Bilan et classement des buteurs du groupe 2 de 3ème ligue

0
Au terme d’un premier tour où aucune des équipes n’a clairement affiché sa supériorité, Régina et Compesières mènent la danse, suivis de près par le trio Aïre – Perly II – Rapid Jonction. En bas de tableau, cinq équipes seront concernées par la relégation avec une situation particulièrement compliquée pour City et Benfica.

Régina à l’expérience, 1er 25 points

Relégué à la suite d’une fin de championnat catastrophique la saison dernière, Régina a confirmé ses ambitions de retrouver la 2ème ligue en terminant leader de ce groupe 2 de 3ème ligue. Invaincus lors de ce premier tour, les pensionnaires de Varembé peuvent notamment compter sur des éléments d’expérience, tels Bruno Aguilar, entraîneur-joueur, Frutiger, Mbia, Rahali ou encore El Guiouan. Ce dernier, arrivé en provenance de Lancy en début de saison, n’est autre que le meilleur buteur genevois de 2e et de 3e ligue avec 13 réalisations.

Mais cette première partie de saison n’a pas non plus définitivement apporté les garanties d’une future promotion. En effet, Régina peine à domicile (avec seulement 2 victoires) et n’a pas su vaincre ses poursuivants directs (Aïre, Compesières) . De plus, sur les sept succès engrangés lors de ce 1er tour, cinq l’ont été par le plus petit des écarts. Certes, ces victoires comptent, mais cette réussite accompagnera-t-elle Athlétique Régina tout au long du 2ème tour? Réponse fin mai.

Compesières, surprenant départ confirmé, 2ème 24 points

A l’occasion du Tournoi des Campagnes, Laurent Bédat, mentor des “rouge”, nous confiait des envies de promotion plutôt pour la saison prochaine. A en voir le premier tour réalisé par ses joueurs, on se demande si ses souhaits ne seront pas exaucés à l’avance. Après trois victoires en trois matches, Adler, Curchod, Cheyroux et Cie ont confirmé cet excellent départ tout au long de ce premier tour à force de volonté et d’abnégation. L’équipe peut s’appuyer sur une de ses qualités récurrentes, une excellente défense, la meilleure du championnat (11 buts), articulée autour du capitaine Raphaël Brunner.

La différence, cette saison, c’est l’aspect offensif. Dans ce secteur, l’arrivée de Christophe Schreier a été un plus indéniable. Dans tous les bons coups, il est le meilleur buteur du club avec huit réussites. Ce bon premier tour devra toutefois être confirmé pour apporter au club une remontée en 2e ligue tant attendue. Les membres du Stade Alfred Comoli sont donc prévenus, ils ne devront pas s’essoufler lors de ce second tour.

Mais quoi qu’il puisse se passer, ils ne lâcheront rien car la force de Compesières, c’est avant tout celle du groupe et de la 3ème mi-temps, la plus belle du canton.

Aïre, outsider dangereux, 3ème 20 points

Troisième de ce premier tour, Aïre-le-Lignon a parfaitement joué son rôle d’outsider. Avec la deuxième meilleure attaque et le deuxième meilleure défense, les hommes du duo Stifani-Rosendo sont toujours restés au contact de la tête du classement. Dans cette équipe joueuse, tout le monde participe à la fête, leurs trente-et-une réalisations ont été inscrites par douze buteurs différents avec une mention spéciale à Cacaj (6 buts), Nuredini et Duvoisin (5 buts chacun).

Pour pouvoir se mêler pleinement à la course au titre, les “orange” devront faire preuve de plus de régularité, n’arrivant pas à enchaîner deux succès consécutifs. Patrick Stifani se montrait satisfait au terme de ce 1er tour: “Ce premier tour à été assez positif en sachant qu il y a eu beaucoup de changement dans notre équipe, soit au niveau du staff technique qu’au niveau des joueurs, donc il fallait reussir a créer un groupe solidaire. Même si il y a encore beaucoup de travail nous sommes sur la bonne voie et nous nous devons de faire le maximum pour jouer le haut du tableau dans ce groupe 2 de 3eme ligue”

Rapid Jonction Bosna, où vont-ils s’arrêter?, 4ème 20 points

Néo-promu dans la catégorie, les “Lys d’or de Bosnie” sont la surprise de cette première partie de saison. Pourtant tout n’avait pas bien commencé pour les coéquipiers des frères Omeragic. Trois défaites initiales, onze buts encaissés, tous les signes montraient le chemin d’une saison bien difficile. C’était sans compter sur la force de caractères des membres du Rapid Jonction Bosna. Depuis, on ne parle plus de défaite chez les nombreux supporters du club du Bois-de-la-Bâtie. Avec six victoires et deux nuls, les joueurs originaires des Balkans restent sur un rythme de champion.

