Aïre bat Vernier au terme d’un match fou

0

Mercredi soir, le synthétique d’Aïre était le théâtre du derby verniolan entre le FC Aïre-le-Lignon et le FC Vernier.

Dans ce match décalé de la quatrième journée, Vernier ayant eu l’honneur de défier le Stade Nyonnais en coupe de Suisse, les objectifs des deux équipes étaient clair : Rester au contact de la tête du classement.

Pas de round d’observation

Sur le petit synthétique d’Aïre, et avec les intentions offensives des deux équipes clairement affichées dès l’entame de la partie, on sentait qu’il ne faudrait pas longtemps avant que les hostilités soient lancées.

Dès la 3ème minute, Teixeira allumait les feux pour Vernier d’une belle reprise de volée aux 20 mètres. Malheureusement pour le milieu verniolan, sa belle frappe n’est pas cadrée.

En ce début de match, la pression est verniolane, les hommes de Patrick Tami essayent de s’installer dans le camp adverse, mais c’est Aïre qui va pourtant ouvrir la marque. A la 5ème minute, un ballon cafouillé par la défense des “blanc” est récupéré par Kreutzer à la limite du hors-jeu. Le grand attaquant “orange” ne manque pas sa chance et fusille Marcon des cinq mètres.

Ce coup du sort n’assomme pas le FC Vernier pour autant et les visiteurs repartent à l’attaque pour une réaction très rapide. Trois minutes plus tard, Teixeira se faufile dans la défense adverse et sert sur un plateau De Aguiar au deuxième poteau pour une égalisation aussi rapide que méritée au vue du début de partie.

Deux buts dans les huit premières minutes de jeu, il ne fallait donc pas arriver en retard ce mercredi soir.

A la suite de cette égalisation, la partie va s’équilibrer quelques peu. La petite surface de jeu n’aidant pas réellement à l’élaboration d’un jeu posé et favorisant les contacts, ce d’autant plus qu’il s’agit d’un derby, le match est haché et il faut attendre la 17ème minute pour qu’une équipe reprenne le dessus sur l’autre.

C’est en effet peu après le quart d’heure de jeu que Delattre voit sa reprise de volée passer peu au-dessus des buts de Rufener après un beau débordement de Ribeiro.

La partie est très ouverte, le ballon file d’un but à l’autre et les occasions sont nombreuses, qu’elles soient franches ou non. Et les spectateurs présents au bord de la touche prennent du plaisir à suivre cet affrontement.

Un dernier quart d’heure pour Aïre

Alors que les deux premiers quart d’heures ont été très équilibrés, avec cependant un léger avantage territorial au FC Vernier, les quinze dernières minutes de cette mi-temps vont voir Aïre prendre possession du ballon et du camp adverse pour se créer les occasions.

Ainsi, à la 30ème Pose profite d’une belle combinaison sur le côté droit pour se présenter seul face à Marcon sans parvenir à tromper le jeune portier verniolan.

A la 39ème minute, un corner des locaux est boxé par Marcon sur Bernardino. Le n°25 “orange” complètement excentré tente une reprise acrobatique pour redresser la course du ballon et celui-ci se termine dans les filets verniolans! Une superbe deuxième réussite qui redonne l’avantage à Aïre dans ce derby. Avantage que les locaux gardent jusqu’au thé.

La deuxième mi-temps repart sur les mêmes bases que la première. Dès la 50ème minute, un coup franc de Teixeira traverse toute la défense pour arriver sur De Aguiar qui, surpris certainement que ce ballon lui arrive, ne parvient pas à reprendre correctement et ne peut ainsi pas égaliser.

Vernier prend le dessus. Désireux de revenir au score, les visiteurs prennent le jeu à leur compte, Aïre, quant à eux, laissent leurs adversaires jouer et sont à l’affût de la moindre occasion pour aller contrer et inquiéter Marcon. Quelques petites chances de part et d’autres égayent ce premier quart d’heure de la seconde mi-temps, mais aucune n’est véritablement inquiétante.

Six minutes de folie

Arrive alors la 60ème minute de jeu et une période complètement folle qui verra les deux équipes se livrer à une véritable partie de ping-pong.

Signal d’envoi de ces six minutes, une belle percée de Cacaj, à peine entré, qui lui offre un duel avec Marcon. Le portier de Vernier s’en sort avec brio et garde son équipe dans la partie.

Une minute plus tard, un ballon anodin arrive dans les pieds de Rendeiro. Le latéral, désireux de remettre la balle à son portier, effectue une passe qui surprend ce dernier. Rufener sauvera finalement le ballon sur sa ligne, mais le dégagement atterri directement dans les pieds de De Aguiar qui, malgré le retour des autres défenseurs orange, peut ajuster le petit filet opposé d’un extérieur malicieux et inscrire son doublé pour le 2-2.

