Veyrier prend le large

0

Lors du match au sommet de cette 7ème journée du groupe 2, le leader Veyrier accueillait les jeunes pousses d’UGS, concurrent direct à la montée. Au terme d’une partie rythmée et très plaisante, les protégés de Daniel Villa s’imposent avec la manière.

Début de match très ouvert entre deux équipes qui cherchent à poser le jeu et développer des actions construites. Les « violets » se montrent les premiers dangereux dès la 15ème minute par l’intermédiaire de Rashani. En quatre touches de balle, le milieu gauche se retrouve face à Kohler mais voit sa volée s’envoler dans les nuages. La fougue et la vivacité des joueurs de Baumann posent quelques soucis aux « noir et vert ».

Les Veyrites relèvent la tête

Après une entame de match étriquée pour les joueurs du pied du Salève, les hôtes reprennent petit à petit la maîtrise du cuir. Plus présents dans les duels mais surtout à la retombée des deuxièmes ballons, les locaux se montrent plus dangereux.


Joli duel aérien entre Briones (Veyrier) et Croce (UGS II)

La première occasion vient des pieds de Spaggiari qui voit sa frappe bien détournée par le portier ugéiste. A la 30ème minute, Barbey va libérer les siens sur une action très bien construite. Suite à un débordement de Briones et un très bon service au point de penalty, Spaggiari voit sa frappe manquée finir dans les pieds de son compère de l’attaque. D’une frappe croisée, Barbey trompe pour la première fois le portier Ibishi.


Les Veyrites se félicitent après le 1-0

Les joueurs de Baumann semblent sonnés et sont tout proches d’encaisser un second but. En effet, 5 minutes plus tard, les locaux auraient pu doubler la mise si le capitaine Croce n’avait pas sauvé sur sa ligne, d’un magnifique tacle, le tir de Briones.

Veyrier laisse passer l’orage

Les visiteurs se remobilisent et reprennent quelques couleurs justes avant la pause. Nya, Dupont et le nouvel entrant Torjman s’allient pour essayer de mettre en danger une défense veyrite bien en place. Après plusieurs situations chaudes en fin de première période, les joueurs de Frontenex reviennent remontés à bloc en deuxième mi-temps.

Le premier quart d’heure est entièrement à l’avantage des « violets ». Ils sont proches de l’égalisation à la 55ème minute mais c’était sans compter sur un grand Kohler. Le portier veyrite, très peu mis en danger jusque là, sort une parade décisive en claquant la tête de Dupont sur sa transversale. L’orage passé, les locaux reprennent le jeu à leur compte et font jouer leur expérience pour gérer la dernière demi-heure.

Les remplaçants font la différence

Les entrées successives du « papy » Gautier (40 ans) et Pereira permettent aux hôtes de passer l’épaule dans le dernier quart d’heure. A la 75ème, ce premier sert superbement Dutoit seul aux 9 mètres. Le milieu veyrite voit sa frappe stoppée par le gardien adverse mais Spaggiari a bien suivi et pousse le ballon dans les filets d’une tête piquée. 2 à 0, la messe est dite.


La première tentative de Dutoit est repoussée: Spaggiari suit pour le 2-0 

Les visiteurs sont touchés et n’ont plus la force pour revenir. Les joueurs de Villa en profitent pour inscrire le troisième but à la 83ème minute sur un exploit technique du nouvel entrant Pereira. Bien servi en profondeur par ce diable de Briones, l’attaquant des « noir et jaune » crochète le dernier défenseur et ajuste Ibishi d’une superbe frappe de l’extérieur du droit.


Pereira laisse éclater sa joie après le 3-0 définitif

Le score aurait pu être plus sévère si en fin de match ce même Pereira n’avait pas oublié son coéquipier Dutoit seul dans la surface et s’il n’avait pas manqué sa frappe dans les 5 mètres adverses après un nouveau service millimétré de Gautier. Les visiteurs loupent même l’occasion de réduire le score suite à penalty manqué de Boix. A noter, que ce match s’est déroulé dans d’excellentes conditions et cela en partie grâce au très bon arbitrage de M. Innouch.

Ce résultat sec ne reflète pas la physionomie du match. Mais l’expérience des locaux aura eu raison de la jeune garde ugéiste. Les « violets » n’ont pas à rougir de cette défaite et ont encore leur mot à dire dans ce championnat. Daniel Villa analysait justement en fin de match : «  On a assisté à un match plaisant, avec beaucoup de rythme et d’intensité. Notre imperméabilité défensive me fait très plaisir, tout comme nos progrès entrevus dans l’animation offensive et surtout à la conclusion. On est plus intelligent, plus calme qu’auparavant dans la gestion d’un match serré. Il faut qu’on garde le même état d’esprit et la même volonté dans l’effort. Bravo à tous mes gars pour cette belle victoire ! »


L’inusable Gautier, en action avec l’Ugéiste Cerimi

Très fair-play, l’entraîneur veyrite reconnaissait les qualités de son adversaire du jour : « J’aimerais également féliciter l’équipe d’UGS II pour leur prestation. Bien que forcément déçue par la défaite, cette équipe a montré de nombreuses qualités. Un jeu au sol porté vers l’offensive avec une bonne maîtrise technique, elle a failli dans les moments clés du match, certainement par un manque de “maturité” lié à la jeunesse. Mais le jeu recherché et proposé par cette jeune équipe démontre un réel potentiel, et découle d’un travail de formation de qualité mis en place du côté de Frontenex. Il faudra compter sur cette équipe jusqu’au bout. »

 

FC VEYRIER SPORTS – FC UGS II  3-0 (1-0)
Stade de Veyrier-Village, environ 200 spectateurs.

Buts : 28′ Barbey 1-0, 75′ Spaggiari 2-0, 83′ Pereira 3-0

Veyrier (4-4-2) :  Kohler – Ghafour, Da Silva, Fracheboud ©, Studer – Taddeo (76′ Pereira), Huguenin, Dutoit, Briones (85′ Baudin) – Spaggiari, Barbey (72′ Gautier).
Entraîneur : Daniel Villa

UGS II (4-4-1-1) : Ibishi – Dos Santos, Croce ©, Luisoni, Avdulahi – Dupont, Cerimi, Mabika (46′ Aranda), Rashani (36′ Torjman) – Barros (70′ Boix) – Nya.
Entraîneur : Julien Baumann

Avertissements : Ghafour, Da Silva (Veyrier) ; Dupont (UGS).

 

Photos : IV Sport

 

Share.