Geneva reprend espoir

0

Les hommes d’Auro Duarte cuillent un précieux succès face à Perly Certoux et se relancent de fort belle manière dans la course au maintien.

A l’affiche, en ce dimanche après-midi, un derby genevois opposant deux équipes aux ambitions littéralement opposées. D’un côté, des hôtes en quête de points, minés par les absences à répétition et qui tentent d’engranger des points, dans l’unique but de se maintenir.

De l’autre, une équipe qui en cas de victoire reviendrait seulement à une longueur de Montreux, défait la veille par Serrières, et s’installerait dans le trio de tête à la poursuite du leader Terre Sainte.
Avantage Geneva
Après seulement une minute de jeu, la troupe de Gabor Pavoni va se faire cueillir à froid et encaisser un but suite à une grossière erreur du gardien Gioria, que le véloce Pinheiro ne se fait prier d’exploiter. C’est 1-0 pour les locaux à la stupeur générale.
Perly réagit et s’installe gentiment dans le camp de Geneva, l’apport des latéraux perlysiens en phase offensive démontre la domination territoriale des visiteurs. Brunner adresse quelques centres de qualité, mais la défense locale, dirigée par l’excellent Elmira, tient le coup.

Coups de pieds arrêtés dangereux

Les pensionnaires de Frontenex peinent à se dégager, ils perdent trop vite le ballon et subissent le rythme imprégné par leur adversaire du jour. Trop de fautes sont commises dans les 30 derniers mètres et Perly ne vas pas tarder à exploiter ces opportunités. Le schéma n’est pas compliqué : Brunner, côté droit rentrant, Cipriano, côté gauche également rentrant, et P.Girod à la tombée du ballon ! Le danger guette devant la cage d’Andrade…
Cipriano, d’une frappe violente, est tout près de trouver l’égalisation, mais son coup franc heurte la transversale (19’).

C’est finalement sur un coup franc du capitaine Brunner que Perly va obtenir, suite à un accrochage dans les 16 mètres, un penalty en sa faveur (30’). Pizzinat se charge de le transformer et permet à son équipe de se relancer totalement dans la partie (1-1).

L’expulsion de Blanco

Les brésiliens de Frontenex semblent accuser le coup. Ils ne sortent quasiment pas et jouent en rupture. La vitesse de leurs attaquants semble cependant faire mal à la défense perlysienne, on sent la possibilité de mener un contre dangereux.

A la 37ème minute c’est Pinheiro, qui va intercepter une mauvaise passe dans l’axe de Blanco, pour filer affronter Gioria. Le défenseur parvient à revenir sur l’attaquant brésilien, mais il commet la faute de derniers recours. Coup franc à l’orée des 16 mètres et carton rouge direct pour Daniel Blanco. Décision justifiée de l’arbitre, contestée de manière douteuse par le gardien visiteur, qui écope d’un carton jaune (38’). Le coup franc ne donne rien et les deux équipes regagnent le vestiaire sur ce score de parité (1-1).

Le talent de Pinheiro

Malgré la supériorité numérique, les hommes d’Auro Duarte ne changent pas leur manière de jouer. Ils misent toujours sur la vitesse et le talent de leur stratège brésilien. Ce dernier va véritablement marquer cette seconde mi-temps de son talent, il sera à l’origine des toutes les occasions locales.

Les protégés de Gabor Pavoni, eux, semblent souffrir de leur infériorité sur un terrain grand et large. Les espaces sont de plus en plus grands et les efforts de plus en plus difficiles à fournir.

C’est à la 70ème minute que ce diable de Pinheiro va faire la différence côté gauche, il dribble deux défenseurs et serre parfaitement Peixoto, qui n’a plus qu’à pousser le ballon au fond des filets (2-1).

Geneva rate le KO
Une pluie d’opportunités est à signaler en cette fin de partie. Pinheiro exploite au maximum le moindre espace laissé par la défense désertée de Perly. Il sème le trouble et la panique, même dans l’esprit de l’arbitre qui oublie de siffler un penalty, pourtant flagrant (80’).

Un coup franc de Neto sur la transversale (86’), un penalty, suite à une faute sur … Pinheiro, du même Neto, ne permettront pas à Geneva de prendre le large. Les locaux vont même douter jusqu’à la fin, tête de P. Girod stoppée magnifiquement par Andrade (89’), et frappe de Zapico détournée in extremis en corner (93’).

Geneva aura souffert jusqu’au bout, mais tient son second succès de la saison. Il s’agira maintenant d’aller chercher des points à l’extérieur, car tout est relancé et devient possible dans cette course au maintien.

Perly marque un coup d’arrêt, mais demeure toujours le meilleur club genevois au classement. Les protégés de Gabor Pavoni semblent un peu distancés dans la course au titre, mais le championnat est encore long et semble très ouvert.

FC GENEVA – FC PERLY CERTOUX 2-1 (mi-temps 1-1)
Stade de Frontenex, 50 spectateurs.

Arbitre: M. Gomez

Buts: 1 ’Pinheiro 1-0, 30’ Pizzinat (pen.) 1-1, 70’ Peixoto 2-1.

Geneva: Andrade; Kangkedze, R.Elmira, Marra, Neto; Da Silva (45’ Xavier), Malta, L.Elmira (27’ Neves), Peixoto; Gomez (81’ De Castro), Pinheiro.
Entraîneur: Auro Duarte

Perly : Gioria; Prebandier (63’ Palma), Blanco, P.Girod, Brunner; Del Rosso, Vieira (53’ Petrini), H.Girod (45’ Penas), Zapico, Cipriano; Pizzinat.
Entraîneur: Gabor Pavoni

Expulsion: 37’ Blanco (Perly)

 

Share.