On se dit alors que Vernier a pris un avantage psychologique important, puisque sa domination a enfin trouvé la réussite et que les Verniolans donnent l’impression d’être mieux que leurs adversaires.

C’était sans compter sur Pagliuca. Le milieu local, au milieu de la défense verniolane, parvient à éliminer son défenseur pour ajuster superbement la lucarne de Marcon. Aïre parvient à reprendre l’avantage 3-2 et le match s’emballe réellement.

A la 66ème minute, De Aguiar déborde sur la droite de l’attaque des “blanc”, son centre tendu est repris difficilement par Saidi. Rufener repousse d’un réflexe la tentative du remplaçant de Vernier sur sa latte. Après trois rebonds sur celle-ci, la balle revient en jeu et le pied d’un défenseur “orange” empêche la tête du même Saidi d’inscrire l’égalisation.

L’arbitre estime que l’intervention est dangereuse et signale un penalty transformé par De Aguiar pour un triplé.

En six minutes donc, le score est passé de 2-1 à 3 partout, et l’intensité de ce derby s’en trouve naturellement augmentée. Les contacts se font de plus en plus virils, les attaques de plus en plus directes et l’arbitre a de plus en plus de peine à garder le match sous contrôle.

Vernier rate sa chance, Aïre la saisit

Les vingt dernières minutes aussi connaîtront leur lot d’émotions. Tout d’abord, à la 72ème minute, un excellent centre de Ribeiro est repris par De Aguiar pour la quatrième réussite du n°10 verniolan, malheureusement pour Patrick Tami et ses hommes, le but est justement annulé pour une main de l’attaquant.

Les coups francs de Teixeira ont posé beaucoup de problèmes à la défense d’Aïre

Vernier vient de voir sa plus grosse chance de passer enfin devant et n’a pas su la saisir. Les locaux vont quant à eux, profiter de leur opportunité, qui va se présenter quelques minutes plus tard pour reprendre, une quatrième fois, l’avantage. Sur un corner de Pose, la remise de la tête de Kreutzer trouve Lloves qui peut pousser le ballon au fond et inscrire un 4-3 qui sera décisif.

Car malgré les tentatives verniolanes et la pression exercées sur les buts de Rufener, aucune réelle action ne permettra à De Aguiar et ses potes de revenir dans la partie, ils s’exposent même à des contres tranchants. Sur l’un d’entre eux, Pose part de son camp et traverse tout le terrain pour aller tromper une cinquième fois un Marcon abandonné par sa défense pour l’occasion. Cette cinquième réussite de la 93ème minute de jeu sera le dernier fait de ce match complètement fou qui aura ravi les quelques spectateurs sur le bord de la touche.

Aïre se relance ainsi dans son championnat, bien que toujours invaincus après trois journées, les hommes de Stifani n’ont fêté mercredi que leur deuxième victoire. L’entraîneur se montrait d’ailleurs satisfait de la performance de son équipe : “Je suis évidemment content de la victoire, mais c’est surtout l’état d’esprit qui m’a plu. On a raté de grosses occasions qui nous auraient permis de tuer le match et on ne les a pas saisies, mais l’essentiel est là au terme de ce très beau match.”

Pour Vernier, la déception est bien sûr grande, l’équipe n’ayant jamais réussi à prendre l’avantage dans cette partie. Mais les hommes de Tami peuvent s’appuyer sur leur énorme capacité de réaction et sur un mental qui a fait plaisir à voir. Cela n’a pas suffi cette fois-ci, mais à l’avenir, cela peut payer.

 

FC AÏRE-LE-LIGNON – FC VERNIER  5-3 (2-1)
Stade d’Aïre

Buts: 5′ Kreutzer 1-0, 8′ De Aguiar 1-1, 39′ Bernardino 2-1, 61′ De Aguiar 2-2, 63′ Pagliuca 3-2, 66′ De Aguiar (P) 3-3, 79′ Lloves 4-3, 93′ Pose 5-3

Aïre : Rufener, Rendeiro (70′ Nuredini), Lloves, Paul, Maimouni (C), Pagliuca (64′ Christinet), Bernardino, Diaz, Pose, Duvoisin (51′ Cacaj), Kreutzer
Entraîneur : Patrick Stifani

Vernier : Marcon, Oliveira, Ribeiro (82′ Pires), Osorio, Radovanovic, Antonuccio (C), Teixeira, De Aguiar, Fellah, V.Osorio (61′ Cardoso), Delattre (57′ Saidi)
Entraîneur : Patrick Tami

 

 

Share.