Aucun vainqueur dans le match de l’espoir

0

Aucun vainqueur dans une rencontre très plaisante entre Saint-Paul et Compesières, deux équipes en lutte pour le maintien.

Dimanche matin, c’était une confrontation directe qui se déroulait au stade de la Californie entre Saint-Paul, actuelle lanterne rouge, et Compesières, classé juste devant. C’était aussi une occasion en or de profiter du week-end de repos de Versoix pour opérer une belle remontée au classement.

Deux lattes, deux changements et un but

On craignait un match fermé, entre deux formations qui ne voulaient surtout pas perdre, on a eu tout le contraire. En effet, dès l’entame de match, on sent que les deux formations veulent jouer au foot et tenter d’amener le ballon vers l’avant.

Et la meilleure équipe en ce début de période est clairement Compesières, le visiteur va en effet réussir à étouffer un Saint-Paul quelque peu tendu par l’enjeu de la partie. Et les joueurs de Laurent Bédat vont connaître une première demi-heure complètement folle.

Tout débute à la 8ème minute déjà : Gigon déborde sur le côté droit et trouve Decurtins qui décroise trop sa tête. Une minute plus tard, Kreutzer profite d’un contre favorable pour allumer Tombeur, auteur d’un bel arrêt réflexe.

Le portier Tombeur lors de l’une de ses nombreuses interventions

Sur le corner concédé par le portier local, la balle revient sur Kreutzer qui tente sa chance, mais sa frappe heurte la transversale puis arrive sur Kneubühler qui voit sa reprise de la tête trouver une nouvelle fois la latte avant que la défense puisse enfin se dégager.

Saint-Paul peine à se lancer dans le match, le milieu de terrain n’arrive pas à utiliser proprement les ballons et on se dit que la défense ne va pas tenir très longtemps. Mais c’est le moment que choisit Boudjema pour mettre Berton à contribution, le portier sort un très bel arrêt au sol.

Côté visiteur, après le bon début de match, c’est au tour de son coach d’entrer en scène, en effet, Laurent Bédat devoir procéder à un coaching très tôt dans le match à cause de blessures. Tout d’abord Brunner, le capitaine, qui laisse sa place à Cochet après 20 minutes, puis c’est Gigon qui doit abandonner la lutte et se faire remplacer par Pagliuca six minutes plus tard.

Un double changement peu avant la demi-heure qui ne perturbe que très peu l’équipe, et c’est à la 33ème minute que Compesières va voir sa domination se concrétiser. Sur un nouveau ballon qui traîne dans la surface de Tombeur, Kreutzer est le plus prompt et peut ouvrir la marque.

Le buteur Kreutzer au duel avec Martinez

Cette réussite couronne l’équipe qui a le mieux réussi à gérer la pression inhérente à l’importance de cette partie. Et Compesières aura même l’occasion de doubler la mise à la 40ème minute, quand un coup franc est renvoyé sur Kreutzer qui tente sa chance, mais une nouvelle fois, Tombeur intervient et une nouvelle fois, le ballon touche du bois, puisque la base du montant droit vient en aide au portier local.

En quarante minutes, Compesières a donc inscrit un but, touché trois fois les bois et procédé à deux changements sur blessure. Saint-Paul, quant à lui, parvient de plus en plus à remonter le ballon et va se créer les deux dernières occasions de la mi-temps.

Tout d’abord, Boudjema touche lui aussi du bois d’une belle demi-volée croisée à la 40ème, puis un coup franc dans la boîte de Hadj n’est pas touché et donne les dernières sueurs froides à la défense adverse en passant peu à côté des buts de Berton.

L’arbitre de la rencontre siffle la pause sur ce score de 0-1, et les spectateurs présents ce dimanche matin n’ont pas vu le temps passer, tant cette mi-temps aura été intéressante et riche en actions et situations chaudes.

Les forces s’inversent

En deuxième mi-temps, on sent qu’Eddy Baccino a su trouver les mots pour recadrer son équipe puisque Saint-Paul va proposer un autre visage, bien plus conquérant.

Une attitude très vite récompensée, à la 52ème minute, Gueraichi réalise un petit numéro sur le côté gauche de l’attaque des « rouges » et c’est Hadj qui en profite pour fusiller Berton des dix-huit mètres suite à un mauvais renvoi de la défense et inscrire le 1-1.

Hadj fusille Berton et remet les équipes à égalité

Cette égalisation va faire basculer la partie, on sent que les deux formations sont tiraillées entre deux sentiments : tout d’abord l’envie de gagner, les défenses donnent des signes de fébrilité que les deux attaques entendent exploiter, mais aussi la peur de perdre, les formations donnant l’impression de ne plus vraiment oser jouer les coups à fond pour éviter de se découvrir trop.

