Plan-les-Ouates laisse Vernier s’échapper

0

En manque d’idées, Plan-les-Ouates avait pourtant fait le plus dur face à une équipe de Compesières fidèle à ses valeurs.

Surprenant vainqueur de Kosova à la dernière minute le week-end dernier, c’est avec le moral remonté que Compesières se rendait aux Cherpines, l’équipe n’étant pas relégable pour la première fois de la saison. De son côté, Plan-les-Ouates ne connaît que la victoire en 2012 et compte bien continuer sur sa lancée pour ne pas voir Vernier s’échapper en tête du championnat.

Les locaux ne trouvent pas la solution

“On a eu une bonne conservation et circulation du ballon tout au long du match, mais on a manqué de réalisme”. Cette phrase, signée Dominique Coelho, résume à elle seule l’affrontement de ce dimanche matin aux Cherpines.

A la poursuite de Vernier depuis la deuxième journée de championnat, les locaux ont donc pris le jeu à leur compte dès l’entame de la partie. Les premières tentatives arrivent des pieds de Visentini, avec une frappe non cadrée (8′), puis d’El Idrissi, qui devance la sortie de Marchand, mais se heurte au bon retour des défenseurs bardonnésiens (9′). Ces deux occasions seront les seules vraies opportunités de la première période pour les locaux, hormis une tête d’Adou mal appuyée sur un service de Leal.

El Edrissi stoppé par le gardien visiteur Marchand

De son côté, Compesières, rarement pris en défaut, résiste avec volonté et engagement. L’abattage des protégés de Laurent Bédat est impressionnant, à l’image du récupérateur Gigon (38 ans), ancien pensionnaire du Stade Nyonnais. Des chances de but, ils s’en procurent eux aussi. Girod, esseulé, ne cadre pas sa reprise acrobatique, alors que l’audacieuse tentative de lob de Decurtins, de plus de 40 mètres ne parvient pas à surprendre un Gallay toujours à son affaire.

Plan-les-Ouates rit puis pleure

La seconde période repart sous les mêmes auspices que la première. Chauveau, Théry et cie, dictent le jeu, s’approchent du but de Marchand, sans parvenir à se montrer dangereux. Le manque d’idées, de ce petit grain de folie, les empêche de trouver la faille face à ce solide Compesières.

Toutefois, la récompense arrive peu après l’heure de jeu. Leal, entré en 1ère mi-temps pour Ahmed (blessé), centre dans la surface à destination de Théry. L’attaquant local, très bon joueur de tête, devance la sortie de Marchand et donne l’avantage à son équipe (62′). Face au peu de situations dangereuses entrevues jusqu’ici, on imagine que Plan-les-Ouates a fait le plus dur.

Théry surgit et place une tête pour l’ouverture du score

On le croit seulement, car la défense locale va se faire bêtement piéger quelques minutes plus tard. Sur un long dégagament du portier Marchand, Schreier profite de la mauvaise appréciation de la paire Visentini-Kadri pour s’emparer du cuir. Entré dix minutes auparavant, le joker de luxe des visiteurs résiste bien au retour de la défense centrale et parvient à tromper Gallay (67′).

Au grand désespoir des défenseurs locaux, Schreier égalise pour Compesières

Après cette égalisation, les deux équipes resserrent le jeu, les duels s’intensifient. Chaque formation aura la possibilité de prendre l’avantage mais Wahib manquera son contrôle dans la surface alors que Schreier, bien servi par Kneubühler, ne trouvera pas le cadre. Prudents dans cette fin de match, Plan-les-Ouates et Compesières se séparent donc sur un nul logique, néanmoins plutôt profitable aux visiteurs.

Réactions

Dominique Coelho, lui, n’était pas de cet avis : “Je suis content des garçons aujourd’hui. Compesières a vendu chèrement sa peau et a joué avec le coeur. Quand on ne sait pas gagner, il faut savoir ne pas perdre, c’est donc un bon point de pris”.

Du côté de Laurent Bédat, le résultat était une bonne nouvelle tout autant que l’état d’esprit de son groupe : “On a poursuivi sur notre première mi-temps de Carouge et sur le match de la semaine passée. On trouve une certaine solidité, de la rigueur. La confiance revient petit à petit. Ce dimanche, on a fait un gros boulot et on a été récompensé. On a même su répondre dans le jeu.”

Pour Plan-les-Ouates, la prochaine échéance sera déterminante pour la suite avec un déplacement ô combien difficile face à l’impressionnante équipe de Carouge II. Quant à Compesières, c’est la pause pour… trois semaines, comme le regrettait Laurent Bédat. “On est exempt la semaine prochaine, et ensuite il y a Pâques. Ce trou ne tombe pas au meilleur des moments pour nous.”

 

FC PLAN-LES-OUATES – FC COMPESIÈRES  1-1 (0-0)
Stade des Cherpines

Buts : 62′ Théry 1-0, 67′ Schreier 1-1

Plan-les-Ouates (4-3-3) : Gallay – Carvalho, Kamara (63′ Wahid), Kadri, Benothmane – Chauveau, Ahmed (22′ Leal), Visentini – Adou (74′ Rodrigues), El Edrissi ©, Théry.
Entraîneur : Dominique Coelho

Compesières (4-2-3-1) : Marchand – P. Brunner, Lardi ©, Curchod, Correia – Gigon, Adler (73′ Courivaux) – Decurtins (56′ Schreier), Kneubühler, Girod (38′ Pagliuca) – Kreutzer.
Entraîneurs : Laurent Bédat et Alex Dentand

Avertissements : Wahid pour Plan-les-Ouates; Kneubühler et Correia pour Compesières.

 

Photos : OneClick-Photo

 

Share.