Eclaircie sur le coteau

0

Signal Bernex terrasse Le Locle grâce à Weber (4 buts !) et Yoksuzoglu. Les hommes de Bobbio s’offrent un peu d’air avant la trêve.

Enfin une victoire pour Bernex, la deuxième seulement de la saison. Depuis le 12 septembre (victoire 1 à 0 à Colombier), les jaune et noir n’avaient plus goûté au succès, mais ils avaient surtout enchainé les prestations peu convaincantes.  Rien d’autre que la victoire n’était donc toléré face au Locle, lanterne rouge du championnat de 2ème ligue inter. En attendant l’entrée des joueurs sur la pelouse, Richard Vouilloz, directeur technique du club, saisissait parfaitement l’enjeu d’une telle rencontre : « C’est un match six points ». Situation inédite dans un club qui affiche des ambitions.
Weber de suite
Après quelques maladresses initiales, les hommes de Bobbio vont vite prendre le match à leur compte. Dès la 8e minute, un long renvoi de Page permet à Weber de se présenter dans la surface adverse. Crocheté, l’attaquant obtient un pénalty qu’il transforme lui-même.
L’entame semble parfaite, mais Bernex joue à se faire peur. Deux minutes après le but, le solide Diarrassouba frôle l’autogoal en déviant un coup-franc sur le poteau de Page. Les incertitudes sont définitivement effacées à la 17e, lorsque Yoksuzoglu élimine toute la défense locloise pour tromper le gardien Badalamenti d’un subtil extérieur du gauche. Le Locle est aux abois. Koum et Yoksuzoglu trouvent les espaces pour se ménager plusieurs opportunités et Weber rôde, prêt à exploiter le moindre ballon de but. A la 29e, un ballon qui traine dans les seize mètres et qui est là pour se jeter ? Weber. Ballon légèrement dévié par un défenseur loclois et 3 à 0 avant la mi-temps.
Weber encore
Alors que la seconde période reprend et que la buvette ne désemplit pas, Bernex va inscrire le quatrième but par l’intermédiaire de Weber, encore lui, bien servi par Garbani. Déjà trois buts et l’attaquant semble insatiable. Les jaune et noir entament la deuxième période de la meilleure des manières et enterrent définitivement les maigres espoirs du Locle. A la 65e, L’entente Garbani – Weber fait encore mouche. Le latéral prend de vitesse toute la défense neuchâteloise sur le côté droit et adresse un centre parfait que Weber se fait un plaisir d‘envoyer au fond des filets.
Bernex l’emporte donc 5 à 0. Une victoire essentielle avant la trêve face à un adversaire, il est vrai, plutôt modeste. L’apport de Yoksuzoglu est indéniable, l’ancien de Racing offre une meilleure fluidité au jeu bernésien. Weber, quant  à lui, semble avoir retrouvé son instinct de buteur, voilà qui pourrait annoncer un deuxième tour plus prolifique. Malgré tout, la prestation globale n’aura pas été exaltante, mais seule la victoire comptait et Bernex peut désormais préparer la suite du championnat avec sérénité.
Le bilan de Bobbio
A l’issue de la rencontre, Piero Bobbio commentait la prestation des siens : « Pour une fois, la situation s’est embranchée dans le bon sens. Les conditions de match étaient difficiles, ça aurait pu être un match piège, mais nous n’avons jamais fait preuve de suffisance ». L’entraîneur se félicitait également de l’entrée en jeu du jeune José Boschetti, 17 ans.

Concernant le premier tour de Signal Bernex, l’entraîneur d’ajouter : «Nous ne sommes pas à notre place dans ce classement. Niveau foot, nous avons été à la hauteur, mais nous avons raté trop d’occasions. Et avec des matchs nuls, on n’avance pas ».

 
SIGNAL FC BERNEX-CONFIGNON – LE LOCLE SPORTS  5-0 (3-0)
Stade Municipal de Bernex, 50 spectateursButs : 8′ Weber 1-0, 17′ Yoksuzoglu 2-0, 29′ Weber 3-0, 46′ Weber 4-0, 65′ Weber 5-0Bernex : Page ; Garbani, Bigeard ©, Diarrassouba, Morfin (58′ Boschetti) ; Dubosson, Malanda (22′ Mbama), Garcia ; Yoksuzoglu, Koum (68′ Rey), Weber.
Entraîneur : Piero Bobbio

Le Locle : Badalamenti ; Casciotta, Bajrami (64′ Da Rocha), Tanisik, Osmanovic (77′ Vonlanthen) ; Loureiro, Arnet, Wüthrich ©, Gomes (43′ Oke); Polatli ; Natoli.

Avertissements : Loureiro, Diarrassouba.

 

Photos: Michel Jacquier

Share.