L’objectif de maintien affiché en début de saison pourrait vite se transformer dans leurs esprits, même si on préfère rester prudents du côté des dirigeants. Pour obtenir de tels résultats, on est obligé d’évoquer l’apport indéniable des frères Omeragic. Ils ont inscrit à eux deux pas moins de 60 % des buts de leur équipe (17). Le second tour sera intéressant pour eux avec notamment une première rencontre face au leader Régina qui pourrait leur donner des ailes…

 Perly II ou si les matches duraient 80 minutes…, 5ème 19 points

Si la condition physique n’est pourtant pas le problème des perlysiens, on peut se demander quelle est la raison qui a les a vu perdre six points dans les dix dernières minutes de certaines rencontres. Pis encore, ce sont les matches nuls concédés face à des équipes de bas de tableau (Collex II, Lancy II, Benfica). En remportant ces matches là, Perly II occuperait alors la tête du classement. Une place toujours atteignable dans leurs esprits.

En témoigne le paroles d’Helder Silva, mentor des perlysiens qui restait sur sa faim à l’issue de ce premier tour: “On aurait du avoir plus de points et être beaucoup mieux placé que cette 5 ème place qui ne correspond pas à la valeur réelle de mon équipe, nous allons faire mieux au 2ème tour ,afin de prouver notre valeur. Ce groupe reste ouvert.” Attention donc aux autres équipes, la seconde garniture de Perly compte bien jouer son va-tout dans ce championnat.

Grand-Saconnex, parti trop fort?, 6ème 17 points

Le départ tonitruant réussi par le FC Grand-Saconnex en aura bluffé plus d’un. Meilleure attaque du championnat avec quelques cartons réalisés (6-1, 7-0), le néo-promu a parfaitement surfé sur la vague de la promotion en empochant quatre victoires et deux nuls lors de leurs premières rencontres. Une équipe bien organisée et jouant bien au ballon, ils ont pu compter sur leurs buteurs Rodrigues (8 buts) et Uzeda (6 buts). Malheureusement pour eux, cette belle aventure n’a pas duré.

Les problèmes de contingent, ainsi que de problèmes de discipline (absences et retards aux matches) ont finalement eu raison des pensionnaires du Stade du Blanché. L’équipe a terminé le 1er tour en roue libre avec quatre défaites lors des cinq dernières rencontres, et notamment une claque 8-0 lors de l’ultime ronde du championnat. Ces nombreux pépins ont finalement conduit au départ de l’entraîneur Bruno Crisante qui ne dirigera donc pas le Grand-Saconnex au second tour.

Vernier, saison compliquée, 7ème 16 points

Vainqueur de la coupe mais relégué en 3e ligue, le FC Vernier démarrait cette saison avec des sentiments contrastés. Ce premier tour en a été la parfaite illustration. Incapable d’enchaîner deux victoires consécutives, cette équipe en pleine reconstruction a peiné et se retrouve éloigné de la tête du classement. Elle aura du mal à retrouver “l’élite genevoise” dès la saison prochaine. Ce premier tour décevant aura même coûter sa place à Patrick Tami, pourtant entraîneur de cette équipe depuis de nombreuses années.

Composée de talentueux éléments (Fellah, Pais, Ajdini), l’équipe qui sera dirigée par Claudio Morelli au second tour, devra avant tout serrer son arrière-garde. Avec 25 buts encaissés, elle possède la 9ème défense du championnat.

Lancy II, encore en apprentissage, 8ème 11 points

Plus jeune équipe de ce groupe, l’équipe néo-promue a étonné par son jeu tourné vers l’avant. Malheureusement, l’efficacité n’a quant à elle pas souvent été au rendez-vous. Capables de bousculer les meilleures cylindrées du groupe, les jeunes pousses lancéennes ne marquent pour autant pas beaucoup de points. Leur début de deuxième tour sera déterminant pour des valeurs précieuses comme la discipline, l’esprit d’équipe (surtout dans la difficulté), le soutien de l’autre et l’exigeance entre eux. Si nous arrivons à garder tout le monde voire même nous renforcer avec 2 ou 3 joueurs supplémentaires, il faudra compter sur nous. Nous n’avons pas la prétention de finir premier mais tout simplement nous avons la certitude de ne rien lâcher à nos adversaires. Il va falloir être fort pour nous prendre des points au 2ème tour.”

