Le plein pour les Stadistes !

0

Un début de championnat difficile pour des genevois qui ont manqué de profondeur et de mordant pour inquiéter une équipe du Stade Lausanne Ouchy qui, loin d’être brillante, entame de la plus belle des manières cette nouvelle saison.

Venir à Vidy en plein mois d’août pour suivre mon premier match version 2009-2010 du championnat suisse de 2ème ligue interrégionale groupe 1, c’est un peu comme si l’on prolongeait mes vacances l’espace d’un après-midi … Ciel bleu, température avoisinant les 30 degrés et le lac (de Genève, oui Monsieur !) couleur turquoise qui affiche les 23 degrés … il ne manque que le sable !

A moins que ce dernier, au vu des nombreuses imprécisions techniques, ne se trouvaient dans les chaussures de quelques uns des 22 acteurs …

SLO ouvre la marque contre le cours du jeu

En ce début de match, les hommes du charismatique entraineur genevois Auro Duarte sont bien en place et maîtrisent bien le ballon sans toutefois se créer de véritables occasions. Gênés par la bonne disposition de leurs adversaires et imprécis les stadistes quant à eux ne sont pas véritablement entrés dans le match.

Neves Da Silva et Chedly au duel

Mais comme cela arrive parfois dans le football – (et pour s’en persuader faut pas hésiter à passer un petit coup de file à l’entraineur des « verts », mon pote Alain Perrin qui en connait un rayon sur la question … moi je vous dis, il ne passera pas l’hiver) – ce sont les rouges et blancs, contre le cours du jeu, qui d’une action à trois magnifique, se terminant par un centre instantané de Diop pour Da Luz Mendes, débloquent les compteurs. On joue la 8ème minute.

Réaction instantanée de Geneva, c’est 1-1 

On se dit alors que les genevois ont pris un sacré coup sur la tête et que le fantôme de la 1ère journée (défaite 5 à 1 contre le FC Montreux) va définitivement les déstabiliser. Que nenni !

A la 12ème minute, suite à une mauvaise relance du latéral droit Sabedini (pas encore 17 ans, ceci expliquant peut-être cela), Geneva récupère la balle et Sanou d’un centre superbe de précision au 2ème poteau trouve son buteur Azevedo qui, de la tête, trompe le portier Voisard.

Va s’en suivre deux bonnes occasions pour les lausannois par Boutafenouchet et Da Luz Mendes mais le score n’évolue pas.

Azevedo à la lutte avec Kaissi

Les balles arrêtées de Chedly

C’est à la 27ème suite à un corner frappé par Chedly (oui oui l’ancien compère en attaque de Julian Esteban au Servette) remarquable de précision sur balles arrêtées depuis son arrivée à Stade, c’est le défenseur central Kaissi qui profite d’une déviation au premier poteau pour envoyer la balle au fond des filets, inscrivant ainsi son 2ème but en 2 matchs dans les mêmes circonstances !

On attend une réaction des genevois mais figés dans la rigueur de leur organisation, seuls Azevedo et Sanou par moment, qui grâce à des gestes techniques venu d’ailleurs parviennent à être dangereux mais malheureusement pour eux, on est bien trop loin du but adverse …

Elmira devance Boutafenouchet sous le regard de Chedly

2ème mi-temps: on aurait aimé voir les visiteurs prendre des risques

La 2ème mi-temps démarre comme elle s’était terminée, le FC Geneva ne prend pas de risque, laissant le soin au vaudois de faire le jeu. Les erreurs techniques se multiplient, on joue trop compliqué à l’image de Boutafenouchet (remplacé peu après la mi-temps), très en dessous de son niveau habituel.

Franchement, le match n’est pas d’un niveau exceptionnel et on se dit que le staff genevois va enfin tenter d’emballer la rencontre, logique quand on est mené au score non ? Au contraire, ce sont les défenseurs Chiesa et De Paiva qui doivent faire usage de leur puissance pour annihiler les actions du FC Stade Lausanne Ouchy.

Coup de tonnerre à la 80ème, sur une balle dans l’axe de la défense, Rodrigues d’un geste spectaculaire, une talonnade aérienne emprunté au « futsal » (une des spécialités des « Auriverde » du bout du lac), envoie le ballon au fond des filets, enfin c’était sans compter sur la main ferme de Voisard qui sorti du « diable vauvert » envoie le ballon sur la barre transversale ! Wouaw ! On est pas passé loin du 2- 2 !

Sanou tente de passer le jeune Sabedini

Un final qui ne changera rien

Dans les 10 dernières minutes ce sont les stadistes qui se créeront les meilleures occasions, un poteau de Ruchat sur une frappe lointaine notamment. Mais on en restera là pour la plus grande joie des dirigeants vaudois qui ne s’étaient pas retrouvé à pareil fête depuis la votation du budget du M2 !

Le FC Geneva doit s’accrocher, il y a de la qualité dans cette équipe et Stade ne pas s’enflammer, il n’a disputé que deux matchs contre des équipes néo-promues (avec tout le respect que je leur dois).

Bravo messieurs les arbitres!

Enfin, une fois n’est pas coutume (n’est ce pas Christophe Ohrel), il est à relever l’excellente prestation du trio arbitrale, et notamment du maître de cérémonie Nenad Skalonja. Choix judicieux, toujours bien placé, en parfaite condition physique et maîtrisant le match de bout en bout, on en redemande.

 

FC STADE LAUSANNE OUCHY – FC GENEVA 2–1 (2-1)
Stade Juan Antonio Samaranch, 80 spectateurs

Buts : 8′ Da Luz Mendes (1-0), 12′ Azevedo (1-1), 27′ Kaissi (2-1)

Stade Lausanne : Voisard ; Sabedini, Lacroix (C), Kaissi, Morina ; Da Luz Mendes, Nfongilo, Ruchat, Boutafenouchet (55′ Mani) ; Chedly (81′ Ferrari), Diop (86′ Soos).
Entraîneur : Christophe Ohrel

Geneva : Stierlin : Munier, Chiesa, De Paiva, Elmira  Rudi (C) ; Bita (61′ Cruz), Da Silvia, Neves Da Silva,  Elmira Loris (45′ Rodrigues), Sanou ; Azevedo.
Entraîneur : Auro Duarte

Avertissement : Lacroix

 

Pour Proxifoot, Jean le Petit

 

Share.