Carouge obtient un point mérité

0

Les protégés d’Alexandre Morisod égalisent en toute fin de rencontre dans ce derby genevois de qualité moyenne. L’enjeu de « suprématie locale » semble avoir crispé les acteurs de cette rencontre.

Les deux équipes se situent au milieu de tableau, mais en cas de succès, les « violets » pourraient devancer leur adversaire du jour au classement.

La partie débute par un galop d’essai où l’on sent que les deux équipes se craignent et se connaissent d’avantage qu’un adversaire ordinaire.

Avantage UGS

UGS semble cependant prendre le jeu à son compte et se procure quelques situations dans le camp adverse, sans pour autant réellement inquiéter le portier Casarsa.

Les locaux peinent à poser le ballon au sol et donner du rythme à leur jeu, ils ne percutent pas en phase offensive et ne se montrent guère dangereux envers l’arrière garde violette.

Il faut véritablement attendre la 25ème minute pour voir les débats s’animer, par l’intermédiaire de Quilez, qui profite d’une sortie hasardeuse de Panighetti, mais sa frappe est stoppée sur la ligne par Da Silva.

Cet avertissement sans frais va permettre aux joueurs du duo Joye-Tschiember de réagir et de se montrer plus conquérant à l’assaut de la cage stellienne. Même si leur jeu manque de liens, qu’ils peinent à développer un jeu fluide, on sent que la qualité intrinsèque  de certains joueurs peut faire basculer le match en faveur des visiteurs.

Concrétisation

C’est suite à une perte de balle de Baumgartner à la sortie d’un corner, que les esquisses  violettes entrevues juste auparavant, vont prendre forme. Gormond récupère le ballon, trouve Gnohere  dans les pieds, qui lance en profondeur  l’excellent Ellegaard, ce dernier emporte son duel avec le gardien carougeois et donne une longueur d’avance à son équipe (35ème, 0-1).

  

Les acteurs de cette rencontre rentrent aux vestiaires et les quelques spectateurs  présents en cette belle soirée printanière, semblent déçus par la qualité du jeu proposé et espèrent une seconde période plus animée.

Réveil carougeois

Les locaux reviennent sur le terrain avec de meilleures ambitions et s’installent dans le camp violet. Les protégés d’Alexandre Morisod se trouvent mieux, il y a plus de mouvement autour du porteur et certains décalages sont trouvés. L’entrée en jeu de Manzolilo et de Mass abonde dans ce sens, Carouge est plus dangereux et UGS commence à reculer.

Le filtrage au milieu de terrain est moins présent, Carouge joue plus haut et exploite quelques espaces, notamment sur le côté gauche des visiteurs où Mass amène plusieurs centres de qualité, sans succès pour l’instant.

Les Ugéistes semblent subir le jeu et comptent sur la puissance de leur buteur Gnohere pour se mettre à l’abri, mais ce dernier ne profite pas des peu de ballons exploitables en phase offensive.

Egalisation

C’est sur une perte de balle des violets dans leur camp que les stelliens vont trouver la faille. Araujo exploite  les largesses défensives et centre devant le but trouvant la tête de Linares qui trompe la vigilance de Panighetti (89ème, 1-1).

  

Chaque équipe aura eu sa mi-temps, mais le jeu proposé par les équipes semble avoir été en dessous des capacités réelles de ces dernières. L’enjeu ? L’apparition des premières chaleurs ?  Plusieurs raisons peuvent être évoquées, mais il n’en reste pas moins que ce derby n’aura pas été des plus alléchants et qu’il semble que le résultat, au vue des réactions d’après match, convienne  à tout le monde.

 

ETOILE CAROUGE FC – FC UGS  1-1 (0-1)
Stade de la Fontenette, environ 200 spectateurs.

Buts : 36’ Ellegaard 0-1, 89’ Linares 1-1.

Carouge : Casarsa ; Pereira, Arifi (79’ Katana), Pedretti, Barroso ; Quilez, Sanches, Araujo, Baumgartner (65’ Mass) ; Eyer (65’ Manzolilo), Linares.
Entraîneur : Alexandre Morisod

UGS :  Panighetti ; Formenti, Pacella, Da Silva, Cereda ; Recordon (65’ Saït), Simo, Gormond ; Ellegaard (80’ Torjman), Allali (50’ Samake), Gnohere.
Entraîneurs: David Joye et Philippe Tschiember.

Share.