CS Italien retrouve la 2ème ligue !

0

Les protégés de Del Rosso bouclent un 2ème tour spectaculaire en écrasant Meinier et sont promus en 2ème ligue. Champel sera bel et bien barragiste. Chronique de cette dernière journée.

Il y avait foule dimanche matin au Bois-de-la-Bâtie. Personne – même pas Johan Djourou – ne voulait rater le retour des “Azzurri” en 2ème ligue, une année après avoir connu la relégation.

Grosse ambiance au Bois-de-la-Bâtie (Photo: OneClick-Photo)

Il y avait également du monde à Vessy, mais un peu moins. Comme à la Bâtie, les juniors du club sont venus encourager leur équipe fanion. Du côté de Champel, l’objectif est simple : remporter une 15ème victoire de la saison et “advienne que pourra”, même si on ne croit plus vraiment au miracle.

Yunis frappe d’entrée, Omeragic installe le doute

Ce sentiment s’accentue davantage lorsque Yunis fait trembler les filets meynites dès la 7ème minute déjà. CS Italien prend dès lors un avantage qu’il ne lâchera jamais.

Du côté de Vessy, Champel domine territorialement mais peine à conclure ses actions. Mais peu avant la demi-heure de jeu, sur la première incursion des Bosniaques suivi d’un premier corner, Nedzad Omeragic s’élève plus haut que tout le monde et ouvre le score pour les visiteurs. Douche froide pour les Champelois : le but de Bosna, accompagné d’une victoire d’Aïre à Puplinge, les relègue à la 3ème place. A ce moment-là, ils ne sont même plus barragistes.

Yunis n’a pas laissé place au suspense en marquant d’entrée (Photo: OneClick-Photo)

Aquillon remet les pendules à l’heure

Mais ce scénario ne durera que 5 petites minutes, le temps qu’il aura fallu à Aquillon pour répondre à Omeragic en égalisant de la tête à la réception d’un corner. Champel repasse devant Aïre et est 2ème. Dans les mêmes instants, Meinier ne fait pas de la figuration sur le synthétique du “Bois”. Les protégés de José Burgos touchent même la transversale du portier local Alvarez, ancien gardien de… Meinier. Frayeur dans le camp “azzurro”.

Alvarez a eu chaud, le ballon finit sa course sur la latte (Photo: OneClick-Photo)

Fin du suspense par l’inévitable Yunis

Juste avant la pause, le scénario va commencer à se dessiner favorablement pour les hommes de Del Rosso. Ce diable de Yunis, joueur né en 1994, va doubler la mise du pied gauche et enterrer les espoirs meynites… et champelois! En effet, au même instant, Aquillon donne l’avantage à Champel en s’élevant plus haut que le portier bosniaque.

Aquillon s’offre un doublé de la tête et donne l’avantage aux siens.

Les deux premiers du classement atteignent donc la mi-temps en “faisant le boulot”, c’est-à-dire en menant au score. Dans le camp champelois, le spectre d’une éventuelle première place s’éloigne quasi définitivement. L’objectif pour les hommes de Pascal Pêcheur sera donc d’assurer les trois points contre Bosna pour conforter la 2ème place.

Les deux équipes déroulent

A l’image de leur magnifique saison, les deux rivaux “à distance” du jour vont dérouler en seconde période. D’un côté, le CS inscrit un but toutes les 10 minutes (53′, 64′, 75′, 85′) par “l’enfant du club” Cappello, Berisha, Matri et enfin Antonini. La réduction du score d’Allstadt sera anecdotique.

Même scénario, ou presque, à Vessy : Pardo, Schwarb et Durand aggravent le score, avant une réduction du score tout aussi anecdotique dans les arrêts de jeu par Letic.

Au coup de sifflet final, la joie est de mise au Bois-de-la-Bâtie. Raffaele Del Rosso a réussi l’exploit de rattraper 5 points de retard sur le leader à la fin du premier tour pour finir avec une petite longueur d’avance à la fin du championnat, grâce à un second tour spectaculaire (9 victoires et 2 nuls). Le coach des “Azzurri” n’enlevait pas le mérite à son adversaire : “Nous avons commencé le match comme il le fallait, en marquant rapidement un but, ensuite nos adversaires, nous ont montré qu’ils n’étaient pas venus faire de la figuration et ils auraient même mérité d’égaliser.”

Del Rosso soulevé par ses joueurs (Photo: OneClick-Photo)

“Une fois de plus, et je n’en me lasserai pas, je remercie tout le club, et notamment la section junior pour la disponibilité des jeunes joueurs talentueux. De plus, j’aimerais dédier ce succès à ma femme qui me supporte sans arrêt et à mon président qui m’a fait confiance. Enfin, car le mérite revient uniquement à eux, je félicite tous les joueurs qui ont participé à ce titre, pour la disponibilité et l’enthousiasme qu’ils m’ont offert”, concluait l’entraîneur du CS Italien.

Dernière étape : Veyrier

Les deux premiers du groupe 1 de 3ème ligue n’ont pas encore fini leur saison puisqu’ils doivent encore affronter Veyrier dans deux contextes complètement différents. D’un côté, le CS Italien a une échéance en finale de coupe mercredi 6 à Perly. En cas de victoire, le doublé coupe-championnat restera à longtemps dans les mémoires du club du Bois-de-la-Bâtie.

Quant aux Champelois, leur dernière échéance a beaucoup plus d’enjeu. Ce n’est pas un titre qui sera en jeu mais une promotion en 2ème ligue. En effet, malgré le plus grand nombre de victoires de la ligue (15, comme UGS II), ainsi que la meilleure attaque (74 buts) et le meilleur goal-average (+53), les joueurs de Pascal Pêcheur devront se contenter d’un barrage. La défaite sur le terrain de Famalicão en début de 2ème tour leur a donc coûté très cher… Rendez-vous le mercerdi 13 juin à Compesières pour un barrage contre Veyrier qui s’annonce dramatique pour le perdant.

Les Champelois ont fait le boulot contre Bosna, le feront-ils en barrages contre Veyrier?

 

CS Italien – US Meinier   6 – 1
Buts : 7′ Yunis 1-0, 43′ Yunis 2-0, 53′ Cappello 3-0, 64′ Berisha 4-0, 75′ Matri 5-0, 83′ Allstadt 5-1, 85′ Antonini 6-1

FC Champel – FC Rapid Jonction Bosna   5 – 2
Buts : 28′ Ne. Omeragic 0-1, 33′ Aquillon 1-1, 45′ Aquillon 2-1, 71′ Pardo 3-1, 82′ Schwarb 4-1, 84′ Durand 5-1, 90′ Letic 5-2

 

Photos : OneClick-Photo

 

Share.