Perly II maîtrise aisément Signal II

0

Après la victoire de Meinier face à Onex, les Bernésiens étaient dans l’obligation de s’imposer pour espérer encore accrocher la deuxième place. Face à eux, les joueurs locaux comptaient bien imposer leur jeu et revenir à deux points de leurs adversaires du jour.

Monologue perlysien

Dès les premiers instants de la partie, les hommes d’Helder Silva dominent les débats. Le triangle axial Gentile-Magnin-Coco pose beaucoup de problèmes à un Signal, il est vrai étrangement disposé avec 5 défenseurs. Les premières occasions ne se font pas attendre mais ni Lopes, ni Magnin, ni Coco d’un splendide lob des 30 mètres ne parviennent à tromper la vigilance du gardien de Signal II.

La défense des visiteurs, déjà peu à son affaire dans ce début de match, va alors offrir des cadeaux aux perlysiens. S. Barbara, tout d’abord, se fait chiper le ballon par Lopes, qui ne gagnera toutefois pas son duel face au portier des “jaune et noir”. Sur l’action suivante, l’opportuniste Lopes ouvre enfin la marque après avoir subtilisé le cuir dans les pieds de F. Barbara.

Libérés par cette ouverture du score, les locaux doublent la mise au terme d’une superbe action. Decurtins, lancé à toute vitesse, profite de l’appui de Lopes, pour ajuster aisément le malheureux F. Barbara.

Excepté une réaction d’orgueil en fin de première période par Obonou, les joueurs du coteau, n’ont simplement rien montré. Sevrés de ballons, ils ont tout simplement été dépassés dans tous les compartiments de jeu. Ils encaissent même un troisième but en fin de première période. Palma, d’une jolie frappe croisée, conclut une action d’école initiée par Azevedo.

Scénario inchangé en seconde période

Malgré les rentrées de Girod et Gökhan qui auront fait illusion l’espace de quelques instants, les bernésiens ne pourront rien face à l’excellente utilisation du terrain des perlysiens. Preuve en est le second but du jeune Palma, très présent sur son côté droit, qui concrétise avec brio une belle ouverture de Lopes.

Signal réduit tout de même la marque à la 56ème minute de jeu et quelle réduction du score! Le jeune Gökhan, fraîchement entré, réussit une magnifique bicyclette qui viendra nettoyer la lucarne de Petulla.

Cette réussite n’a pas le don de perturber pas le moins du monde les locaux. En effet, le score prend une allure plus large encore lorsque Lopes inscrit un doublé au terme d’une action personnelle. Enfin,et presque dans l’indifférence générale, la sixième et dernière réussite des locaux est signée Silva bien servi par Teko.

Sous une chaleur étouffante, le derby attendu n’a pas eu lieu. La faute à une deuxième garniture de Perly, qui a une nouvelle fois séduit par son potentiel offensif et sa maîtrise du jeu. Avec un effectif jeune, Helder Silva peut être fier de son travail et rêver à une belle saison 2009-2010.

Miroslaw Tlokinski, quant à lui, peut remercier ses joueurs de lui rester encore fidèle. Les nombreuses colères de l’ex-joueur professionnel ont de quoi rendre fous ses propres joueurs. Quoiqu’il en soit, les joueurs du coteau sont passés à côté de leur match et peuvent surtout dire adieu à la seconde place dans ce championnat.

 

FC PERLY-CERTOUX II – SIGNAL FC BERNEX-CONFIGNON II  6-1 (3-0)
Stade municipal de Perly

Buts: 21′ Lopes 1-0, 23′ Decurtins 2-0, 38′ Palma 3-0, 51′ Palma 4-0, 56′ Gökhan 4-1, 69′ Lopes 5-1, 80′ Silva 6-1

Perly II (4-2-3-1): Petulla; Ratta, Pilet, Azevedo (61′ N’kidiaka), Decurtins (C); Magnin, Gentile; Palma, Coco (60′ Teko), Silva (81′ Dello Buono); Lopes.
Entraîneur: Helder Silva

Bernex II (5-1-3-1): F. Barbara; Walter, Graves, S. Barbara, Guzzo (46′ Gökhan), Martins; Essa (65′ Monney); Ortiz (46′ Girod), Kwiek, Navarro; Obonou
Entraîneur: Miroslaw Tlokinski

Avertissements: Pilet, Ratta, Silva pour Perly II; Essa, Obonou pour Bernex II

Share.