pour Collex (17ème).

Les collésiens sont bien dans le match et leur présence à l’impact physique dérange passablement les joueurs locaux, qui n’arrivent pas à poser le ballon et passer par les ailes comme ils ont l’habitude de le faire.

Cinq minutes plus tard, alors qu’on sent les protégés de l’entraîneur Duarte sonnés par cette ouverture du score, le même Humbert décroche une frappe que le qardien  Moreira  renvoie dans les pieds de Lutzelschwab que ne se fait prier pour aggraver le score (0-2, 22ème).

La sortie de Sow

A la 31ème Collex doit procéder à un changement et la sortie de Sow, blessé, va s’avérer lourde de conséquence.

En effet, les hommes de Pierre Yves Liniger reculent et laissent plus d’opportunités  aux milieux de terrain de Geneva de jouer, le porteur du ballon est moins pressé et quelques combinaisons démontrent le réel potentiel offensif des pensionnaires de Frontenex.

C’est à la 36ème minute que N. Rodrigues profite d’un ballon  par dessus la défense collésienne pour s’en aller battre Derouazi et ainsi redonner espoir à ses couleurs (1-2).

La classe de De Azevedo

Dès le retour des vestiaires Geneva, requinqué par cette réduction du score, s’installe dans le camp des « rouges » et va se remettre au talent de son maître à jouer De Azevedo.

Ce dernier va dans un premier temps, sur un coup franc suite à une faute peu évidente de Morales sur Silas, déposer le ballon sur la tête de De Paiva, libre de tout marquage, pour l’égalisation des brésiliens de Frontenex (49’).

Deux minutes plus tard et sur une magnifique passe en profondeur, le meneur de jeu brésilien trouve N. Rodrigues, qui profite d’un mauvais alignement de la défense collésienne pour donner l’avantage à son équipe (3-2, 51ème).

L’erreur de Monteiro

Bien que poussés par leur capitaine Derouazi, les collésiens ne se montrent pas souvent dangereux devant le but adverse. Hormis une frappe de Lutzelschwab sur la barre transversale, peu d’opportunités franches sont à signaler.

M Belarbi siffle beaucoup de fautes et distribue un nombre incroyable de cartons, dans un match certes engagé mais de loin très correct. Il semble que l’on ne peut même pas combattre un ballon sous peine d’être réprimandé par l’instance suprême, dommage !!!

C’est justement sur une faute à nouveau peu évidente que Collex obtient un coup franc excentré. Le ballon est tapé rentrant en direction des seize mètres et le gardien local décide de boxer le cuir alors qu’il semblait vraiment avoir le temps de s’en emparer. Le ballon tape le … dos de Todic et finit sa course dans les filets. Stupeur et égalisation quelque peu chanceuse des visiteurs, mais ils ont eu le mérite d’y croire jusqu’au bout.

Ce match nul permet aux deux équipes de rester dans la course au titre, toujours à trois points du leader lancéen.

Le suspense est entier, d’autant que la semaine prochaine les hommes de Pierre Yves Liniger reçoivent  Lancy Sports dans un match haut en couleurs. Au match aller Collex l’avait emporté 1-2, donc les joueurs de Dominique Coelho auront faim de revanche dans ce match déterminant pour la suite du championnat.

De son côté Geneva se rend à Choulex avec l’envie de bien faire et de renouer avec le succès qui les fuit depuis maintenant deux matches.

 

FC GENEVA – FC COLLEX BOSSY 3-3 (1-2)
Stade de Frontenex, environ 50 spectateurs.

Arbitre : M.Belarbi.

Buts : 17’ Humbert 0-1, 22’ Lutzelschwab 0-2, 36’ N.Rodrigues 1-2, 49’ De Paiva 2-2, 51’ N.Rodrigues 3-2, 89’ Todic 3-3.

Geneva : Monteiro ; Munier, De Paiva, Neves, Da Silva; Ramos, De Azevedo, Correia (33’ Silas), Pinheiro ; D.Rodrigues (73’ Milici), N.Rodrigues (76’ Pereira).
Entraîneur : Auro Duarte

Collex : Derouazi ; Morales, Sow (31’ Golay), Di Stefano, Pombo ; Monnard, Humbert, Lhoneux (59’ Todic), Audergon (59’ Ponti), Izquierdo ; Lutzelschwab.
Entraîneur : Pierre-Yves Liniger

Avertissements : Da Silva, De Azevedo, Ramos, Milici (Geneva), Morales, Monnard, Audergon (Collex-Bossy).
Expulsion : 70’ Morales (Collex-Bossy)

Share.