Perly enfonce Geneva

0

Les Perlysiens remportent un match bien géré dans l’ensemble même s’ils auraient pu égarer des points en toute fin de match.

Le poids de l’enjeu

Les conditions sont agréables pour la pratique du football ce vendredi soir à Frontenex. Une température idéale et un terrain en bon état. Seul bémol: l’enjeu de ce match qui paraît crisper les 22 acteurs en ce début de rencontre. Les transmissions sont mal assurées et on peine, d’un côté comme de l’autre, à trouver ses attaquants pour espérer porter le jeu dans le camp adverse.

Il faut attendre la 17e minute pour voir la première occasion de ce match. Essa, étrangement seul aux 5 mètres, reprend alors un corner de la tête. On croit au but mais le cadre se dérobe. Avertissement sans frais pour les visiteurs.

Essa (Geneva), tout proche d’ouvrir le score pour Geneva

Perly commence à se rapprocher des buts gardés par Santos mais les rares tentatives des « rouge » sont encore trop approximatives pour mettre en danger l’arrière garde de Geneva. Cependant, sur un long ballon renvoyé par la défense locale, Silva, sans complexe, enchaîne contrôle de la poitrine et volée instantanée qui laisse Santos sur place. Ouverture du score pour les visiteurs sur leur première frappe cadrée. Même si on peut se demander ce que Silva faisait seul à 25 mètres des buts plein axe, on admire surtout la spontanéité de ce jeune joueur qui vient d’offrir un joli but aux spectateurs présents.

  
Silva (Perly), auteur de l’unique but de la rencontre

Quelques minutes plus tard, Assahore tente de réveiller les siens en s’essayant à une frappe alors qu’un de ses coéquipiers paraissait mieux placé au centre. On en restera là pour cette première mi-temps. Perly boit le thé sans avoir été brillant mais avec cet avantage précieux d’un but. A noter la bonne performance du trio arbitral du soir, bien à son affaire sur l’ensemble de la partie.

Pas grand chose à se mettre sous la dent…

Le début de la deuxième mi-temps sera quelque peu insipide. Entre une équipe perlysienne qui gère son avantage avec l’expérience qu’on lui connaît et une formation de Geneva qui, malgré la belle activité du jeune Mainer, peine à trouver les décalages et les changements de rythme qui pourraient prendre à défaut la défense bien dirigée par le capitaine Girod.

Mainer (Geneva) bute sur Brunner (Perly)

En revanche, Perly trouve bien plus facilement Weber qui permet, par ses déviations et sa conservation de balle, à son équipe de jouer plus haut et donc de ne pas subir le jeu des locaux.

25 minutes après le retour des vestiaires, survient enfin la première action de cette deuxième mi-temps. Zapico, d’une belle ouverture, trouve Pizzinat qui contrôle parfaitement mais manque de panache pour tromper Santos. Perly rate le k.-o.

Geneva rate le coche

Puis plus rien à signaler jusqu’à ce coup franc de Diogo Rodrigues à trois minutes du terme. La frappe du numéro 18 surprend Volpihac qui ne peut capter le cuir. L’aubaine profite à Rodrigues, renard des surfaces, qui reprend instantanément mais bute sur … Essa qui était sur sa route. Geneva vient de laisser échapper sa meilleure chance du match.

On en restera là malgré une dernière tentative locale bien repoussée par les poings de Volpihac.

Cette dernière action peut laisser un goût amer aux locaux mais il serait bien trop facile de résumer ce match à cette occasion ratée. En manque de points et de solutions offensives la bande d’Auro Duarte est devenue une équipe bâtie pour défendre. Certes, son assise défensive est bonne mais cela ne suffit désormais plus pour les pensionnaires de Frontenex qui doivent arracher des points dans les futures confrontations directes qui les attendent.

Auro Duarte regrettait : « Sur ce qu’on a montré en deuxième mi-temps on aurait pu arracher le nul je pense. C’est dommage de rater cette occasion à la fin. » Et le mentor des « jaune et bleu » de garder espoir : « Le club, les joueurs et moi voulons rester dans cette catégorie et nous allons tout faire pour y parvenir à force de travail. Là je ne peux pas compter sur une équipe où tous les joueurs sont à 100% et il me manque un joueur au milieu capable de faire la dernière passe. Mais ceci n’est pas une excuse. Il faut prendre match après match et se libérer pour aller marquer des buts. Désormais la seule et unique chose qui nous intéresse est le maintien ! »

Dans l’autre camp, Perly a, dans l’ensemble, bien géré la partie. Mais les Perlysiens sont capable d’offrir une prestation plus aboutie que celle-ci, ce que Stéphane Hitly reconnaissait : « C’est une bonne opération au niveau comptable et je suis content de l’aspect défensif car nous ne prenons pas de buts une fois de plus. Nous avons le potentiel pour produire plus de jeu. Maintenant que nous avons une certaine avance sur la barre nous allons pouvoir travailler sur cela. L’état d’esprit de l’équipe est très bon et j’ai un super groupe pour travailler.»

A force de se contenter de gérer, les « rouge » ont failli le regretter. Cependant, les visiteurs du jour réalisent la bonne opération de la journée en se propulsant à 7 points de la barre. De quoi, peut-être, jouer plus libéré du côté du stade municipal où on espère désormais un peu plus de spectacle.

Geneva, quant à lui, s’enfonce dangereusement dans le bas du classement de ce groupe 1 de 2e ligue inter. Les confrontations directes vont être cruciales pour la troupe de Duarte. Mais l’espoir est de mise, la barre n’est qu’à trois points finalement.

 

FC GENEVA – FC PERLY-CERTOUX  0-1 (0-1)
Stade de Frontenex, 100 spectateurs

Arbitres : Locci, Mautone, Rossoz

But : 30’ Silva 0-1

Geneva : Santos – Fofana, Enow (46’ Henriques), Chiesa ©, Randrianantenaina – Mainer, Essa, Pereira, Hbabaz (63’ Horny), Diogo Rodrigues – Assahore (62’ N. Rodrigues).
Entraîneur : Auro Duarte

Perly : Volpihac – Formenti, Petrini (46’ Andrey), Girod ©, Zapico – Silva, Szostakiewicz, Favre (62’ Blanco), Brunner – N. Weber (90’ V. Weber), Pizzinat.
Entraîneur : Stéphane Hilty

Avertissements : Enow, Pereira et Hbabaz (Geneva)

 

Photos : OneClick-Photo

 

Share.