Aydogdu libère Collex

0

Victoire travaillée mais importante des Collesiens au Stade Municipal d’Onex (0-1) face à des Onésiens qui, réduits à dix à la demi-heure de jeu, n’ont pas demerit.

Il y avait foule au Stade Municipal d’Onex pour le match au sommet de la journée de deuxième ligue : environ 200 spectateurs étaient venus braver la météo hésitante dans l’espoir de voir le « FCO » battre le leader Collex-Bossy et ainsi leur chiper le trône. Mais les « Chevaliers », en demi-teinte depuis leur match contre Sion (nul à Lancy et défaite contre Choulex), savaient qu’ils étaient attendus au tournant et ont su réagir au bon moment. Dans un match très engagé aux esprits animés, ce sont les Bossiotes qui repartent d’Onex avec trois points très importants en poche. Ce qui leur permet de se rassurer mais surtout de prendre le large sur leurs adversaires du jour au classement.

Valeurs collesiennes

Comme le résumait très bien Pierre-Yves Liniger : « Nous avons retrouvé les valeurs qui correspondent à Collex ». Effectivement, solides en défense et bien en place au milieu (précieux travail à la récupération des milieux Alonso et Quilez), les leaders du championnat n’ont jamais vraiment été inquiétés par leurs rivaux du jour.

Di Stefano, digne représentant des valeurs collesiennes, intervient sur Seljmani

Bien déterminée à rebondir, la troupe de Liniger, orpheline du capitaine Sow en défense (suspendu), a pris le match à son compte d’entrée, et seule la malchance leur a empêché d’ouvrir le score en première mi-temps. Le coup franc de Quilez qui frôle le poteau (7e) et la transversale d’Aydogdu suivie d’une tête de Pombo dans la foulée qui passe à côté (8e) sont synonymes de la supériorité des visiteurs en début de match qui avaient bien réagi à une frappe dangereuse de Seljmani bien sortie par Derouazi (5e).

Le tir acrobatique d’Aydogdu a failli faire mouche: il finira sur la transversale

Onex en infériorité

Privés de nombreux joueurs, notamment du capitaine Monnard et de Minh en défense, les Onésiens n’ont pas pu inquiéter dangereusement les cages de Derouazi. Non sans avoir tenté, notamment par les milieux de couloir imprévisibles Soumahoro et Seljmani.

De plus, la troupe d’Hochstrasser s’est vue réduite à dix aux alentours de la demi-heure de jeu lorsque la charge de Yovo sur Aydogdu a été jugée faute de derniers recours par l’arbitre du jour. Certains spectateurs protestaient mais il faut admettre que l’intervention du défenseur onésien aurait même été sanctionnée aux Vernets !

Même s’ils n’ont pas pu titiller les cages adverses, il faut tirer le chapeau aux « verts » qui se sont battus comme des lions pour combler leur infériorité numérique. À noter la bonne prestation de Teixeira, au milieu dans l’axe et en tant que latéral reconverti. Malheureusement pour eux, ils ont buté sur une défense bossiote bien en place.

Aydogdu à la rescousse

Alors qu’Onex est lancé par son public et résiste très bien face au leader, les pensionnaires de Marc Burdet vont trouver la faille à l’heure de jeu. Aydogdu, lancé en position limite mais correcte par Lhoneux, s’en va affronter le portier Vaucher et le battre d’un splendide tir croisé, digne d’un grand attaquant. 0-1 pour Collex et 9ème but pour « Hus » cette saison ! Onex, qui n’avait pas été mis en difficulté depuis l’expulsion de Yovo, paye cash la première incursion dangereuse des visiteurs.

Aydogdu croise parfaitement pour son 9ème but de la saison

Le duel de buteurs Gremion-Aydogdu n’a pas pu avoir lieu, le polyvalent joueur onésien étant contraint de suppléer les absences locales en défense. Pourtant, le chevelu « tonton » d’Onex aura eu son occasion en toute fin de match, lorsqu’il se présente devant Derouazi dans la surface en position décentrée mais son tir, ainsi que son genou, buteront sur le portier/président collesien qui sera obligé de sortir sur blessure.

   
Le choc entre Gremion et Derouazi aura eu des conséquences plus graves pour le portier collesien

Malgré un rush final, les Onésiens, encouragés par leur public durant des interminables arrêts de jeu (8 minutes, à cause de la blessure de Derouazi), ne vont pas profiter des coups francs latéraux qui auraient pu être mieux exploités. C’est le gardien remplaçant Fontaine, ayant à peine eu le temps de se chauffer, qui s’en est réjoui.

En fin de compte, cette victoire « à la collesienne » fait plaisir au mentor Pierre-Yves Liniger : « C’est une victoire importante pour la confiance après nos deux derniers matchs. On a dépensé beaucoup d’énergie contre Sion. Onex est une équipe qui est agressive et qui se bat. Un match pareil ne se tient à pas grand-chose. J’espère qu’on ne sera pas pénalisés trop longtemps avec la blessure de Derouazi ».

Du côté de Patrick Hochstrasser, il y avait un certain goût d’amertume : « Je n’ai pas de grosses impressions aujourd’hui… On a été vite réduits à dix et je n’ai pas trouvé Collex au-dessus de nous. Je pense qu’un match nul aurait été juste. Bravo à mes joueurs qui se sont bien battus en infériorité ».

FC ONEX – FC COLLEX-BOSSY 0-1 (0-0)
Stade Municipal d’Onex, environ 200 spectateurs

But: 60’ Aydogdu 0-1

Onex (4-2-3-1): Vaucher © ; Azevedo, Gremion, Yovo, Monbaron ; Teixeira, Lopes (75’ Argentieri) ; Soumahoro (80’ Santoro), Borcard, Seljmani ; Simoes (75’ Hochstrasser).
Entraîneur : Patrick Hochstrasser

Collex (4-2-3-1): Derouazi (87’ Fontaine) ; Canedo, Di Stefano, Pombo ©, Izquierdo ; Quilez, Alonso ; Lhoneux (71’ Leuba), Pisino, Audergon (89’ Ponti) ; Aydogdu.
Entraîneur : Pierre-Yves Liniger

Avertissements : Teixeira (Onex) ; Pombo, Pisino, Quilez (Collex).
Expulsion : 32’ Yovo (Onex)

 

Photos : OneClick-Photo

Share.