Vernier et CS Italien se quittent dos à dos au terme d’un match terne

0

Quatre petits points, c’était la différence entre Vernier et CS Italien au moment du coup d’envoi de cette partie capitale pour le maintien en 2ème ligue. D’un côté, CS Italien, venu chercher le match nul sur le terrain d’un adversaire direct et de l’autre le FC Vernier dont la confiance avait été relancée en coupe durant la semaine contre Kosova.

Un match sans rythme

Dès l’entame du match, on s’aperçoit qu’aucune des deux équipes ne veut véritablement se livrer, si il est vrai qu’une victoire était capitale, la défaite serait encore plus importante au classement. Et c’est naturellement que les deux formations disposées toutes deux en 4-5-1 pensent d’abord à défendre avant de se projeter vers l’avant.

Autant le dire tout de suite, rien n’a été vraiment à noter dans cette partie. Vernier, bien que relancé par sa qualification en finale de coupe trois jours plus tôt, paye les frais physiques des 120 minutes contre Kosova et ne parvient pas réellement à mettre du rythme. En face, CS Italien n’est pas arrivé à profiter de cet aspect pour passer l’épaule et mettre la barre à 7 unités, un écart qui aurait été suffisant vu l’état actuel du classement.

Après 10 minutes d’observation, on notera cependant que Vernier a tenté de s’installer dans le camp italien, avec une grosse occasion pour Tchibozo qui, après une percée, se retrouve seul devant Alvarez mais bute sur le dernier rempart du CS Italien.

Pendant 15 minutes, Vernier domine le match, mais ne parvient pas à se créer d’occasions, pourtant, le jeu écarté des hommes de Tami et les appels intéressants d’Ajdini et de Negri auraient dû amener plus de danger devant les cages adverses.

Puis, à la demi-heure, la baisse de régime attendue des verniolans allait redonner un faux-rythme à cette partie et plus rien n’allait se passer jusqu’à la mi-temps.

La deuxième période allait s’avérer être l’exacte copie de sa grande sœur, un début poussif, une occasion pour Vernier, avec un tir trop mou de Tchibozo sur un joli mouvement, puis…plus rien.

Cinq dernières minutes plus animées

En fin de match, Vernier tente enfin quelque chose, jetant toutes ses forces dans la bataille, les hôtes vont se créer quatre opportunités, mais les ballons distribués par Texeira sur coup franc (84ème) ou sur une belle transversale (87ème) ne seront que mal exploités par les avants verniolans.

CS Italien allait même se créer une grosse occasion à la 89ème, mais le coup franc de Wohlschlag est bien détourné par Marcon. Dans les arrêts de jeu, deux situations dangereuses allaient encore inquiéter CS Italien, mais ni Tchibozo, ni Delattre n’exploitaient les ballons dans la surface.

Au final, c’est un match bien terne auquel ont assisté les quelques 80 personnes en ce dimanche matin. Aucune équipe ne voulant véritablement se livrer et ne le pouvant tout simplement pas.

CS Italien garde certes la barre à quatre unités, cependant, la victoire de Meyrin leur accorde moins de marge de manœuvre et le CS Italien – Meyrin de la dernière journée pourrait être dangereux.

Vernier, eux, ont réalisé une meilleure prestation que la semaine précédente contre un Meyrin II il est vrai renforcé par quelques éléments de la première équipe. Cependant, les hommes de Tami sont toujours sous la barre et ont un programme d’enfer pour la fin de ce championnat, puisqu’ils affrontent Geneva, Lancy et Collex ! Il faudra faire des points contre le trio de tête si ils désirent toujours visiter les stades de 2ème la saison prochaine.

 

FC VERNIER – CS ITALIEN  0-0
Stade municipal de Vernier, 80 personnes

Vernier : Marcon, Rodriguez (64’ Fellah), Scipioni (c), Ouadja, Maret, Texeira, Tchibozo, Boussemacer, Ajdini (61’ Bajrami), Negri (57’ Pereira), Delattre.
Entraîneur: Patrick Tami

CS Italien : Mi. Alvarez, Albuquerque, Bassols, Salerno, Ribeiro, Wohlschlag, Agrelo (65’ Ma. Alvarez), Maggialetti, Dolci, Izquierdo (C) (85’ Ferreira), Ribon.
Entraîneur: Casalino

Avertissements : 45’ Texeira, 55’ Agrelo, 72’ Tchibozo, 83’ Maggialetti, 88’ Maret

Share.