Veyrier se relance

0

Veyrier se défait du leader Kosova sur le score minimum de 1-0 et revient à deux points au terme d’un match tendu avec une polémique à la toute fin.

À 5 points de son rival avant ce match au sommet, le FC Veyrier-Sports pouvait se relancer ou au contraire perdre tout espoir de revoir la 2ème ligue dès la saison prochaine. Le FC Kosova souhaitait faire une bonne opération afin d’aborder la dernière ligne droite plus sereinement.

Première surprise en ce week-end ensoleillé, le match n’a pas lieu au Bout-du-Monde comme prévu mais bien à Veyrier-Village. L’ACGF ayant planifié deux rencontres à la même heure sur le même terrain, le FC Kosova se déplace donc pour la deuxième fois de la saison sur le terrain des « vert et noir »., aujourd’hui en blanc. Bonne nouvelle pour ce choc au sommet.

Une première mi-temps ouverte

Dès le début de la partie, on remarque rapidement deux styles de jeu radicalement opposés. Les « rouge et noir » proposant un jeu basé sur des contres attaques rapides menées par les vifs frères Selmani alors que les Veyrites tentent de poser le ballon au sol et essayent de développer des attaques construites.

À ce petit jeu, les Kosovars se montrent les premiers dangereux en se procurant deux occasions lors des 10 premières minutes. Arb. Selmani, bien lancé en profondeur, prend de vitesse la défense mais malheureusement, par deux fois, sa tentative de lobe passe au-dessus des cages de Kohler.

Les joueurs de Villa prennent alors le jeu à leur compte et dès la 12ème minute,  une superbe ouverture du gauche d’Allegra permet à Pereira de se trouver seul face au portier Di Marco. Parti à la limite du hors-jeu, l’attaquant veyrite ajuste le gardien d’une belle frappe croisée. Départ idéal pour les joueurs du pied du Salève.

Marcos Pereira, auteur du seul et unique but de la rencontre

Piqués à vif, les « rouge et noir » essayent alors reprendre le jeu mais le trio Wacker–Huguenin–Allegra, bien en place au milieu de terrain, leur posent d’énormes problèmes à la construction. A la 25ème, Briones s’offre un magnifique solo digne de Gervinho mais sa frappe est bien stoppée par Di Marco.

Le dernier quart d’heure est à l’avantage des « visiteurs » (même si sur le papier, ils reçoivent) qui s’offrent deux grosses opportunités par l’intermédiaire de Arm. Seljami. Tout d’abord, une splendide frappe des 25m magnifiquement sortie par Kohler puis seul dans les 5m, l’attaquant kosovar voit sa frappe s’envoler au-dessus des buts. 1 à 0 à la pause, tout reste ouvert.

Le tir lointain de Selmani est repoussé par Kohler

Une deuxième mi-temps insipide

Après une bonne première mi-temps, on pense que les joueurs de Haliti vont revenir le couteau entre les dents et tout faire pour revenir au score. Malheureusement, pour les nombreux spectateurs présents, la deuxième mi-temps se résume à une succession d’erreurs techniques de part et d’autre et à de très rares occasions.

La solidité défensive des Veyrites ainsi que la très bonne prestation du portier Kohler ne permettent pas aux Kosovars d’espérer égaliser. Heureusement, la fin de rencontre s’anime et nous offre un rebondissement digne des meilleurs moments de « Vidéo Gag ».

Ljatifi, Monsieur “Fair-Play”

Alors que l’on joue la 97ème minute (5 minutes d’arrêt de jeu en première mi-temps et 9 en deuxième !), les Kosovars récupèrent le ballon sur une balle d’arbitre que les Veyrites n’ont pas le droit de jouer ! Imeri pose le ballon au sol et l’envoie en direction des cages de Kohler. Sa frappe passe légèrement au-dessus de la latte mais tous les spectateurs kosovars pensent à l’égalisation car le ballon a touché les filets derrière les goals. Dans la précipitation, et influencé par les cris des joueurs et supporters kosovars, l’arbitre accorde le but en pensant que le ballon était entré directement dans les cages du gardien veyrite.


Le tir lointain, qui a failli faire mouche, passe bel et bien au-dessus des cages de Kohler

En l’espace de 10 secondes, tous les joueurs ainsi que le staff veyrites se retrouvent sur le terrain. L’arbitre est dépassé par les événements et ne sait plus quoi faire. Heureusement, l’homme en noir est sauvé par l’honnêteté et la sportivité du légendaire Ljatifi. En effet, le capitaine explique simplement à M. Sardinha Boesch que la balle n’est jamais rentrée. Cette intervention digne des plus grands « Gentleman » est à l’image du bel esprit fair-play qui a régné tout au long de cette rencontre.

La confusion a régné durant quelques minutes

Cette défaite du leader relance complètement la fin de championnat et permet aux joueurs de D. Villa d’espérer rejoindre l’élite genevoise dès la saison prochaine. De son côté, le FC Kosova compte encore 2 points d’avance sur son adversaire du jour et reste maître de son destin.

À la fin du match, Daniel Villa nous donnait ses impressions et relevait encore une fois le bel esprit de sportivité de Ljatifi : « Match très engagé des deux cotés avec peu d’occasions franches, mais joué dans un bon esprit malgré l’enjeu. Nous avons été très solides défensivement et très réalistes offensivement (une fois n’est pas coutume) en concrétisant une de nos seules véritables actions de jeu. L’événement final? Que dire, un arbitre à l’image de son match, tout simplement dépassé par les événements. Un grand bravo au capitaine Ljatifi et au staff technique de Kosova pour leur fair-play et leur honnêteté. »

Bujar Ljatifi, l’élégance dedans et en dehors du terrain

 

 

FC KOSOVA – FC VEYRIER SPORTS  0-1 (0-1)
Stade de Veyrier-Village, environ 200 spectateurs.

But : 10′ Pereira 0-1

Kosova (4-4-2) : Di Marco – Heton, Rexhepi,  Rexha, Imeri L. –  Ljatifi ©, Shefkiu (45′ Zatriqi) , Zeneli, Bajrami (45′ Osmani) – Arb. Selmani, Arm. Seljmani.
Entraîneur: Fadil Haliti

Veyrier (4-3-3) :  Kohler – Chatelain, Chavaz, Schmid, Fracheboud – Wacker, Huguenin, Allegra © (72′ Moreira) – Briones (85′ Lapaire), Pereira (65′ Abeyi), Vaucher.
Entraîneur: Daniel Villa

Avertissements : Moreira pour Veyrier et Ljatifi pour Kosova.

 

 

Photos : Despondos Sporting Shoots & OneClick-Photo

Share.