Collex II, quel avenir?, 9ème 10 points

Si l’équipe avait passablement changé de visage en début de saison, il pourrait bien en être de même à l’intersaison. Membres de la deuxième garniture de Collex-Bossy depuis de nombreuses années, les Sergi, Popescu, Fraga et Cie pourraient bien quitter le club en direction du FC City. Pourtant, l’encourageant début de championnat semblait être à la hauteur des ambitions de l’entraîneur Pinto. Mais il n’a pas été confirmé.

Invaincus en cinq rencontres, les pensionnaires du Stade Marc Burdet ont connu une véritable descente aux enfers. La claque 7-0 reçue au Grand-Saconnex et première défaite des collésiens a bien été le tournant de ce premier tour. Depuis cette rencontre le bilann n’est pas fameux: cinq défaites et une seule victoire pour terminer ce premier tour.

Donzelle, gare à la chute, 10ème 7 points

Aie! Finaliste de la coupe la saison dernière mais en difficulté en championnat, la sympathique équipe de Donzelle peine à garder la tête hors de l’eau. Avec seulement deux victoires à son actif, les joueurs dirigés par le duo Favre-Lamers devra faire preuve d’inventivité offensive. Suspendus aux performances de leurs attaquants De Pedro et Landrecy (auteurs de presque 50 % des goals), les pensionnaires du Moulin n’ont trouvé le chemin des filets qu’ä 13 reprises.

Les confrontations directes devront être mieux négociées si l’on pense notamment à la défaite face à Benfica. Jamais vraiment remis de sa relégation de la deuxième ligue genevoise il y a de cela quelques saisons, le FC Donzelle voudra éviter à tout prix une relégation qui la menace depuis trop longtemps.

 Benfica ne sait plus marquer, 11ème 6 points

Sept petis buts. Cette statistique résume à elle seule le premier tour raté du Sport Genève Benfica. Pour tenter de l’expliquer la parole ä Pascal Pâcheur, entraîneur: “Notre premier tour n’a pas été à la hauteur des ambitions du club. En football, il suffit parfois de peu de choses pour vous faire partir en bas plutôt qu’en haut. Lors de nos trois premiers matches, la réussite ne nous a pas souri. Là, avec 1 point, les choses deviennent plus compliquées. Nous perdons alors confiance et enchainons les matchs en victimes, nous plaignant plus souvent qu’à notre tour de notre manque de réussite et de l’arbitrage.

Heureusement que mes amis donzellois ont su réveiller l’orgueil de mes joueurs au moyen de leur sympathique banderole. Cela nous a aidés à cueillir notre première victoire de la saison et à entretenir un petit espoir de maintien. Lors du second tour, nous jouerons le coup à fond, avec nos jeunes et quelques vieux briscards aux “pieds ronds” qui sont venus nous renforcer. Donnés relégués à l’avance par bon nombre d’observateurs, nous n’aurons rien à perdre.”

City, réveil trop tardif?, 12ème 5 points

Gilbert Charrière en était malheureusement conscient: il a fallu attendre l’annonce de sa démission pour voir ses joueurs se révolter et enchaîner quatre points en deux rencontres, soit quatre fois plus que lors des neuf premiers matches. Ce réveil, certe tardif, ne le fera toutefois pas changer d’avis. Ces jeunes joueurs, principalement issu des juniors A du club, ont longtemps été poursuivi par une certaine malchance, il est vrai additionné à certaines maladresses. Avec huit défaites, mais quatre concédées par un seul but d’écart, le bilan est cruel pour cette jeune équipe.

Le changement d’entraîneur et l’arrivée de certains éléments devraient apporter un plus indispensable à l’opération maintien qui devra être mise en place dès le mois de mars si le club entend se maintenir.

Classement des buteurs:
1. El Guiouan (Régina) 13 buts
2. Ne. Omeragic (Bosna) 9 buts
3. Ni. Omeragic (Bosna), Schreier (Compesières), Rodrigues (Grand-Saconnex) 8 buts
4. Uzeda (Grand-Saconnex), Cacaj (Aïre), De Aguiar (Vernier) 6 buts

Share.