Régina atteint l’Olympe

0

L’Athlétique-Régina FC se défait du CS Interstar au bout des prolongations et décroche la promotion. Ce sont les couleurs de l’Olympique de Genève que la formation de Michel Cautillo défendra l’an prochain en 2ème ligue. Retour sur une soirée riche en rebondissements.

C’était acquis avant le match. L’équipe qui accompagnera Champel et Meinier en 2ème ligue la saison prochaine sera automatiquement un pensionnaire de Varembé. Les « frères ennemis », comme aimaient à les nommer les différents spectateurs au bord du terrain, se rencontraient en effet jeudi soir pour un barrage qui sentait la poudre. Sur fond de polémique concernant la fusion semi-avortée et de tensions liées aux récents débordements de quelques supporters, la rencontre avait de quoi susciter l’intérêt des spectateurs. Ceux-ci se sont d’ailleurs présentés en nombre dans des gradins qui n’avaient probablement plus l’habitude de supporter autant de poids.

Ajoutons à cela un ciel couvert et une pluie qui s’abat sur les acteurs dès les premières minutes, et le cadre est posé. La soirée allait être épique !

Interstar sans flamme, Régina s’enflamme

Dans la semaine, le président de Régina, M. Champetier, se posait en outsider. Il était, comme la plupart des observateurs, impressionné par la qualité du jeu proposé tout au long de cette saison par Interstar. Malin, il n’était pas sans savoir que ces derniers avaient pourtant connu une fin de saison chaotique, connaissant des résultats qui les ont empêchés de garder une première place de groupe occupée pendant une grande partie de la saison. À l’inverse, les joueurs de Régina, assez rapidement distancés par Champel, ont obtenu des résultats plutôt réguliers qui leur ont permis de solidifier leur collectif et de prendre confiance en leurs moyens.

Regina vs Cs Interstar 3-2

Les acteurs des deux équipes posent ensemble avant la rencontre

C’est d’ailleurs ce constat que l’on est obligé de faire dans les premières minutes de jeu. Mieux en place, plus solide dans les duels et, étonnamment, bien meilleur techniquement, Athlétique-Régina domine les débats d’entrée de jeu. Pris à la gorge, les joueurs de l’entraîneur Da Silva peinent à se donner de l’air. Régina en profite dès la 10ème minute pour placer une première banderille sur la latte du gardien. Hasani dévie un ballon aérien dans la course de Kasmi qui ne se pose pas de questions et « allume » littéralement Laddi, qui voit le ballon s’écraser sur sa barre transversale.

La tension est palpable dans les rangs d’Interstar. Emprunté, le CSI semble avoir perdu de cette confiance qui fait d’ordinaire sa force. Les relances sont approximatives, les passes mal ajustées et il n’y a guère que leurs supporters qui sont fidèles à leurs performances habituelles. Pourtant, à la 19ème minute de jeu, Rodrigues hérite d’un ballon au milieu de terrain. Délesté de la pression que ses adversaires directs lui opposaient depuis le début du match, le milieu trouve habilement Fricker dans la profondeur. Le buteur maison s’en va affronter Ferreira avant de décaler au dernier moment Ka. L’ailier de poche, sûrement aussi surpris que la plupart des joueurs par la passe de Fricker, se jette mais ne peut pousser le ballon au fond des filets.

Il n’en fallait pas plus pour décider Athlétique-Régina de passer la deuxième. Dans la minute qui suit, Kasmi fait danser la défense d’Interstar et place une merveille de centre piqué au premier poteau que vient couper Cuozzo avec rage. C’est 1-0 et les supporters de Régina se font désormais entendre. Et certains d’entre eux se seront surement à peine rassis lorsque six minutes plus tard, Gianini récupère un ballon anodin aux 20 mètres. L’ailier fixe un défenseur, puis deux, et place une frappe sèche au premier poteau. Laddi est battu pour la seconde fois de la soirée. Régina déroule et passe même tout proche du 3-0, mais le coup franc surpuissant d’Hasani heurte la barre transversale qui doit encore être en train de trembler.

Regina vs Cs Interstar 3-2

Gianini, juste avant d’armer sa frappe pour le 2-0, sous les yeux de Sarbach

CSI comme le phœnix

A la mi-temps, on ne donne pas cher de la peau d’Interstar. Pour beaucoup le match est plié et Régina va dérouler. La seconde période commence d’ailleurs comme la première, à la différence près que Régina est passé en pilote automatique, le mode « gestion » activé. Mais à force de gérer, l’équipe du capitaine Maiorano s’endort et laisse quelque peu Interstar revenir dans le match. L’entrée de Simoes va donner un coup de fouet à cette équipe qui gagne désormais du terrain.

C’est cependant sans être clairement dominateur qu’Interstar va réduire le score. Zegeye frappe un coup-franc côté droit que Ka vient couper dans les 5 mètres. Défaillance coupable de la défense de Régina qui laisse l’un de plus petits joueurs sur le terrain gagner son duel aérien et battre Ferreira, pas innocent en la circonstance.

Dans les tribunes, c’est la folie. Les supporters du CSI redoublent d’énergie et donnent de la voix pour pousser leur équipe vers l’égalisation. En face, on continue à tenir. Le milieu de terrain Varela et le stoppeur Hbabaz maintiennent l’équipe à flots. Le plan était presque parfait et le score devait en rester là. C’était sans compter sur l’héroïsme de Ka, perclus de crampes depuis plusieurs minutes et qui va offrir une chance à ses coéquipiers d’en jouer 30 de plus à quelques instants de la fin. C’est alors la 88ème minute lorsqu’intervient une action d’école… de foot ! Le cafouillage est monstrueux dans la surface de Régina et dure plusieurs secondes avant que le ballon n’échoue inexplicablement sur Ka au 16 mètres. L’homme du match coté CSI adresse une frappe en déséquilibre qui vient se loger dans la lucarne de Ferreira.

