3ème ligue groupe 2 : 12ème journée

0

Après déjà une journée dans ce second tour, le groupe 2 change de leader : avant de s’affronter dimanche prochain, Perly II cède son trône à UGS II. Veyrier n’en profite pas et est tenu en échec par la lanterne rouge (2-2), tandis que Donzelle, Grand-Saconnex et Signal Bernex II sont relancés dans un championnat qui s’annonce passionant.

 

FC UGS II  –  FC Choulex   4 – 1
Buts :
Tanga Banda (2), Markovic, Dupont pour UGS II ; Akar pour Choulex

La rencontre entre la deuxième garniture des “Violets” et le FC Choulex a tourné à l’avantage des locaux sur le sévère score de 4 buts à 1. Les buts ugéistes ont été l’œuvre de Markovic, Dupont et de Tanga Banda par deux fois. Ce dernier, encore junior et arrivé en provenance de Vernier, aura réussi un très bon week-end après avoir joué 10 minutes avec la première équipe le samedi. L’ouverture du score interviendra en première période alors que c’est une erreur du portier Dario Basile qui offrira deux longueurs d’avance aux locaux après le thé. La fin du match ne permettra que d’augmenter l’écart au tableau d’affichage, et ce malgré le sursaut d’orgueil choulésien signé Akar.

La physionomie de cette partie n’aura pas laissé d’espoir aux choulésiens au plus grand regret de leur mentor José Brea: “Suite à une préparation très difficile, mais de bons matchs de préparation, nous sommes passés complètement à côté de notre premier match. A force de trop attendre celui-ci, nous étions beaucoup trop nerveux mais le score est tout de même trop sévère…”. Toutefois, l’entraîneur choulésien espérait une réaction rapide de son équipe: “Maintenant, à mes joueurs de réagir et pour oublier ce match de reprise, nous avons la chance de jouer deux fois cette semaine avec la coupe mercredi.”

Du côté des “violets”, la satisfaction était surtout présente grâce au résultat comme en témoigne le directeur technique David Joye: “On marque très vite ce qui nous facilite la tâche. C’est bien au niveau du résultat mais la manière aurait dû être meilleure.”

.

FC Lancy-Sports II  –  FC Grand-Saconnex   1 – 5
Voir article Proxifoot 

 

FC Tordoya   –  FC Plan-les-Ouates II   1 – 1
Buts 
: Nunes 1-0, Roland 1-1

Les visiteurs entament le mieux cette partie et trouvent rapidement les montants des buts de Tordoya par Carvalho puis Ribbi. Les joueurs d’Eric Montalto dominent le jeu alors que les locaux procèdent par contre.

Avant la mi-temps, « Roland rentre dans la surface et un défenseur arrête le ballon de la main mais l’arbitre n’a pas bronché », nous raconte Eric Montalto. Les deux équipes se quittent donc pour le thé sur ce score nul et vierge.

En seconde période, la physionomie est similaire et après 15 minutes de jeu, Nunes, le buteur providentiel des locaux trouve l’ouverture pour donner l’avantage aux siens. Mais Plan-les-Ouates s’accroche et tente de revenir. Malheureusement les tentatives des joueurs des Cherpines ne parviennent pas à remettre les deux équipes à égalité. Finalement, deux minutes avant la coup de sifflet final, Ribbi trouve sur coup franc la tête de Roland qui peut sauver le point du match nul. Les visiteurs auraient même pu l’emporter si Del Monte avait réussi à cadrer sa frappe dans les arrêts de jeu.

Eric Montalto était déçu à l’heure de l’analyse  : « C’est dommage, on domine, on fait deux barres, on a deux pénaltys non-sifflés qui auraient pu changer la physionomie de la partie. Mais l’arbitre est seul et ce n’est pas facile pour lui. Bravo à Tordoya pour leur combativité. »

 

FC Etoile-Laconnex   –  Signal FC Bernex-Confignon II   1 – 4
Voir article Proxifoot

 

FC Veyrier Sports   –  FC City   2 – 2
Buts :
Vay (P) 1-0, Cirak 1-1, Santos 1-2, Huguenin 2-2

Match typique de reprise. Des conditions difficiles entre un terrain en mauvais état et un vent qui a rendu les trajectoires parfois imprévisibles. Dans ce contexte, évidemment il était difficile pour les deux équipes de produire du jeu. L’ouverture du score veyrite intervient d’ailleurs sur pénalty, transformé par Vay. Les locaux prennent l’avantage et la garderont jusqu’à l’heure d’un thé bien opportun.

