Carouge II maintient l’espoir

0

Les Stelliens s’imposent de manière logique et entretiennent l’espoir d’accrocher la première place en cas de faux pas de Saint-Paul.

Les Laconnésiens entament le match privés de plusieurs joueurs majeurs (notamment B. Hubermann et Iseli) mais veut à tout prix obtenir un résultat pour assurer définitivement son maintien alors que Carouge II aligne une équipe standard et compte bien ne pas perdre de points dans sa course à la promotion directe.

Laconnex déterminé et Carouge tendu

Malgré ses absences, Laconnex est déterminé et agressif (dans le bon sens du terme), effectuant un pressing constant sur le porteur du ballon adverse qui empêche les visiteurs de développer leur football. La pelouse grasse et lourde ne permet pas non plus aux Carougeois supérieur techniquement de faire la différence dans ce domaine.

La première occasion est pour Laconnex et tombe à la 10e minute, le coup franc botté par Sarrazin est bien enveloppé, bat Andreoli, mais se heurte à l’équerre des buts adverses. Les jeunes carougeois ont eu chaud.

Les joueurs d’Eduardo Agudo sont quelque peu nerveux, ils parviennent cependant à se créer des occasions sur le but adverse mais leurs attaques manquent encore de conviction et de détermination pour tromper le gardien Ferreira.

Laconnex, à force de gagner ses duels et donc de récupérer des premiers mais aussi des deuxièmes ballons parvient à se projeter vers l’avant mais le jeu des locaux manque cruellement de profondeur pour inquiéter réellement son adversaire.

Et là où Laconnex peine Carouge est de plus en plus inspiré au fil des minutes. Tout d’abord Beuchat, bien décalé par Vitkieviez, frappe sèchement mais trouve un Ferreira vigilant. Toujours autant à son affaire, le portier local détourne un coup franc de Vitkieviez qui se dirigeait peut-être dans sa lucarne.

Les pensionnaires de la Fontenette sont plus incisifs à la fin de cette mi-temps et sur corner Baumgartner trouve la tête de Matumona au deuxième poteau, qui profite de l’erreur d’appréciation du portier local pour inscrire le but du 1 à 0 à deux minutes du thé. Carouge II ouvre le score au meilleur moment et Laconnex rentre aux vestiaires avec un retard d’un but malgré une première mi-temps volontaire.

Carouge II pousse

En seconde période, les Stelliens vont revenir avec de meilleures idées et on sent que les Carougeois veulent imposer un rythme plus soutenu qu’en première période. La preuve sur plusieurs phases de jeu mais ni Vitkieviez qui rate le cadre sur une belle volée, ni De Souza, qui trouve Ferreira sur la route de sa frappe lobée, ne réussissent à aggraver le score pour leurs couleurs.

Carouge II joue bien mais parfois parle trop, comme sur cette action de la 60e minute. Alors que les « bleu » contestent une décision arbitrale, les Laconnésiens, malins, jouent vite leur coup-franc, ce qui permet à Clotu de filer vers les buts adverses et d’adresser une bonne frappe croisée qu’Andreoli dévie de la main gauche. Le cuir longe la ligne mais termine sa course en corner. On n’est passé tout près de l’égalisation. Les jeunes visiteurs comprennent qu’il va falloir marquer pour ne laisser plus aucune place à l’incertitude.

Et Carouge de pousser de nouveau. Baumgartner centre et trouve Monnerat, défenseur « grenat », qui est à deux doigts de tromper son propre gardien. Quelques minutes plus tard Beuchat se retrouve en position idéale sur un dégagement d’Andreoli mal apprécié par la défense locale mais le numéro 11 carougeois rate le cadre. On sent que le but du K.O. peut arriver à tout moment.

On pense même le voir lorsque Pais profite d’une belle triangulation stellienne et se retrouve en position idéale pour tromper Ferreira mais ce dernier gagne son duel et retarde l’échéance. Le portier laconnésien sauve encore son camp trois minutes plus tard sur une frappe instantanée de Vitkieviez après un cafouillage dans la surface « grenat ». Puis sur une tête de Parente, l’excellent gardien local est cette fois-ci battu mais sauvé par sa barre.

L’abnégation paie

La défense de Laconnex prend l’eau mais continue de se battre et de s’accrocher en espérant pouvoir revenir au score sur un contre. On pense alors que Laconnex a la baraqua et peut obtenir un résultat.

Mais les Carougeois n’en restent pas là et continue d’attaquer. Baumgartner, encore très actif et toujours disponible sur son côté droit, déborde, centre en force et trouve Ferreira. Ce dernier ne peut que détourner le ballon qui arrive au point de pénalty où se trouve Vitkieviez qui pousse la ballon de la tête au fond des filets et offre le but de la sécurité à des visiteurs soulagés. On joue la 83e minute.

Le break est fait, mais malgré cela Carouge maintient la pression et Laconnex est sauvé sur sa ligne par Clotu. Finalement Carouge II bénéficie encore d’un penalty discutable ne sachant pas si Hubermann touche le ballon ou le joueur en premier. Mais ceci n’est qu’anecdotique, Vitkieviez transforme et inscrit un doublé mérité tant il abattu de travail tout au long du match, physiquement mais aussi techniquement, créant un lien permanent entre le milieu et l’attaque stellienne.

Carouge II remporte une victoire méritée, dessinée essentiellement en seconde période où la supériorité des hommes d’Eduardo Agudo a été claire. Le premier but juste avant le thé a fait très mal à des Laconnésiens qui n’ont pas démérité mais n’ont pas pu tenir deux mi-temps sur la même rythme avec un effectif si juste.

Carouge II entretient le suspense et empêche donc Saint-Paul de pouvoir fêter le titre de champion dès ce week-end.

 

FC ETOILE-LACONNEX – ETOILE CAROUGE FC II  0-3 (0-1)
Stade de Laconnex, 40 spectateurs

Buts : 44’ Matumona (0-1), 83’ Vitkieviez (0-2), 90’ Vitkieviez (0-3)

Laconnex : Ferreira ; Morel, Monnerat, Albrisio, D. Hubermann ; Aldeman (Bosson), M. Sarrazin, Mégevand, Clotu ; Oeuvray, De Stefano
Entraîneur : Michel Cautillo

Carouge II : Andreoli ; Kiamouche, Martin, De Souza (Varela), Renna ; Baumgartner, Vitkieviez, Pais, Beuchat ; Santos (Parente), Matumona (Loureiro)
Entraîneur : Eduardo Agudo

Avertissements : Aldeman, Bosson (Laconnex) Matumona, Martin (Carouge)

 

 

Photos : Despondos

Share.