Perly et Collex dos à dos

0

Aucune des deux équipes ne parvient à s’imposer au terme d’un derby de bonne facture disputé dans une atmosphère frisquette mais festive.

Le FC Perly-Certoux a mis les petits plats dans les grands à l’occasion de cet énième derby du groupe 1 de 2ème ligue interrégionale opposant deux formations ayant l’une comme l’autre manqué son début de second tour en butant sur un FC Lutry revigoré par la trêve.

En effet, c’est une « Soirée de la Reprise » qui, en plus de la rencontre, est proposée à la joyeuse assemblée présente en ce très frais premier week-end de printemps. C’est donc dans une ambiance inhabituelle de kermesse et dans les odeurs d’hamburgers et de raclettes que débute le match.

Perly dégaine le premier mais Collex remporte le pompon de la 1ère mi-temps

Comme souvent, il ne fallait pas arriver en retard au stade car c’est dès la 5ème minute que Girod ouvre la marque en poussant du bout du pied un ballon qui traînait au 2ème poteau suite à un corner cafouillé par la défense collesienne. Instinct de renard des surfaces ou but de raccroc, toujours est-il que le capitaine perlysien, plus habitué à marquer de la tête, était, pour l’occasion, au bon endroit, au bon moment.

girod

Girod, le premier buteur (Photo: IV Sport, archives)

Tout va très vite dans cette entame de match et Collex-Bossy entend bien ne pas douter un instant. Girod, décidemment très présent dans ces premières minutes, rate-t-il son dégagement ou Fabien Calleja profite-t-il d’une position fort suspecte de hors-jeu ? Toujours est-il que le longiligne attaquant des Chevaliers profite d’une action confuse pour rapidement remettre les deux équipes à égalité.

Inhabituellement absent des débats jusque-là, Chedly entend bien frapper à son tour et, bien servi par Mendes dans la profondeur, s’en va affronter Derouazi sans succès, son essai ne trouvant que le poteau.

Deux buts et un poteau en dix minutes de jeu, ce derby démarre sur les chapeaux de roues et ça ne s’arrête pas là. A la vingtième minute, Aydogdu profite d’une longue ouverture ainsi que d’une étonnante cagade du stoppeur Petrini – il s’encouble en jouant le duel – pour battre de près un Volpilhac impuissant. C’est 2 à 1 pour la phalange de l’entraîneur Liniger qui va, dès lors, gérer cette avance jusqu’à la pause.

Aydogdu-Calleja

Recomposée à la trêve hivernale, la paire Calleja-Aydogdu a encore frappé (Photo: OneClick, archives)

Les joueurs reprennent leur souffle, les spectateurs se désaltèrent

Après cet incroyable départ en fanfare, le rythme de la partie va logiquement se calmer et les Collesiens, toujours bien organisés, vont tenter de préserver leur avance tout en cherchant bien évidemment à faire le break en contre-attaque, sans réussite.

A l’inverse, les joueurs chers au dynamique président Moscatello vont pousser tant et plus en deuxième période, à l’image de cette belle frappe d’Al-Lagmich prise de près de trente mètres et magistralement claquée au-dessus par l’éternel Derouazi.

Mais c’est un nouveau fait de jeu qui va peut-être conditionner le résultat final de cet intéressant derby. A dix minutes de la fin, Petrini, en position de dernier défenseur, intercepte de la main, au milieu du terrain, une ouverture collesienne qui avait certainement le poids d’un 3ème but. Etonnamment, l’arbitre de la rencontre va faire preuve de mansuétude envers l’expérimenté perlysien en ne lui infligeant qu’un avertissement.

Les joueurs du club frontalier et particulièrement l’inévitable Chedly, vont alors profiter de ce coup de pouce du destin pour crucifier quelques instants plus tard les “Chevaliers” rouges en égalisant à la 83ème minute. Cette fois la messe est dite et chacun peut retourner à ses chères études dans l’optique d’enfin obtenir une première victoire officielle en 2013.

Regrets, soulagement et bonne musique

Au moment de refaire ce match sous la chaleureuse tente installée pour l’occasion, l’inoxydable et sympathique Pierre Quilez regrettait logiquement que son équipe de routiniers n’ait pas su conserver sa courte avance tandis que Mattia Petrini, quelque peu dépité d’avoir été, bien malgré lui, un acteur majeur du scénario, se montrait soulagé par l’égalisation tardive mais méritée et par le point obtenu de haute lutte.

La soirée pouvait dès lors démarrer et les nombreux convives profiter jusqu’au bout de la nuit de l’excellent DJ présent pour l’occasion. Encore bravo au FC Perly-Certoux pour cette belle initiative.

.

Pour Proxifoot, Bill “Lolo” Shankly
Photos : archives

.

FC PERLY-CERTOUX – FC COLLEX-BOSSY  2-2 (1-2)
Stade municipal de Perlyenviron 100 spectateurs

Arbitres : MM. Saïeb, Pires et Uysal (Genève)

Buts :  5′ Girod 1-0, 8′ F. Calleja 1-1, 22′ Aydogdu 1-2, 83′ Chedly 2-2

Perly (4-2-3-1) : Volpilhac – Boudjema, Petrini, Girod ©, Al-Lagmich – Olivera, Sahiti – Mendes (80′ De Matos), Chedly, Querol (90′ Mutombo) – Khadraoui.
Entraîneur : Mario Chedly

Collex (4-4-2) : Derouazi – Canedo, N. Calleja (68′ El Tayar), Bigeard, Cohen – Shabani (60′ Linares), Quilez, Pisino ©, Lhoneux – F. Calleja, Aydogdu (78′ Kerouedan).
Entraîneur : Pierre-Yves Liniger

Share.