Cela va donner un quart d’heure un peu moins animé du point de vue des offensives, le jeu se hache, les duels francs mais corrects se multiplient, et plus rien n’est à signaler jusqu’à la 70ème minute.

Une fin de match tendue

Cette 70ème minute est celle qui a vu la première d’une série d’actions qui aurait pu faire basculer le match d’un côté comme de l’autre. Mais la tentative de Correia est bien repoussée par Tombeur.

Puis c’est autour de St-Paul de se montrer pressant, sans pour autant se créer de réelle occasion franche, cependant, la défense de David Berton connaît quelques difficultés sur certains ballons traînant dans sa surface de réparation.

Sur l’un d’eux, Lahiouel se présente seul face au portier adverse, mais la tentative de lob ne retombe pas assez vite pour finir au fond des filets.

Le lob de Lahiouel passe juste au-dessus des cages de Berton

Finalement, c’est Compesières qui aura les dernières chances d’emporter la totalité de l’enjeu, malheureusement pour les joueurs de Laurent Bédat, Decurtins ne trouve pas le cadre alors qu’il était idéalement lancé par Kneubühler (90′), puis c’est Schreier qui exploite mal une situation de deux contre un avec Kreutzer (91′).

En toute fin de rencontre, les visiteurs croiront même être arrivés à inscrire ce fameux but, mais la réussite de Schreier est annulée par l’arbitre pour un hors jeu, coupant net la joie immense qui avait envahi les Bardonnésiens.

La partie se termine donc sur ce score de 1-1 qui n’arrange véritablement personne. Et c’est sur un sentiment de frustration que les deux formations retournent au vestiaire, les deux équipes se sentant lesées par un arbitrage qui, même s’il n’a pas toujours été parfait, a été équilibré. Chaque formation aurait en effet pu obtenir deux pénaltys, aucun n’ayant au final été signalé.

A l’heure de l’analyse, Eddy Baccino était confiant dans l’avenir : « On a fait une première mi-temps catastrophique, je ne sais pas si c’est l’enjeu qui a bloqué mes joueurs, mais avec le staff, on pensait avoir réussi à dédramatiser la situation un maximum. Mais on n’a pas réussi à se lâcher en début de match. Ca allait mieux en fin de période puis surtout après la mi-temps où un recadrage tactique a été effectué. En deuxième période, on a enfin reconnu le Saint-Paul conquérant, invaincu depuis quatre matches maintenant, et je pense que sur l’ensemble du match, le nul est justifié. On va continuer à se battre et tenter de faire un résultat à Carouge la semaine prochaine. On aime notre club et on donnera tout tant que l’espoir existe. »

En face, Laurent Bédat regrettait « le manque de réalisme et de réussite devant le but. C’est rare qu’on se crée autant d’occasions franches et on ne met qu’un seul but. Le nul est mérité, je pense, et pour nous ce n’est pas une si mauvaise opération. Même si on n’était venus ici pour gagner, ne pas perdre est aussi important. La stratégie était simple pour nous, on voulait réussir notre entame de match et on l’a fait, mais sans marquer, malheureusement. Le petit point négatif est qu’on va devoir cravacher encore une semaine pour pouvoir être tranquilles. Je tiens à remercier nos supporters qui ont fait le déplacement ce matin, l’ambiance était belle! Et j’en profite également pour féliciter chaleureusement Claudio et le FC Vernier pour leur beau titre de champion. »

Au classement, si ce nul n’arrange fondamentalement personne, il ouvre des espoirs pour les deux formations. Pour Saint-Paul, l’exemption de Versoix permet aux joueurs de la Californie de revenir à trois unités de la barre à deux journées de la fin.

Quant à Compesières, ce nul leur fait gagner deux rangs au dépend de Versoix et Geneva, Geneva qui sera le prochain visiteur du stade Alfred Comoli pour un nouveau match à six points dimanche prochain.

.

.

FC SAINT-PAUL – FC COMPESIÈRES  1-1 (0-1)
Stade de la Californie

Buts : 33′ Kreutzer 0-1, 52′ Hadj 1-1

Saint-Paul (4-4-2) : Tombeur – Aubert ©, Pagura, Al Lagmich, Martinez (48′ Galle) – Purshouse (74′ Cardoso), Hadj, Gauthier, Boudjema – Gueraichi (60′ Lahiouel), Ellegaard.
Entraîneur : Eddy Baccino

Compesières (4-3-3) : Berton – P.Brunner, R.Brunner © (20′ Cochet), Lardi, Correia – Gigon (26′ Pagliuca), Adler, Kneubuehler – Decurtins, Kreutzer, Schreier.
Entraîneur : Laurent Bédat

 

 

Photos : OneClick-Photo

 

Share.