En seconde période City obtient à son tour un pénalty mais celui-ci sera parfaitement arrêté par le portier local. Mais les « Citizen’s » n’abdiquent pas et trouvent l’égalisation suite à un renvoi d’un corner que Cirak peut convertir en but.

L’actuelle lanterne rouge du championnat ne se contente pas de ce point et prend même l’avantage dans cette partie lorsque Santos ajuste les petits filets adverses. Mais Veyrier n’aura pas le temps de cogiter puisque les « vert et noir » égalisent sur le corner d’après par Huguenin. Le score ne bougera plus et City repart de Veyrier Village avec un point encourageant dans sa lutte pour la survie. Veyrier, en revanche, perd une occasion de prendre la tête du championnat après le faux pas de Perly II.

L’entraîneur veyrite Daniel Villa nous confiait : “On a eu beaucoup de peine à poser le jeu, les conditions n’étaient pas idéales entre la mauvaise qualité du terrain et la bise. Cela dit, il y a eu trop d’imprécisions techniques et de mauvais choix en possession du ballon pour espérer mieux face à une vaillante équipe de City. On gardera certains points positifs comme le caractère dont ont fait preuve mes gars pour revenir au score, mais le contenu au niveau du jeu reste, malgré tout, insuffisant si on désire bien figurer lors de ce deuxième tour. J’attends une réaction de mon équipe dès mercredi en coupe et samedi prochain à Choulex !”

Dans l’autre camp, Alex Hermanseder exprimait un sentiment mitigé: “Nous avons vu un match de reprise compliqué avec cette bise qui n’a pas arrêté de souffler durant toute la rencontre et cela s’est donc vu sur le jeu des deux équipes. Nous avons mieux réussi à jouer en faisant circuler la balle à terre et ensuite varier le jeu avec des balles en profondeur. Certes, nous pouvons êtres déçus de ne prendre qu’un point, mais nous aurions aussi pu tout perdre, car sur l’ensemble du match nous nous sommes créés plus d’occasions que Veyrier. La tension en fin de match aurait pu nous jouer des tours et nous remémorer notre premier tour difficile dans les moments clés d’un match. Je suis satisfait de mon groupe, car les joueurs ont été solidaires et volontaires pour cette première finale. A nous de faire le nécessaire pour en gagner le plus possible, lors de ce deuxième tour.”

 

FC Donzelle – FC Perly-Certoux II   2 – 1
Buts :
40′ De Pedro 1-0, 60′ Schedler 1-1, 79′ Mèche (P) 2-1

Le deuxième tour commence et tout le championnat se resserre dans le haut du tableau. La faute à un Donzelle volontaire qui s’impose au bout d’un long et âpre combat face au leader Perly II. Un combat ? Oui, contre la pelouse et les éléments extérieurs, dont ce vent très présent ce dimanche sur toutes les pelouses du canton.

Dans ces conditions, Donzelle a tout d’abord pris l’avantage par “l’ancien” De Pedro qui, bien lancé dans le dos de la défense visiteuse, s’en va battre le portier perlysien à quelques minutes du thé. A l’heure de jeu, Schedler réussit une jolie percée et s’en va égaliser pour son équipe. Malgré les absences de Duding et Zumbach en défense, les “jaunes” vont tenir le choc et résister aux assauts du désormais ex-leader. Au contraire, c’est eux qui vont la différence en fin de rencontre à la suite d’un pénalty transformé par Mèche. Plus rien n’évoluera malgré un penalty réclamé par les Perlysiens.

Les réactions étaient diverses à la suite de la partie. Du côté de Lamers, l’heure était plutôt à la satisfaction: “On a eu le mérite d’y croire jusqu’au bout et finalement la victoire nous a souri. Je voudrais dédier cette victoire à Vincent Duding qui s’est déchiré les ligaments du genou durant l’hiver”.

Quant au mentor perlysien Rendeiro, il analysait : “Un match très médiocre sur un terrain très difficile et vent très fort qui a empêché que mon équipe de jouer au foot comme on en a l’habitude. Un match très moyen et qui ne méritait pas de vainqueur parce qu’aucune équipe n’a été supérieure à l’autre et c’était un résultat logique si l’arbitre avait pas oublié de siffler ce pénalty. Au vu des résultats d’aujourd’hui, on voit que le championnat est loin d’être joué et qu’il faudra être très fort pour rester en haut de classement.” En effet, le championnat se resserre et c’est tant mieux pour le suspens.

.

Share.