Plan-les-Ouates au métier

0

Le leader du championnat prend le large en venant à bout d’une équipe de Veyrier qui peut nourrir des regrets au Stade des Cherpines.

Ce match au sommet entre le leader et son dauphin, séparés de 4 points, était l’occasion pour ce dernier de se rapprocher au classement. Mais en plus de l’enjeu sportif de la rencontre, c’était aussi pour Veyrier l’opportunité de se réconcilier avec l’histoire sur un terrain maudit pour eux. C’est en effet au Stade des Cherpines que les Veyrites avaient raté leur promotion en 2ème ligue lors de la saison 2006-2007 (défaite 5-1), et c’est également sur ce terrain qu’ils ont connu la relégation en 3ème ligue lors de la dernière journée de la saison 2009-2010 (défaite 3-0).

Du rythme, des occasions… et pas de but

La première mi-temps à laquelle assistent les plus de 200 spectateurs est de très belle facture. A commencer par un tir sur le poteau de Théry dès la 2ème minute, suivie d’un duel mal exploité de Piccoli face au gardien. Une occasion d’entrée pour chaque équipe, le match ne pouvait mieux commencer.

Au cours d’une première mi-temps très rythmée, les deux équipes auraient pu – et dû – faire trembler les filets. Pour les locaux, c’est Gerzner qui se met davantage en évidence avec un tir sauvé sur la ligne après un corner joué à deux (22’), puis ce beau coup franc enroulé bien sorti par le gardien visiteur Pinto (31’).

Mais les occasions les plus nettes sont à mettre à l’actif d’une équipe de Veyrier plus entreprenante dans le jeu. Celle qui aura généré le plus de regrets, c’est ce face-à-face de Piccoli avec Van der Laan, remporté d’abord par ce dernier, et dont la continuité de l’action voit la tentative de Studer déviée du bout du pied d’un défenseur avant que le ballon ne sorte, mourant, en frôlant le poteau (39′). Auparavant, c’est Taddeo qui avait également manqué son duel avec un Van der Laan qui a semblé imbattable dimanche matin (36′). Et lorsqu’il est battu, le portier aux couleurs néerlandaises est même sauvé par son défenseur suite à une tentative de Barbey après un cafouillage dans la surface (28′).

PLO-Veyrier2

Van der Laan, sous le regard de son capitaine Visentini

Le score de 0-0 à la mi-temps est flatteur pour le leader du championnat. Dominateur, Veyrier n’a pas été récompensé. Mais on a l’impression que les Veyrites ont laissé passer leur chance et que Plan-les-Ouates va user de son expérience en seconde période pour punir son adversaire, comme si ce premier acte avait servi à appâter sa proie afin de mieux la piéger.

L’efficacité du leader

Après le thé, la rencontre débute avec un centre-tir de Piccoli qui termine sa course sur la transversale de Van der Laan. Le ballon ne semble définitivement pas vouloir rentrer dans les cages plan-les-ouatiennes, et c’est au contraire le leader du championnat qui va profiter d’une des rares erreurs dans la défense des visiteurs pour ouvrir la marque. Le latéral veyrite Baumgartner tente un dribble sur le nouvel entré Spicher mais celui-ci s’empare du ballon et sert parfaitement Lagrib qui ne se fait pas prier pour ouvrir le score (1-0, 54′). Veyrier est puni, l’issue du championnat est en train de choisir son camp.

Les « Verts » sont sonnés et semblent moralement touchés par ce but. Le rythme de la première période n’est plus là et même l’expulsion du défenseur local Kadri à l’heure de jeu, suite à une faute de dernier recours, ne semble pas changer la dynamique.

PLO-Veyrier3

Kadri voit rouge pour une faute de dernier recours sur Piccoli, qui partait seul au but

En supériorité numérique, les Veyrites jouent tous leurs atouts, passent à trois défenseurs, mais manquent d’un petit quelque chose. Dominateurs territorialement, les hommes de Daniel Villa n’arrivent plus à faire la différence et subissent les effets de la première chaleur de la saison. Autant le tir croisé de Taddeo (68’), que la tête d’Udry (72’) ou le tir en pivot de Spaggiari (79’) ne trouveront pas de récompense.

Et au contraire, sur une contre-attaque de Plan-les-Ouates, c’est Roland qui va doubler la mise, après avoir hérité du ballon suite à une tentative manquée de Lagrib (2-0, 84’). Contre le cours du match, les hommes de Coelho tuent le suspense de ce duel au sommet et peut-être même celui du championnat.

PLO-Veyrier4

7 buts en 4 matchs pour Lagrib, une nouvelle fois décisif

Les Cherpines resteront un gazon maudit pour les Veyrites qui peuvent à juste titre ressentir de la frustration. A commencer par la paire de défenseurs centraux Fracheboud-Jonas Martin qui aura rendu une copie quasi-parfaite et qui se voit obligée de connaître le goût amer de la défaite.

Mais l’heure n’est pas aux regrets puisque les joueurs de Villa doivent se remettre sur pied avec une journée en semaine dès mercredi soir avec la réception du CS Italien. Du côté de Plan-les-Ouates, qui vient d’obtenir une 8ème victoire consécutive en championnat, il ne faudra pas se relaxer malgré ces 7 points d’avance. Les protégés de l’entraîneur Dominique Coelho se rendent mercredi sur le toujours difficile terrain de Compesières.

 

FC PLAN-LES-OUATES – FC VEYRIER-SPORTS  2-0 (0-0)
Stade des Cherpines, environ 200 spectateurs

Arbitre : M. Belarbi

Buts : 54’ Lagrib 1-0, 84’ Roland 2-0

Plan-les-Ouates (4-4-2) : Van der Laan – Tavares, Kadri, Visentini ©, Leal – Gerzner, Yaghcha (53’ Spicher), Bernard, Boutghatine (69’ Malagoli) – Lagrib, Théry (71’ Roland).
Entraîneur : Dominique Coelho

Veyrier (4-4-2) : Pinto – Baumgartner (63’ Machado), J. Martin, Fracheboud ©, Studer – Taddéo, Huguenin, D. Martin, Jacot – Piccoli (60’ Spaggiari), Barbey (68’ Udry).
Entraîneur: Daniel Villa

Avertissements : Tavares (Plan-les-Ouates) ; Fracheboud et Spaggiari (Veyrier)
Expulsion : 59′ Kadri (Plan-les-Ouates)

 

Photos : IV Sport

 

Share.