Kosova fait patienter Vernier

0

Au terme d’un match très plaisant, Kosova et Vernier se quittent, comme lors du premier tour, sur un score nul et vierge. Les défenses, malgré de nombreuses offensives, ont pris le dessus. Vernier voulait les trois points, il n’en obtiendra qu’un. La troupe de Morelli devra dès lors patienter et obtenir au moins un point face à Plan-les-Ouates pour célébrer un deuxième titre d’affilée.

Match de belle facture entre deux équipes, tournées vers l’offensive, qui suivent deux dynamiques différentes lors de ce deuxième tour. Après un excellent premier tour, Vernier va continuer sur sa lancée avec six victoires en autant de matchs. Au contraire, Kosova, suite aux départs et de nombreuses blessures de ses joueurs-cadres, a remporté ses trois premiers points la semaine dernière après une série de cinq défaites en 2012.

Kosova mène aux points

Le match part sur un bon rythme. On va d’un but à l’autre. C’est Selmani qui va profiter d’un bon ballon dans le dos de la défense pour alerter une première fois Marcon. À la suite de cette action, celui-ci va effectuer un long dégagement. Fellah va recevoir le ballon suite à une déviation de la tête et se présenter face à Di Marco. Un retour salvateur de Bajrami empêchera Fellah de conclure.

Le Verniolan Fellah taclé par Shefkiu

Kosova joue en deux blocs de cinq joueurs en défense et en attaque. Les défenseurs verticalisent rapidement sur les attaquants, ce qui perturbe un Vernier nerveux en ce dimanche matin. Les mauvais alignements de la défense verniolanne, et la qualité des locaux à trouver l’intervalle, offrent de nombreuses possibilités aux attaquants des hommes de Lika et Maimouni. Mais des mauvais choix, et un peu de précipitation, vont empêcher l’ouverture du score.

Dans les arrêts de jeu de cette première mi-temps, Kosova va s’offrir encore deux possibilités. Un coup franc de Shefkiu et une bonne frappe de Selmani vont mettre Marcon sous pression. Hélas pour Kosova, ces deux tentatives ne trouveront pas le cadre.

La mi-temps est atteinte sur un score réaliste de 0 à 0 qui présage d’une belle seconde période. Vernier balbutie son football, et peine à « contrôler le milieu à 5 joueurs de Kosova » selon Morelli. Mais Vernier avec ce résultat reste maître de son destin.

On repart sur les mêmes bases en seconde période. Si Kosova mène “aux points”, cette période va permettre à Vernier d’équilibrer les débats. Les meilleures occasions seront pour les hommes de Morelli.

Vernier pose un peu mieux son jeu dans cette seconde période, mais n’arrive toutefois pas à perforer la défense “rouge et noire”. C’est donc sur une bonne frappe lointaine du capitaine Pais que Di Marco va s’employer.

Bebyack manque le coche

La meilleure occasion de cette deuxième mi-temps sera dévolue au fraîchement rentré Bebyack. Suite à une longue transversale d’un de ses défenseurs, Bebyack va prendre son cerbère de vitesse et venir affronter le gardien. Légèrement excentré, il va rater le cadre en tirant de peu au-dessus. Vernier restera sous la menace des contres de Kosova jusqu’au coup de sifflet final.

Bebyack rate la balle de match en fin de rencontre

Au terme d’une rencontre très agréable avec deux équipes joueuses sous un très bon arbitrage, le score final de 0 à 0 est mérité selon les entraîneurs.

Claudio Morelli, qui devra patienter en tout cas une semaine pour fêter le titre, concédait à la fin du match : « Un bon point sur un terrain hostile qui nous avait déjà vu tomber contre Geneva l’an dernier… il ne fait pas bon pour nous de traîner du côté de Frontene, l’air n’y est pas très bon pour nous ! La note positive est le comportement de notre groupe qui a démontré toute sa détermination et sa solidité. Ce dernier a su mettre son bleu de travail pour ramener un point fondamental dans l’économie de ce championnat.”

“Nous avons affronté un FC Kosova qui est une copie bien plus belle de celle que j’ai pu voir durant les 5-6 premiers matchs de ce second tour. Ces derniers étant bien plus présents physiquement et mentalement. Un match référence qui va nous aider à travailler en toute sérénité, détermination et concentration pour bien terminer ce championnat”, concluait le mentor verniolan.

Le capitaine Pais s’interpose lors d’un duel

Un des entraîneurs des locaux, Ahmed Maimouni, satisfait de la performance des siens, commentait : « Match équilibré, score équitable… On a enfin vu Kosova sous son vrai visage, avec une équipe, avec ses joueurs-cadres de retour aux affaires. Effectivement, une mauvaise préparation, et l’absence de nombreux joueurs explique ce mauvais début de deuxième tour. Aujourd’hui, nous avons joué sans pression mais dans le but de préparer la saison prochaine car quatre juniors A ont joué. »

Vernier, en perdant ses premiers points du second tour, n’aura donc pas réussi à valider son titre contre Kosova. Séance de rattrapage la prochaine journée : les hommes de Morelli recevront au stade municipal de Vernier Plan-les-Ouates pour un match au sommet. Il ne manque plus qu’un point à Vernier pour célébrer une remarquable double promotion.

.

FC KOSOVA – FC VERNIER  0-0
Stade de Frontenex, environ 100 spectateurs.

Arbitre : Aldo Gaddi

Kosova (3-2-3-2) : Di Marco – Imeri, Terziu ©, Salihi – Bajrami (49′ Uka Le.), Rexhepi – Osmani (70′ Uka Li.), Shefkiu (75′ Salijihi), Asilanaj – Fazlija, Selmani.
Entraîneurs : Ahmed Maimouni et Durim Lika

Vernier (4-2-3-1) : Marcon – Demba, Camara, Paul (62′ Sudan), Hervo – Stevanovic (71′ Tranchet), Pais © – Fellah (59′ Bebyack), Stadler, Bua – Delattre.
Entraîneur : Claudio Morelli

Avertissements : Imeri (Kosova) ; Camara, Sudan, Stadler (Vernier)

 

Photos : OneClick-Photo

 

Share.