Vernier fait le boulot face à Saint-Paul

0

Opposé à une lanterne rouge courageuse et accrocheuse, le leader Verniolan assure l’essentiel et poursuit sa marche en avant.

Malgré les dix places les séparant au classement, les deux formations engagées en ce frisquet dimanche matin ont proposé une confrontation équilibrée, dynamique et intéressante. Comme c’est souvent le cas dans cette situation, c’est l’équipe surfant sur la vague du succès qui s’est imposée grâce, notamment, à un Kevin Bua en pleine euphorie.

Débauche physique et déchet technique

On constate dès le début du match que chacune des équipes cherche, malgré une légère bise quelque peu dérangeante et un terrain plutôt difficile, à jouer proprement au ballon. L’étrange système en 4-3-3 proposé par Eddy Baccino, se basant sur d’étonnants dézonages de ses joueurs, gêne considérablement le 4-4-2 plus traditionnel mis en place par Claudio Morelli.

Hélas, les efforts faits par les vingt-deux acteurs de la rencontre pour tenter de poser le jeu vont faire long feu et, rapidement, l’engagement physique va prendre le pas sur les intentions techniques affichées. Dès lors, le toujours très tatillon M. De Dominicis s’en donne à cœur joie pour siffler bon nombre d’irrégularités, hachant toujours un peu plus le jeu.

Cardoso (Saint-Paul) et Pais (Vernier) au duel

Heureusement, c’est au bout de ces quarante-cinq premières minutes difficiles qu’a lieu la première fulgurance du match. Alors que spectateurs et joueurs semblent se contenter de ce petit nul intermédiaire, le jeune Kevin Bua, homme déjà le plus remuant jusque-là, mystifie le portier Tupin d’un astucieux lob pris de l’entrée de la surface de réparation. Le show Bua peut alors commencer.

Vernier déroule, Saint-Paul se rebiffe

Dès la reprise de la partie, c’est aux “blancs” Verniolans que le thé semble avoir été le plus profitable. Faisant enfin honneur à leur classement, ils vont n’avoir de cesse de harceler, vingt minutes durant, des Paulistes courageux mais tout de même plus limités. Logiquement, les leaders du championnat vont prendre deux longueurs d’avance par leur métronome Pais, une fois encore bien servi par l’infatigable Bua.

Etonnamment, cette deuxième réussite, liée au remplacement (hâtif ?) de l’excellent Cacaj par le nouvel arrivé Boulahrouz, vont marquer la fin de la domination verniolane et le début de la révolte pauliste. Kevin Bua, décidemment intenable, passe en revue la défense adverse mais perd son duel avec Tupin bien à son affaire. Dans la foulée, Purshouse, jeune joueur du cru, réduit l’écart d’une frappe très pure et relance les actions de son équipe.

Le défenseur Aubert face à l’intenable Bua, auteur d’un but et de trois passes décisives

Le dernier quart d’heure s’avère alors fou. Aubert se fait expulser pour un deuxième avertissement avant que Boulahrouz ne creuse à nouveau l’écart, concluant une belle action collective et transformant un nouvel assiste de l’incontournable Bua. Il reste alors dix minutes à jouer et l’on imagine que la messe est dite, mais c’est sans compter sur la force de caractère des hommes de Baccino et de son staff, qui vont trouver les ressources pour revenir à nouveau au score suite à un joli numéro d’Ellegaard qui trompe Teti d’une belle frappe enroulée dans le petit filet.

Ellegaard réduit le score à 3-2 de belle manière

Les “rouges” vont évidemment pousser tant et plus dans les derniers instants de la rencontre et tout le stade va croire à l’égalisation, avant de rapidement déchanter, l’arbitre annulant la réussite pour un hors-jeu plus que litigieux. La partie se termine dès lors dans une étrange ambiance délétère, le coach de Saint-Paul quittant tout bonnement son banc et laissant le soin à ses assistants d’invectiver vertement le directeur de jeu et ses assistants.

Les Verniolans profitent de l’énervement pauliste pour marquer le but de la sécurité : Kevin Bua, incontestablement le meilleur homme de ce match, offrant sur un plateau à Stalder, juste entré, le quatrième but de sa formation.

Vernier est aux anges, Saint-Paul en enfer

Même si son équipe a globalement dominé la partie et que c’est finalement logiquement qu’elle s’est imposée, Claudio Morelli pouvait se montrer soulagé et heureux de l’issue heureuse d’une rencontre qui aurait pu voir leurs adversaires du jour les rejoindre dans les derniers instants. Celui-ci analysait : “Ces matches contre des équipes qui cherchent le maintien sont toujours très, très durs. On a montré une bonne attitude et surtout on a marqué enfin des buts”. Le mentor verniolan reste cependant toujours aussi exigeant : “Nous devons être encore plus méchants devant le but ! C’est dommage d’encaisser ces deux buts sur des imperfections sur les duels défensifs. A corriger!”

Les Verniolans peuvent jubiler : 4ème victoire en 4 matchs

De son côté, cette équipe de Saint-Paul, déterminée, solide et entreprenante a des arguments à faire valoir dans ce deuxième tour. Cependant, il faudra que les “rouges” de la Californie et, particulièrement, leur bouillant staff, fassent preuve de plus de maîtrise de leurs nerfs s’ils veulent espérer pouvoir se mêler jusqu’au bout à la lutte pour le maintien. Visiblement encore déçu, Eddy Baccino nous confiait : “Je suis simplement frustré, triste et emprunt de désarroi pour mes joueurs ! Les conditions étaient parfaitement réunies pour passer un joli moment de football, le partage des points aurait été logique et annonciateur d’un renouveau psychologique et comptable… quel dommage !”

.

.

FC SAINT-PAUL – FC VERNIER  2-4 (0-1)
Stade de la Californie, environ 80 spectateurs

Arbitres : MM. De Dominicis, Gaddi et Pinto

Buts :  45′ Bua 0-1, 66’ Pais 0-2, 71’ Purshouse 1-2, 81’ Boulahrouz 1-3, 85’ Ellegaard 2-3, 90’ Stalder 2-4

Saint-Paul (4-3-3) : Tupin – Aubert, Al Lagmich (62′ Boudjema), Amassas ©, Martinez – Gauthier, Purshouse, Cardoso – Lahiouel (82′ Hadj), Ellegaard, Brimil (72′ Gueraichi).
Entraîneur : Eddy Baccino

Vernier (4-4-2) : Teti – Demba, Di Dio (38′ D. Stevanovic), M. Stevanovic, Hervo – Fellah, Soudan, Pais ©, Delattre (82′ Stalder) – Cacaj (67′ Boulahrouz), Bua.
Entraîneur : Claudio Morelli

Avertissements : Aubert, Amassas (Saint-Paul) ; Bua, M. Stevanovic (Vernier)
Expulsion : 77′ Aubert (Saint-Paul, 2ème avertissement)

 

 

Pour Proxifoot, Bill “Lolo” Shankly
Photos : IV Sport

 

Share.