Cardoso, deux buteurs dans la famille

0

Ils sont frères et leurs noms figurent en haut des classements des buteurs. Proxifoot a voulu en savoir un peu plus sur Steve et Mikael Cardoso, attaquants de Saint-Paul et Meyrin, respectivement.

L’aîné, Steve, a 25 ans et a quasiment toujours joué au FC Saint-Paul. Outre une escapade d’un an à Carouge en M-16 et une autre de 6 mois à UGS en 1ère ligue, Steve Cardoso est un Saint-Paulois de pure souche et porte même le brassard de l’équipe malgré son jeune âge. Le cadet, Mikael, a 22 ans et a aussi commencé chez les tout petits du FC Saint-Paul, avant de poursuivre sa formation au Servette FC des M-14 aux M-18, avant de porter les couleurs de Chênois (1ère ligue), Stade Nyonnais (Challenge League) et enfin Meyrin, où c’est sa deuxième saison.

En plus de leurs premiers pas chez les juniors de la Californie, les deux frères ont un autre point commun : ils sont à l’aise devant le but et ont passablement fait trembler les filets lors de cette première moitié de saison. Avec 10 buts, Mikael est le meilleur buteur genevois de 1ère ligue « classic », à seulement deux longueurs des meilleurs buteurs de la catégorie qui en comptent 12. De son côté, Steve, lui, est le meilleur buteur de 3ème ligue avec 11 réalisations.

 

Trois ligues vous séparent actuellement, mais avez-vous déjà joué ensemble par le passé ?
Steve : Malheureusement, non. En juniors, on n’avait pas le même âge pour jouer dans la même catégorie et par la suite, on n’a jamais porté le même maillot.
Mikael : Non, on n’a jamais eu l’occasion de jouer ensemble, mais on a déjà joué l’un contre l’autre, en match amical et également lorsqu’il jouait à UGS pour un match de 1ère ligue.

Au niveau individuel, les choses se passent plutôt bien pour le moment. Mais comment jugez-vous le premier tour de votre équipe ?
Steve : L’année passée a été assez difficile pour nous. On est passé par une “mini” crise au sein de la 1ère équipe et de plus, rien ne tournait en notre faveur. Aujourd’hui, après notre descente en 3ème ligue et plusieurs départs dans le contingent, on est une équipe en construction avec beaucoup de jeunes joueurs. La preuve, a 25 ans, je suis l’un des plus vieux de l’équipe! Il nous manque encore quelques automatismes, de la concentration et surtout de la rigueur. Mais je suis convaincu qu’en travaillant aux entraînements, on fera un meilleur 2ème tour et surtout, plus proche de nos objectifs.
Mikael : On a fini la première partie de saison à la première place donc on ne peut qu’être très content. Ce qu’on peut regretter, c’est peut-être notre élimination en coupe, mais sinon je suis très content de notre premier tour et on va tout faire pour continuer au 2ème tour. Au niveau individuel, je suis très content d’avoir pu aider mon équipe en marquant des buts, mais je dois surtout remercier mes coéquipiers, qui servent toujours des ballons sur des plateaux (rires).

Mikael, lors d’un récent derby contre UGS

Que souhaitez-vous pour le second tour ?
Steve : A titre collectif, atteindre le podium et à titre individuel, essayer de terminer meilleur buteur de 3ème ligue.
Mikael : On va travailler pour continuer sur notre lancée en abordant match par match afin qu’on fasse pareil qu’au premier tour. Au niveau individuel, j’espère continuer à marquer des buts, mais ce n’est pas le plus important. Ce qui compte c’est que Meyrin gagne et qu’on atteigne nos objectifs.

Est-ce que vous vous fixez un objectif de buts?
Steve : Mon objectif est d’atteindre la barre des 20 buts, mais je pense que pour finir meilleur buteur va falloir arriver aux 23 ou 24 ! Il y a également d’autres très bons joueurs, je pense à Nicolas Gressent et Joss Pardo par exemple, sur qui on pourra compter dans le top du classement final.
Mikael : Alors mon objectif principal, c’est de monter avec Meyrin. Pour les buts, c’est moins important mais oui, j’aimerais faire comme au premier tour, 12 buts (ndlr : 10 en championnat et 2 en tour préliminaire de coupe suisse).

Steve, le capitaine de Saint-Paul

Est-ce que vous assistez aux matchs de l’autre ?
Steve : Quand je peux, et que les matchs sont à Meyrin, oui j’assiste à ses matchs.
Mikael : Oui, régulièrement même.

Quelle est la principale qualité de l’autre ?
Steve : Mon frère est quelqu’un de très travailleur et très persévérant. Il a toujours travaillé dur pour jouer plus haut et au fil des années je trouve qu’il a énormément progressé. Il ne va jamais rater un entrainement et est sûrement le premier à arriver et le dernier à repartir.
Mikael : Buteur, c’est sa qualité principale.

Et son défaut ?
Steve : Son mètre septante sur la pointe des pieds, effacé malgré tout par sa très bonne détente.
Mikael : (Rires) Son défaut, ben il est parfois trop généreux devant le but, c’est bien, mais je pense qu’un 9 doit être encore plus “égoïste” devant le but.

Mikael, contre Young Boys M-21

A la maison, ça doit parler beaucoup de football, non ?
Steve : Avant quand je vivais encore à la maison, oui! Maintenant, on se retrouve pour suivre notre club de cœur, le FC Porto.
Mikael : Oui bien évidemment, surtout que nos parents nous suivent tous les deux à tous les matchs : les samedis, que ce soit à Meyrin ou à l’extérieur, ils accompagnent les matchs, et le dimanche, ils sont toujours présents également au match de 3ème ligue de mon frère. Mais bon, on a d’autres sujets de discussion quand même (rires).

On sait donc quelle équipe vous supportez ! Et quel joueur professionnel vous inspire le plus?
Steve : Ah ! Beaucoup de joueurs m’inspirent ! Mais comme attaquant j’adore Lisandro Lopez et surtout Falcão ! Falcão est pour moi, actuellement le meilleur buteur au monde !
Mikael : Il y en a beaucoup, mais je dirais Özil, j’adore son style de jeu.

Quel est l’entraîneur qui vous a le plus marqué ?
Steve : Marcel Nobel bien évidemment !! Je ne sais pas comment il fait, mais 10 minutes avant d’entrer sur le terrain, il arrive à te mettre une motivation incroyable ! On a envie d’entrer sur ce terrain, de tout donner comme si c’était le dernier match de notre vie ! À plusieurs reprises, on a réussi a remonter et gagner des matchs en deuxième mi-temps grâce à ses discours !
Mikael : Je n’en ai pas un qui m’a plus marqué qu’un autre, tous m’ont apporté beaucoup de choses différentes.

Steve, lors d’un match de 2ème ligue l’année dernière

Où vous voyez-vous dans 5 ans?
Steve : Dans 5 ans ? Aucune idée, mais sur le terrain j’espère !
Mikael : Je ne sais pas du tout, j’espère être à un niveau supérieur (rires).

Souhaiteriez-vous évoluer ensemble à l’avenir ?
Steve : Oui, pourquoi pas ! Mais quand et où, ça c’est la bonne question !
Mikael : Oui, bien sûr et cela arrivera. Par contre, quand ?  L’avenir nous le dira…

.

Photos : IV Sport

 

Share.