Nul logique entre Collex et Versoix

0

Comme la saison passée, le fraîchement rénové stade Marc Burdet accueillait pour la première journée le derby entre Collex-Bossy et Versoix. Il y a une année, l’équipe de Sergio Carmo était repartie avec les 3 points. Les Collésiens avaient donc soif de revanche pour reconquérir la suprématie régionale.

15h00 l’arbitre fribourgeois de la rencontre Monsieur Chenaux siffle le début du match et le stade Marc Burdet est plongé dans un nouveau derby entre les deux voisins du bout de la rive droite. La chaleur qui règne sera difficile à apprivoiser pour les joueurs des deux camps.

Ce match de reprise commence sur un petit rythme on sent les équipes encore en rodage notamment dans la transmission des passes qui n’est pas encore bien huilée chez les hôtes comme chez les visiteurs.

Il faut attendre la 14e minute pour assister à la première véritable occasion à se mettre sous la dent pour un public qui gonfle au fil des minutes. Audergon reçoit la balle suite à un bon mouvement collésien sur le côté gauche. Il évite le tacle d’un défenseur « bleu » et administre un centre pour Menga mais la défense versoisienne se dégage. En ce début de partie les intentions sont bonnes mais souvent les dernières passes ne sont pas bien assurées.

Cette occasion aura pour effet de réveiller les visiteurs du jour. Les « bleu » prennent l’ascendant dans les duels, récupèrent la balle plus haut et proposent un meilleur football que leur adversaire. Ceci permet aux attaquants de Sergio Carmo de se rapprocher des buts des locaux. Puleo effectue un bel enchaînement dribble et lob du gauche mais Derouazi veille (24e). Dans la foulée Shabani frappe de loin mais ne trouve pas le cadre du capitaine collésien. Mais ces tentatives sont encore trop lointaines pour surprendre une défense locale expérimentée.

On sent les visiteurs plus dangereux que leurs adversaires. C’est alors que le véloce Izquierdo s’empare du ballon et transperce la défense « bleue », il entre dans les 16 mètres et est déséquilibré par un défenseur adverse. L’arbitre de la rencontre n’hésite pas et siffle pénalty. Ce penalty paraît quelque peu généreux de l’extérieur. Peu importe, Wurth prend ses responsabilités et le gardien Vaucher à contre-pied. Voilà qui fait du bien aux hommes de Pierre-Yves Liniger qui vivaient une période un peu moins bonne.

Ce but va lancer les collésiens, désormais plus incisifs et qui prennent enfin l’initiative. A l’image du jeune Lhoneux qui décoche une frappe violente que Vaucher ne peut que repousser. Heureusement pour lui aucun collésien n’était là pour suivre.

En fin de première période d’autres actions litigieuses paraissent plus sujettes à pénalty que celui qui a été accordés aux hommes du duo Liniger-Cazorla. Il n’en sera rien, les 22 hommes peuvent aller se rafraîchir dans les vestiaires.

La deuxième mi-temps débute donc sur ce score de 1 à 0 pour les collésiens. Versoix revient avec d’autres intentions en ce début de deuxième période à l’image du remuant Shabani qui va contrer la relance de Wurth, fonce vers Derouazi et ajuste le petit filet côté opposé de ce dernier. Egalisation pour des versoisiens revigorés par le thé de la mi-temps.

Le match s’équilibre et les occasions sont rares d’un côté comme de l’autre. La faute certainement à la chaleur assommante qui pèse sur les 22 acteurs et les supporters qui tentent de se rafraîchir à la bière pression.

Collex se met en en évidence suite à un cafouillage consécutif à un coup-franc de Lutzelschwab mais ni Benallouch ni Audergon ne réussissent à mettre la balle dans les cages du portier Vaucher, bien aidé par sa défense agressive dans le bon sens du terme.

Le spectacle est peu plaisant même si l’envie des joueurs et l’intensité des duels sont bien présentes.

A la 72e El Tayar remise subtilement pour Bianco qui a bien suivi mais Derouazi s’interpose devant l’ex-attaquant collésien qui ne parvient pas à toucher suffisamment la balle pour la mettre au fond des filets.

Heureusement pour les spectateurs la fin du match est plus ouverte, la fraîcheur des nouveaux entrants prenant le pas sur la fatigue des joueurs ayant débuté le match. Ainsi Ponti, tout juste rentré, trouve subtilement Menga dans le dos de la défense. Ce dernier crochète Vaucher mais ne parvient pas ensuite à redresser suffisamment la balle pour permettre à Wassmer, seul aux 5 mètres de recevoir le ballon. Avec un peu plus d’expérience le jeune attaquant aurait certainement pu bénéficier d’un penalty sur une action comme celle-ci. Il reste moins une dizaine de minutes à jouer.

On retrouve le numéro 9 collésien dans ses œuvres à 2 minutes de la fin. A 25 mètres des buts adverses il feinte de frapper et sert le jeune Wassmer, lequel arme instantanément une frappe qui trouve Vaucher sur sa route, qui sauve les siens.

Mais Versoix n’abdique pas et tente également par Togni, dans un premier temps, dont la frappe manque de précision et de puissance pour inquiéter Derouazi. Puis sur un long centre de la droite que Pombo dévie de justesse en corner alors que deux « bleu » étaient à la réception pour propulser la balle dans les buts.

On en restera là, un partout score final. Au vue de la physionomie du match ce score de parité paraît logique, Versoix a plus tenté de produire du jeu alors que Collex s’est montré plus dangereux sur quelques actions ponctuelles. On espère que ces deux équipes trouveront rapidement des automatismes pour offrir aux spectateurs plus de variétés offensives. Mais elles auront à coup sûr une carte à jouer pour se retrouver dans le haut de classement grâce notamment à leur solidité et leur expérience défensives.

Les deux buteurs du jour Wurth (Collex) et Shabani (Versoix) au duel

 

FC COLLEX-BOSSY – FC VERSOIX  1-1 (1-0)
Stade Marc Burdet, environ 200 spectateurs

Arbitres : Chenaux, Kalan et Pamberg

Buts : 35’ Wurth (1-0), 50’ Shabani (1-1)

Collex : Derouazi ; Pombo, Di Stefano, Sow, Wurth ; Izquierdo, Benallouch (Ponti), Lhoneux, Audergon (Otero); Lutzelschwab (Wassmer), Menga
Entraîneur : Pierre-Yves Liniger

Versoix : Vaucher ; Dijkhuizen, Seramondi, Bernard, Bréthaud ; Shabani, Ansah (El Tayar), Jacquier, Noel (Togni) ; Puleo (Giacosa), Bianco
Entraîneur : Sergio Carmo

Avertissements : Menga (Collex), Seramondi (Versoix)

 

Share.