Regina vs Cs Interstar 3-2

Ka, à gauche, offre les prolongations à Interstar grâce à un doublé

Le sol tremble dans les vieilles tribunes de Varembé et les spectateurs, peu  importe leur camp, sont en fusion ! Le CSI, qui a mis plus d’une heure à rentrer dans son match, vient renaître de ses cendres et faire douter le banc adverse, sur lequel on se tapait déjà dans les mains et se donnait l’accolade. La désillusion aurait peut-être pu être encore plus intense si l’arbitre avait sifflé le penalty qui semblait s’imposer lorsqu’un défenseur de Régina contrôlait de la main dans sa surface dans le temps additionnel…

Un but et des crampes, beaucoup de crampes !

Dire que les joueurs arrivent épuisés à la prolongation est un euphémisme. Les trois changements ayant été effectués par les entraîneurs, ce sont les 22 mêmes acteurs qui reprennent la partie. Et alors que les joueurs d’Interstar sont encore en train de se remettre de leur majestueux finish, ils prennent un coup de couteau dans le dos dès la 96ème minute. Le coupable est désigné, c’est Hasani. Ughetto effectue une merveille d’appel en profondeur et hérite du ballon légèrement décalé sur la gauche du but. Lorsqu’Hasani arrive en grandes enjambées, le silence se forme d’un coup dans l’enceinte du centre sportif. Puis, un seconde plus tard, le chaos. Hasani a propulsé le ballon au fond des filets. Les cris de joie se mêlent aux cris de douleurs du buteur au sol après son but, les muscles gorgés d’acide lactique mais le regard perçant de celui qui vient d’assurer la victoire à son équipe.

La fin du match est une succession de temps morts, les acteurs étant tous au bout de leurs efforts. Interstar aura bien l’occasion par deux fois de revenir au score mais les jambes n’y sont plus et les ballons fuient la cage du gardien Ferreira. C’en est fini des espoirs de Tiago Da Silva qui assiste, les yeux dans le vague, aux célébrations de son homologue. Dans un dernier élan de fair-play, les joueurs de Régina forment une haie d’honneur afin de célébrer la rentrée aux vestiaires de leurs adversaires. Eux célébreront encore longuement sur leur pelouse, celle qui accueillera les adversaires de l’Olympique de Genève au meilleur échelon régional.

Regina vs Cs Interstar 3-2

L’Athlétique-Régina, futur Olympique de Genève, évoluera en 2ème ligue

A chaud, Michel Cautillo analysait : « On a réussi. L’Olympique Genève sera en 2ème ligue. Il y avait deux très belles équipes. Interstar n’a pas démérité. Nous avons été un peu meilleurs techniquement. Nous avons été un peu trop naïfs en défense mais nous étions également un peu meilleurs physiquement. Les prolongations sont ce qu’elles sont, je félicite les deux équipes et plus particulièrement la mienne. Elle a fait le match que je voulais qu’elle fasse, bravo à eux. »

Tiago Da Silva, lui, a préféré attendre quelques heures avant de nous livrer son témoignage : « Malheureusement, nous sommes dans la peau du vaincu et j’ai beaucoup de mal à l’encaisser car je pense que nous avons tout au long de la saison démontré des qualités pour pouvoir  accéder à la 2ème ligue. La première mi-temps est en faveur de Régina mais en 2ème mi-temps on revient dans le match et à 2-2, psychologiquement, on avait la capacité de s’imposer. Mais dans le football, il faut savoir apprendre de ses échecs afin de mieux rebondir. Félicitations à Regina, à Monsieur Cautillo pour sa promotion et bonne continuation à l’OG.”

“Merci aux supporters pour leur fidélité, merci à notre président Snoussi Laddi pour l’opportunité qu’il nous a donné, merci à toutes les personnes du comité du CS Interstar pour leur travail tout au long de ces années et merci à tous les membres du CS Interstar pour leur présence au match », concluait Da Silva.

Un grand bravo aux deux équipes pour le spectacle offert et aux supporters pour l’exemplarité dont ils ont fait preuve devant bon nombre d’enfants présents jeudi soir. Une bien belle image pour clôturer cette saison.

 

CS INTERSTAR ATHLÉTIQUE-RÉGINA FC  2-3 a.p.
Stade de Varembé, environ 1000 spectateurs

Buts : 20′ Cuozzo 0-1, 26′ Gianini 0-2, 65′ Ka 1-2, 88′ Ka 2-2, 96′ Hasani 2-3

Interstar (4-4-1-1) : Laddi © – Farag, Ratta (34′ Lopes), Koller, Formenti – Ka, Zegeye, Sarbach, Rodrigues (76′ Russo) – Marques (54′ Simoes) – Fricker.
Entraîneur : Tiago Da Silva

Régina (4-4-2) : Ferreira – Maiorano © (64′ Igreja), Hbabaz, Pajot, Wete – Cuozzo (85′ Aponte), Varela, Ughetto, Gianini – Hasani, Kasmi (82′ Obounou).
Entraîneur : Michel Cautillo

Avertissements : Hbabaz, Gianini, Igreja pour Régina ; Farag, Fricker pour Interstar

 

Photos : OneClick-Photo

 

Share.