Puplinge va vite, trop vite pour Racing

0

Dans ce match en retard de la deuxième journée, les hommes de José Burgos écrasent littéralement une équipe de Racing limitée et hors de forme. Six buts et une prestation convaincante pour les néo-promus.

Avant même la rencontre, de nombreuses interrogations planaient sur le Stade du Bout-du-Monde et plus particulièrement sur l’équipe de Racing. Après le retrait de la première équipe, quels joueurs allaient être alignés ?  A la vue des compositions, Sebahattin Yoksuzoglu et le défenseur Furtado sont les principaux joueurs issus de la désormais défunte première équipe. Malgré ces quelques renforts, le contingent n’est pas à l’heure de l’abondance puisque le président Khalid Chagna prend place sur le front de l’attaque et aucun remplaçant n’est à disposition.

Colomb retarde l’échéance

Dès l’entame du match, la vitesse de la jeune équipe de Puplinge pose problème à Racing qui dispose néanmoins d’une bonne possession du ballon, la présence du fidèle Yoksuzoglu entre les lignes aidant. Serge Colomb, jeune gardien de Racing (à peine 20 ans) s’emploie à la tâche pour préserver sa cage inviolée face à la fougue et parfois à la précipitation des attaquants de Puplinge. C’est un autogoal qui va débloquer la rencontre : quelques minutes avant la mi-temps, le malheureux Belhaid détourne malencontreusement un corner dans son propre but. 1-0 pour les visiteurs qui gagnent la mi-temps fort de ce maigre avantage.

Puplinge met le turbo, Racing abdique

La deuxième mi-temps offrira aux spectateurs du Bout-du-Monde un véritable récital de Puplinge face à une équipe de Racing qui s’écroule physiquement. A la 53ème, Zendaoui se lance dans un rush digne des plus grands, élimine une bonne demi-douzaine d’adversaires avant de servir sur un plateau Percin qui crucifie Colomb, 0-2. A la 71ème, Chaves transforme un pénalty avec sang froid pour le 3 à 0. Plus rien ne reste à espérer pour Racing qui se retrouve à 10 suite à l’expulsion de Hbabaz et sans aucune possibilité de remplacement.

Pereira fait son show

La fin de match à sens unique va alors mettre en lumière la technique racée de Pereira. En vingt minutes, l’attaquant de Puplinge va se jouer de la défense adverse avec classe et aisance pour aggraver le score à 4, 5 puis 6 à 0.

Pereira, auteur d’un hat trick lundi soir

Puplinge cueille ainsi son premier succès de la saison 2009-2010. Après s’être inclinés lors de leur baptême en troisième ligue (ndlr : 3 à 2 face à Cerceda), les jeunes joueurs de José Burgos ont montré de grosses qualités dans la rapidité d’exécution et la maîtrise technique, ce qui permet à l’entraîneur puplingeois de réitérer ses ambitions pour la saison à venir : « ce serait extraordinaire de terminer dans la première moitié de classement. Hormis un départ et une arrivée, notre équipe est restée celle de la saison dernière, les joueurs sont jeunes, mais nous avons décidé de leur faire confiance. Nous devons encore progresser tactiquement, mais si les joueurs murissent vite, nous pourrons faire une bonne saison. »
Concernant le match de lundi soir, José Burgos analysait très justement : « nous avons été sérieux et solidaires, ensuite la fraîcheur physique a fait la différence. »
Du côté de Racing, on dispose encore de quelques joueurs, mais cela ne suffit pas à stopper l’hémorragie. Au moins, la polémique a laissé sa place au jeu et c’est bien là le seul motif de satisfaction.

José Burgos, entraîneur de Puplinge

 

RACING CLUB GE II –  FC PUPLINGE  0-6 (0-1)
Stade du Bout-du-Monde, 40 spectateurs
Buts: 42′ Belhaid (CSC) 0-1, 53′ Percin 0-2, 71′ Chaves (P) 0-3, 73′ Pereira 0-4, 82′ Pereira 0-5, 90′ Pereira 0-6
Racing II : Colomb ; X, Belhaid, Furtado ©, Hbabaz ; Hanani, Ahmed, Yoksuzoglu, Ould Lahcen ; Corine, Chagna.
Entraîneurs : P. Garbani & A. Wakhidi
Puplinge : Chevalier ; Cerato, Mula©, Koularmanis, Soalleiro (73′ Tortorici); Ledren (82′ Fraga), Cerkini, Zendaoui (66′ Khettabi), Ledren ; Pereira, Chaves.
Entraîneur : Jose Burgos
Avertissements : Hbabaz, Yoksuzoglu, Cerkini, Hanani, Fraga.
Expulsion : 62′ Hbabaz (deuxième avertissement)

 

 

Photos: Despondos Footos 

 

Share.