Interstar s’impose face à Choulex

0

Les hommes de Tiago Da Silva obtiennent leur troisième victoire en autant de rencontres et conservent leur place de leader dans ce groupe 1 de 3ème ligue.

Jouée sous un soleil radieux et une pelouse de qualité, cette partie entre deux équipes encore invaincues et au départ prometteur, promet une belle opposition. D’un côté, une équipe de Choulex passablement remaniée par rapport à l’année passée, et dirigée par son ex-capitaine Dario Basile suite au départ de José Brea au Stade Nyonnais. De l’autre, une équipe d’Interstar néo-promue dans cette catégorie de jeu mais qui démontre de réelles ambitions. Son classement en atteste…

Avantage visiteur

Le début de match est à l’avantage des pensionnaires de Varembé, ces derniers se montrent plus ambitieux dans le jeu et démontrent un réel allant offensif. Plus combatifs que leur adversaire du jour, les visiteurs jouent plus haut, récupèrent plus de ballons et s’installent gentiment dans la moitié de terrain choulésienne.

Cette domination ne va pas tarder à porter ses fruits et c’est Simoes qui va sortir gagnant de son duel avec le défenseur Steffen, et venir tromper le portier Schaub d’une belle frappe croisée. C’est l’ouverture du score pour les hommes du capitaine Laddi (11′, 0-1).

Les locaux, eux, ont de la peine à rentrer dans le match et possèdent de réelles difficultés à poser leur jeu.

Réaction locale

On assiste à une véritable bataille du milieu de terrain, les deux équipes se neutralisent et peinent à se montrer dangereuses en phase offensive. Le milieu à cinq des locaux prend gentiment le rythme du match et amène une forte densité physique, mais les joueurs de Dario Basile ne parviennent pas à se procurer des actions de buts. Leur jeu est latéral, mais manque de profondeur pour inquiéter l’arrière-garde d’Interstar.

Les protégés de Tiago Da Silva, eux, peinent à emballer le match et surfer sur la dynamique de l’ouverture du score. On rentre dans un « faux rythme » qui voit les deux équipes s’employer « box to box » mais sans aucune possibilité de conclusion dans la surface de vérité.

C’est le latéral gauche De Barros, venu créer le surnombre, qui va hériter du ballon en bonne position, et égaliser pour ses couleurs d’un frappe idéalement placée (32′ 1-1).

Le buteur choulésien, De Barros (Photo: IV Sport)

C’est sur ce score de parité que les deux équipes rejoignent les vestiaires à l’heure du thé.

Gagner ou ne pas perdre…

Se contenter d’un point ? Tenter d’obtenir la victoire ? Telles sont les questions que doivent se poser les entraîneurs en sachant que leurs choix tactiques peuvent avoir un impact décisif sur l’issue de la rencontre.

L’entrée de Monteiro en meneur de jeu amène plus de fluidité au jeu des visiteurs. Son association avec le véloce Ka est à l’origine de plusieurs combinaisons qui, pour l’instant, restent vaines face à la défense de Choulex bien regroupée, qui ne recule pas.

La volonté des locaux d’aller de l’avant est visible, l’apport de Fernandes confirme les intentions locales de créer d’avantage de danger dans les trente derniers mètres. L’attaquant choulésien permet à son équipe de trouver plus de variations dans son jeu, notamment dans l’attaque des espaces dans la verticalité.

Interstar prend le dessus

Alors qu’on s’achemine vers un partage des points tant les deux équipes sont proches l’une de l’autre en terme de volume de jeu, c’est Ka qui va être à la réception d’un centre et donne l’avantage à ses couleurs d’une magnifique tête croisée, qui laisse le portier Schaub à contre pied (80′ 1-2).

Cette action, pourtant anodine, permet à Interstar de prendre l’avantage sur son adversaire du jour et ce à seulement à dix minutes du coup de sifflet final. Les locaux se ruent à l’attaque, mais hormis une tête de Dombre sur corner (86′), le portier Laddi n’est plus inquiété et les visiteurs s’offrent une victoire supplémentaire, la troisième d’affilée dans ce championnat.

Cette équipe d’Interstar contient un collectif solide, une défense bien en place et très rigoureuse. La volonté de pratiquer un jeu au sol et en mouvement, ainsi que la présence de fortes individualités capables de faire la différence, doivent permettre à cette équipe de légitimer ses ambitions.

Tout roule pour le moment pour le CSI (Photo: CS Interstar)

Les « Sangliers belliqueux », eux,  n’ont pas à rougir de cette défaite, ils ont peut être accusé le coup en fin de match suite à la fatigue du match de jeudi soir face à US Carouge. Mais cela fait plaisir de voir une équipe solidaire, joueuse et dotée d’un très bon esprit, à l’image de son capitaine Alonso. De plus, la formation dirigée par Dario Basile a montré de belles choses dans le jeu, notamment dans la circulation du ballon. De bonne augure pour la suite du championnat.

L’assistant de Dario Basile, Marko Dimic, analysait : “Généralement, Interstar a été plus agressif dans les duels et c’est ce qui leur fait gagner le match. Concernant mon équipe, Dario Basile et moi sommes surtout contents de l’état d’esprit retrouvé à Choulex et d’une envie commune après ces 3 premiers matchs de championnat. Les gars sont supers et vraiment réceptifs à nos consignes et conseils. On va continuer à travailler en équipe et les résultats viendront d’eux-mêmes…

Le jeune entraîneur d’Insterstar, Tiago da Silva, était logiquement fier de voir son équipe en tête du championnat : “Troisième match de la saison, troisième victoire ! Notre début de championnat est très bon au niveau des résultats et de la manière. Je tiens à féliciter tous mes joueurs pour leur très bon début de saison et notre comité qui nous permet de vivre cette expérience. Merci Snoussi (président du CS Interstar) pour la confiance que tu nous donnes.”

.

FC CHOULEX – CS INTERSTAR  1-2 (1-1)
Stade municipal de Choulex, environ 50 spectateurs.

Arbitre : M. Amadasun

Buts : 11′ Simoes 0-1, 32′ De Barros 1-1, 80′ Ka 1-2

Choulex (4-4-1-1) : Schaub – Da Silva, Paturaux, Steffen, De Barros – Alonso ©, Fazzari (63′ Fernandes), Albanese (55′ Santos), Krebs – Rodriguez – Dombre.
Entraîneur : Dario Basile

Interstar (4-2-3-1) : Laddi © – Defesa, Ratta, Koller, Farag – Sarbach, Rodrigues (79′ Lopes) – Ka, Simoes, Russo (60′ Monteiro) – Fricker (70′ Penteado).
Entraîneur : Tiago Da Silva

 

 

Share.