Carouge II passe la deuxième

0

Au terme d’un match très plaisant, la seconde garniture carougeoise l’emporte sur la chênoise. Après une 1ère mi-temps qui a vu Chênois courir après le ballon, Carouge profite de la baisse de régime des visiteurs pour passer logiquement l’épaule en 2ème mi-temps.

Ce choc entre les secondes garnitures de Chênois et Carouge n’a fait que confirmer la tendance vue lors de la première journée : deuxième victoire pour les Carougeois et deuxième défaite pour les Chênois.

Chênois boit le thé avec une avance d’un but 

Les deux équipes nous offrent un beau spectacle sur le terrain A de la Fontenette. Face au jeu à une-deux touches des Carougeois, les joueurs des Trois-Chênes ont appliqué une grande rigueur tactique et une réactivité prompte à exploiter chaque erreur de relance des “bleus”.

C’est sur une de ces erreurs, que Chênois va obtenir un corner. Celui-ci va permettre à Bottinelli de catapulter le ballon au fond des buts, après que Giorgi dévie une première tentative sur la transversale.


Le buteur Bottinelli (à droite) au duel avec Pais

La première mi-temps reste pauvre en occasions de but. La possession du ballon est carougeoise mais elle ne permet pas de déstabiliser la défense des visiteurs.

Jusqu’à la 43ème minute où, après un décalage d’école, Fofana lobe le gardien sorti a sa rencontre. Hélas pour Carouge, la tentative passe de peu à droite du cadre. Et malgré une légère domination, Carouge retourne au vestiaire mené au score.

Carouge revient du vestiaire avec des intentions

Les deux équipes vont suivre des évolutions opposées. Le premier quart d’heure va être à sens unique. Carouge va disposer de nombreuses possibilités de revenir au score alors que Chênois, suite à des changements pour blessures, va perdre en rigueur et agressivité.

L’égalisation tombera à la 62ème : suite à une magnifique transversale d’Arifi dans le dos de la défense, Fofana va réaliser un contrôle extra-terrestre pour échapper à son cerbère. Il fixe avec brio le gardien Ortiz et marque dans le but vide.


Egalisation de Fofana et célébration acrobatique

S’il faut retenir une information de ce dimanche, c’est la qualité et l’envie de jouer de la réserve de Carouge. En effet, c’est suite à une magnifique triangulation que Bajrami va affronter le gardien chênois. Celui-ci va légèrement déséquilibrer l’attaquant. Les conséquences seront lourdes pour le portier : rouge et pénalty ! Arifi donne l’avantage aux “bleus” en marquant son tir au but.


Pénalty obtenu par Bajrami et transformé par Arifi… avec un joueur de champ au but!

À 10 contre 11, un joueur de champ au but et certains de ses joueurs diminués, la tâche semble impossible pour les hommes de Schmid. Mais la difficulté de Carouge d’enfoncer le clou, laissera une petite lueur d’espoir à Chênois.  Il manquera toutefois un peu de qualité dans le dernier geste pour mettre Giorgi en difficulté.

Carouge se met à l’abri à la 90ème sur un effort personnel de l’excellent Bajrami. Dans la foulée, déjà dans les arrêts de jeu, Bottinelli réalise le doublé d’une très fine tête lobée. Un but sans conséquence qui sera suivi des coups de sifflets finaux de M. Billali.


Bajrami, une nouvelle fois excellent, sous les yeux de Chevalier 

L’équipe qui aura été la plus mobile et la plus disponible pour le porteur du ballon l’emporte logiquement. Il aura fallu que les Stelliens mettent plus de vitesse pour passer la rigoureuse défense de Chênois, ce qui est fait en 2ème mi-temps. Toutefois, comme le souligne l’entraîneur carougeois Samuel Singarella, un certain manque de concentration dans le dernier geste aurait pu être fatal pour son groupe.

À la fin du match, Patrick Schmid était dépité par la tournure des évènements. Il  regrette de ne pas avoir été maître de son coaching, et que les blessures ont rapidement bouleversé ses plans. Il remarque que Chênois a eu deux visages. Et que le deuxième présenté en seconde mi-temps a été trop faible pour espérer quitter la Fontenette avec un résultat positif.

Pour Samuel Singarella, le résultat semble logique. Malgré une entame de match difficile, il souligne la bonne réaction du début de 2ème mi-temps de sa troupe, et regrette la difficulté de se mettre à l’abri.

ETOILE-CAROUGE FC II – CS CHÊNOIS II  3-2 (0-1)
Stade de la Fontenette (Terrain A), 100 spectateurs

Arbitre : Billali Samet

Buts : 26′ Bottinelli 0-1, 62′ Fofana 1-1, 72′ Arifi (P) 2-1, 90′ Bajrami 3-1, 92′ Bottinelli 3-2

Carouge II (4-4-2) : Giorgi – Kiamouche, Boschetti, Rinaldi ©, Mendes – Ellegaard (32′ Fofana), Arifi, Pais, Poceiro (53′ Baumgartner) – Mutumbo (56′ Vitkieviez), Bajrami.
Entraîneur: Samuel Singarella

Chênois II (4-4-2) : Ortiz – Javier Jimenez (57′ Yameogo), Nangmo, Koularmanis ©, Barroso – Fama, Bottinelli, Chauveau (45′ Huguenin), Kassongo (65′ Chevalier) – Ntongo, Jorge Jimenez.
Entraîneur: Patrick Schmid

Avertissements : Bajrami (Carouge) ; Barroso (Chênois)
Expulsion : 70′ Ortiz (Chênois, faute de dernier recours)

 

Photos : IV Sport

 

Share.