Versoix assure le maintien

0

Les visiteurs obtiennent une victoire méritée face à une équipe de Chênois II peu motivée. Versoix sauve sa place en deuxième ligue et peut, ainsi, envisager le dernier match avec sérénité.

Défaits mercredi soir du côté du Bois-de-la-Bâtie en demi-finale de coupe genevoise, les jeunes chênois ont semblé fatigués, dépourvus de toute envie et sans véritables idées dimanche matin.

La troupe de Duarte, au contraire, a montré un visage plaisant et a su surmonter sa nervosité visible en début de rencontre, pour finalement s’imposer et assurer le maintien en 2ème ligue.

Maximum de réalisme

Le début du mach est équilibré et aucune des deux équipes ne parvient à se montrer dangereuse. Les défenses sont bien placées et les deux blocs sont très compacts, ce qui donne peu d’espace dans le jeu et nous offre peu d’actions offensives.

Bien que nerveux en ce début de match, les visiteurs vont mieux négocier leurs opportunités face au but adverse et vont profiter du réalisme de leur attaquant Diogo Rodrigues. Ce dernier, suite à une faute du capitaine Koularmanis, va ouvrir le score sur un coup franc terrible de 30 mètres (31’, 0-1). Le gardien local semble avoir été gêné par ses défenseurs, mais la frappe de l’attaquant versoisien est bien placée.

Motivés par cette ouverture du score, les « Bleus » de Versoix, certainement inspirés par les « Blue’s » de la veille, démontrent une réelle envie de se faire mal et d’aller chercher cette victoire ensemble. On sent les hommes du capitaine Ansah véritablement concernés par l’enjeu. Et c’est ce même Diogo Rodrigues, qui va profiter d’une erreur de N’Diaye, pour s’offrir le doublé et rassurer un peu plus ses coéquipiers (36’, 0-2).

Ansah, le capitaine de Versoix

Les « Rouges » ont pris un coup derrière la tête et à la vue des mines déconfites, on se dit que les jeunes pousses chênoises n’ont pas encore digéré la désillusion subie mercredi soir face au CS Italien, qui semble, non seulement influer sur leur mental, mais aussi sur leur fraîcheur physique.

Shabani scelle le score

Les protégés d’Auro Duarte, eux, gèrent leur avance avec intelligence. Bien en place autour du capitaine Ansah, le bloc défensif fonctionne bien et ne donne rien à l’adversaire, à l’image du latéral Seramondi, toujours bien placé et volontaire à la récupération du ballon.

Le travail de filtrage du duo El Tayar-Della Valle est très utile, il soulage avec efficacité la défense visiteuse et permet aux hommes de Duarte de ne pas reculer, mais au contraire de  continuer à défendre en avançant, en réduisant les espaces et en poussant leur adversaire à la faute.

C’est justement sur une récupération dans les pieds chênois, que Togni va perforer la défense locale et servir Shabani sur un plateau pour le 0-3 (53’). Belle action de rupture magnifiquement menée et parfaitement conclue de la part des visiteurs…

Changements en vain…

L’entraîneur local, Patrick Schmid, tente de motiver ses troupes et amène du changement en introduisant du poids dans le secteur offensif dès le début de la seconde période.

Mais le jeu chênois n’est pas aussi fluide qu’à l’accoutumée, les passes sont moins précises et le jeu vers l’avant n’est pas assez influent ni dangereux. Ils peinent à trouver les attaquants et sont clairement en manque d’idées dans les trente derniers mètres. Un jeu trop latéral, trop stéréotypé qui ne met pas l’arrière-garde versoisienne en difficulté.

On notera les quelques tentatives comme cette volée de Jimenez qui passe au dessus (64’) ou encore cette frappe de Chevalier déviée en corner (75’), mais rien de concret qui mette véritablement en danger le portier Rocha.

Plus rien ne va se passer et on assiste à une fin de rencontre stérile avec des locaux qui n y arrivent pas et des visiteurs qui gèrent leur acquis et attendent le coup de sifflet final.

Shabani, l’homme en forme de Versoix durant le second tour

Maintien assuré, un soulagement…

Mathématiquement, Versoix est sauvé, avec 18 points ils ne peuvent plus être rejoints au classement. Ce maintien a été assuré grâce à cette victoire sur Chênois II et ne souffre d’aucune contestation, un soulagement en signe de fierté, car Versoix n’a pas eu besoin de compter sur des résultats favorables pour garder sa place en deuxième ligue.

L’assistant d’Auro Duarte, Julien Celi, nous faisait partager son sentiment : “Enfin ! Il fallait vraiment attendre d’avoir le couteau sous la gorge pour que les gars montrent de quoi ils sont capables ! Je ne sais pas quel sentiment prédomine : le soulagement d’être sauvé ou la frustration de savoir qu’on était capable de tellement mieux… On va pouvoir commencer à préparer la saison prochaine. J’en profite pour féliciter et remercier le staff (Ugo De Stefano et Marc Demierre) mais surtout Auro qui défend ses principes corps et âme et qui fait preuve d’une passion sans bornes. Ça n’a pas toujours été évident dans une saison comme celle-ci mais il a su rester toujours positif.”

On compte donc sur l’entraîneur Auro Duarte pour garder cet état d’esprit de vainqueur visible dimanche matin, tout en étant plus régulier sur l’ensemble de la saison afin de ne pas se retrouver à pareille situation au mois de mai prochain. Force est de constater que cette équipe possède de réelles qualités, tant au niveau mental que footballistique, mais un meilleur amalgame entre les deux leur permettra, à coup sûr, d’être plus performant la saison prochaine.

Du côté des Trois-Chênes, il n y a pas d’enjeu en cette fin de saison, mais il reste un match dimanche prochain à Compesières. A la vue du football présenté tout au long de cette saison, nous sommes en droit d’attendre plus de cette seconde garniture chênoise que nous retrouverons cependant avec plaisir l’année prochaine en deuxième ligue.

La marque de fabrique de cette deuxième équipe doit rester la jeunesse et un jeu rythmé basé sur la circulation du ballon et la qualité technique, notion malheureusement peu mise en valeur aujourd’hui.

.

CS CHÊNOIS II – FC VERSOIX  0-3 (0-2)
Stade des Trois-Chênes, environ 30 spectateurs.

Arbitre: M. Inacio Jorge

Buts: 31’ Rodrigues 0-1, 36’ Rodrigues 0-2, 53’ Shabani 0-3

CS Chênois II (4-4-2) : Percin – Jimenez, N’Diaye, Koularmanis ©, Kamel (54’ Barroso) – Bottinelli, Vanzo, Ntongo, Haralabopoulos (54’ Soumahoro) – Jimenez, Coupland (65’ Chevalier).
Entraîneur: Patrick Schmid

FC Versoix (4-2-3-1) : Rocha – Seramondi, Mottier, Ansah, Ciardo – El Tayar, Della Valle – Shabani (84’ Puleo), Menga (76’ Bagatarhan), Rodrigues – Togni (84’ Buchs).
Entraîneur: Auro Duarte

 

Photos : OneClick-Photo (archives)

Share.