Signal Bernex II paie cash son manque de réalisme

0

En ce dimanche matin les secondes garnitures d’UGS et de Signal Bernex s’affrontent dans un match à ne pas perdre.

En effet, pour l’équipe hôte, il s’agit de confirmer la bonne forme actuelle après les bons résultats récoltés lors des trois dernières journées. Deux victoires et un match nul contre des équipes comme Etoile Carouge, Satigny et Meinier. Du côté visiteur, il s’agit d’engranger des points, afin de voir la zone relégable s’éloigner un peu. Car sur leurs trois dernières rencontres, l’équipe bernésienne n’a su récolter qu’un seul petit point.

UGS opte pour une formation en 4-4-2, alors que Signal commence la partie en 4-5-1.

Très belle entame de match de Signal

C’est sur une pelouse où la brume se fait dense et épaisse que le match commence. Cette météo peu favorable n’a pas l’air de déranger les joueurs de Bernex qui entrent dans le match dès le coup de sifflet. L’engagement est pour eux et sur cette première occasion Obounou frappe des 20 mètres et voit son essai passer à 2 mètres des buts gardés par Forestier. L’équipe hôte est en totale possession de ses moyens, créant du jeu, jouant à une ou deux touches de balle ce qui déstabilise énormément l’équipe d’UGS qui à du mal à entrer dans la partie.

Durant ces 10 premières minutes, Signal se procure plusieurs opportunités, trois consécutives à des frappes et une de la tête. Celles-ci sont l’œuvre de Obounou et de Rey qui malheureusement pour leur équipe ont pêché dans le dernier geste.

Le réalisme d’UGS

Alors que les « violet » sont presque à l’agonie, vient la 10ème  minute. Le latéral droit Lisigi monte aux avant postes et profite d’un mauvais dégagement de la défense bernésienne pour reprendre de demi-volée un ballon à l’orée des 16 mètres qui finit sa course dans le petit filet de Liveiro. Frappe imparable et c’est 1-0 pour UGS. Même pas le temps d’inscrire le déroulement de l’action précédente que Zenelli est lancé en profondeur et s’en va affronter le gardien adverse. D’une frappe croisée sèche du gauche il trompe le malheureux Liveiro qui va ramasser une nouvelle fois le cuir au fond des filets en l’espace d’une minute. C’est donc 2 à 0 à la 11ème minute.

La réaction et le beau jeu des visiteurs

Sans jamais s’affoler et ceci malgré ces deux buts encaissés contre le cours du jeu, Bernex fait preuve d’une très belle jouerie alternant les passes courtes et longues. Les actions dangereuses ne vont d’ailleurs pas tarder. Au quart d’heure Barbara botte un excellent coup franc des 16 mètres qui est repoussé par le défenseur Luisoni sur sa ligne. Décidemment tout porte à croire que ce n’est pas le jour de chance de Bernex.

Mais les « jaune et noir » veulent croire le contraire et continuent à se procurer plusieurs occasions. A la 27ème minute suite à un corner , le portier ugéiste boxe mal le cuir qui retombe dans les pieds d’Obounou. Ce dernier ne rate pas cette occasion et envoie un missile du gauche au fond des cages. Bernex revient à 2 à 1.

Les visiteurs savent qu’ils sont dans le coup et qu’ils peuvent prétendre à quelque chose sur cette pelouse de Frontenex. Ils continuent à proposer du beau jeu, mais à la 34ème c’est l’opportunisme d’UGS qui va refaire surface. Suite à un corner venant de la droite, Cerimi arrive à dévier le cuir en direction de ce diable de Lisigi qui, d’un magnifique retourné acrobatique marque le 3 à 1. Plus rien n’est à signaler durant les dix dernières minutes et la mi-temps est sifflée sur ce score.

Une seconde mi-temps bien terne

Après le quart d’heure consacré au thé chaud,l es deux équipes regagnent le terrain. Les quelques 80 spectateurs espèrent voir une seconde mi-temps aussi belle que la première. Mais malheureusement pour tous ces vaillants supporteurs cela ne sera pas le cas.

En effet, UGS fait preuve d’une belle expérience et arrive à gérer le score tout en profitant du moindre contre pour aller aggraver le score. Ceci aurait pu être le cas tout d’abord par l’intermédiaire de Cerimi qui hérite d’un ballon dans les 16 mètres, il enroule bien sa frappe et oblige Liveiro à effectuer un arrêt de grande classe.

La seconde possibilité est celle de Longo qui s’en va affronter seul Liveiro, le milieu d’UGS choisi la frappe alors que deux de ces coéquipiers sont seul dans la surface, le gardien s’interpose une nouvelle fois.

Du côté de Signal, les joueurs essaient de maintenir leur niveau de jeu sans réellement y parvenir. La transmission du ballon se fait de moins en moins vite. Au fil des minutes ils vont alors tenter le tout pour le tout en procédant par longs ballons, malheureusement pour eux cette option ne sera pas plus efficace.

Le match se termine donc sur ce score acquis en première mi-temps de 3 à 1 pour UGS II.

Réaction d’après match:

Jean-Yes Soihili (entraîneur d’UGS) : « Je tiens à féliciter mon équipe pour cette victoire ainsi que pour leur investissement tant sur le match que lors des entraînements. Aujourd’hui il s’agissait d’aller au combat face à cette très belle et athlétique équipe de Bernex qui nous a mis en difficulté. En première mi-temps nous n’avons pas été bons, mais très efficaces. Lors de la seconde mi-temps on a bien su gérer notre avance. Bravo à toute l’équipe. »

 

FC UGS II – SIGNAL FC BERNEX-CONFIGNON II  3-1 (3-1)
Stade de Frontenex: 80 Spectateurs

Arbitre: M. Sabry Elmekki Samir

Buts: 10′ Lisigi 1-0, 11′ Zeneli 2-0, 27′ Obounou 2-1, 34′ Lisigi 3-1

UGS II: Forestier; Lisigi, Luisoni, Milioto, Bauer ©; Fazzorio (70′ Fustier), Croce, Cerimi, Longo; Torjman (50′ Bosmouki), Zeneli (78′ Landecy).
Entraîneur : Jean-Yves Soilihi

Bernex II:  Liviero; Golay, Diarrasouba, Boschetti, Ortiz ©; Barbara, Drasfack, Rey, Zegeye, Amed (70′ Essa); Obounou (75′ Karakus).
Entraîneur : Miroslav Tlokinski

Avertissements : Luisoni; Milioto; Bauer; Croce; Cerimi (UGS) / Zegeye (Signal Bernex)

 

Photos, Despondos Footos

 

Share.