Geneva passe au-dessus de la barre

0
Un but de Nelson Rodrigues permet aux hommes d’Auro Duarte de quitter la zone de relégation pour la première fois de la saison. Christophe Ohrel furieux.

C’est une première cette saison: Geneva n’est pas en position de relégable. Dimanche, les joueurs de Frontenex sont venus à bout de Stade Lausanne au terme d’un match de piètre qualité.

Peu de football, peu d’émotions

Des deux côtés, les entraîneurs optent pour un attaquant esseulé : la nouvelle recrue Assahore côté Geneva, soutenu par Nelson Rodrigues ; pour les stadistes, Thaqi avec Talel Chedly légèrement en retrait.

Le premier danger de la rencontre témoigne de la fébrilité des Genevois. Un centre anodin, Stierlin qui relâche, mais l’attaque lausannoise demeure passive. Puis Chedly tentera de donner du rythme à la rencontre. De son pied gauche viennent les rares dangers, mais cette première mi-temps est d’un ennui absolu entre une équipe qui semble avoir oublié ses ambitions et des joueurs de Geneva qui ne se trouvent pas.

Rodrigues ne pardonne pas

En seconde période, si la qualité manque cruellement, les intentions semblent meilleures. L’entrée de Diop donne davantage de poids à l’attaque stadiste. En revanche, Chedly disparaît totalement de l’entrejeu et les hommes d’Ohrel ne se procurent que très peu d’occasions franches. Côté Geneva, Cruz s’empare de son côté droit. Le brésilien va se procurer la première occasion mais manque de lucidité au moment de conclure face à Castejon.  A la 75ème, le brésilien sera à l’origine de l’ouverture du score. Sur un coup-franc, il profite de la passivité de la défense adverse et sert parfaitement Nelson Rodrigues qui pique son ballon pour tromper le gardien vaudois. Une occasion et un but lourd de conséquences.

  

Stade Lausanne tente alors de réagir. Une frappe de Boutafenouchet donne tout d’abord des sueurs froides à Stierlin (79ème). Puis c’est ce même Stierlin qui va sauver les siens en fin de rencontre : Trabelsi se met en bonne position, mais le jeune gardien sauve providentiellement du pied sur la frappe croisée du lausannois. Dans les arrêts de jeu, la journée pourrie des stadistes sera couronnée par la sévère expulsion de Lovato pour un tacle appuyé sur Cruz.

Réactions à chaud

C’est un Auro Duarte souriant qui regagnait les vestiaires à l’issue du match : « Je suis très satisfait. On ne voulait pas chercher le match nul.» Puis il ajoute, « C’est un nouveau départ. Maintenant il va falloir enchainer les points », avant de tirer un coup de chapeau à son capitaine, Rudi Elmira (47ans) : « Il sort un gros match aujourd’hui. »

Dans le vestiaire d’à côté, Christophe Ohrel en voulait à tout le monde : ses joueurs, l’arbitre et l’adversaire : « Je suis très déçu de l’attitude de mes joueurs. Ils se comportent comme des pseudo stars. L’arbitrage, si on peut l’appeler ainsi, a été catastrophique. Nous avons joué contre une équipe qui a cassé le jeu durant tout le match en faisant entrer son soigneur. C’est seulement à la 95ème que l’arbitre leur a demandé de se dépêcher. » Que reste-t-il des ambitions stadistes ?  « C’est terminé. Je prépare la saison prochaine avec des jeunes qui ont envie. »

FC GENEVA – FC STADE-LAUSANNE-OUCHY  1-0 (0-0)
Stade de Frontenex, 80 spectateurs

Arbitre : D. Möller

But : 75′ Nelson Rodrigues 1-0

Geneva : Stierlin; Kangedze, De Paiva, Yeboah, Elmira ©; Cruz (90′ R.Marra), Neves, Da Silva; Peixoto (70′ Malta); Nelson Rodrigues; Assahore.
Entraîneur : Auro Duarte

Stade-Lausanne : Castejon ©; Lovato, Filipovic, Kaissi, Morina (78′ Lacroix); Towa (68′ Trabelsi), Fongilo, Ruchat, Boutafenouchet; Cheldy; Thaqi (46′ Diop).
Entraîneur : Christophe Ohrel

Avertissements : Morina, Assahore, Chedly.
Expulsion : 90′ Lovato

Share.