Collex foudroie un Servette M-21 trop léger

0

Les protégés de Londono n’ont pas fait le poids face à des Collesiens qui marquent cinq fois. Sous un ciel déchaîné qui en a fait trembler plus d’un.

Cinq coups d’éclair ont illuminé, vendredi soir, la Fontenette. Cinq réussites collesiennes pendant que la foudre – bien réelle, celle-ci – fendait le ciel juste au-dessus des têtes des joueurs et spectateurs. A tel point de contraindre l’arbitre à suspendre le match quelques minutes.

Mais laissons tomber la météo. Deux constats s’imposent au terme de cette cinquième journée de championnat : les saisons passent et Collex-Bossy affiche une maîtrise tactique inchangée. Du côté de la relève servettienne, c’est le contraire. Les effectifs évoluent (logiquement) d’une saison à l’autre et, comme en œnologie, on distingue les bonnes des mauvaises années. Alors ce cru ? Disons que ce n’est pas le meilleur de la décennie.

Ainsi, dans cette opposition de style, c’est la continuité qui a été logiquement primée. Avec son ossature solide, Collex-Bossy n’a pas laissé grand chose à son adversaire, trop jeune, trop mou.

La première sensation de fébrilité apparaît à la vue de la feuille de match: Servette se présente avec 13 joueurs. Compte tenu de la pause internationale, on aurait pu s’attendre à voir quelques éléments de la première équipe. Rien de cela. Par ailleurs, “plusieurs jeunes étaient convoqués avec les sélections nationales”, expliquera Oscar Londono après la rencontre pour justifier ses ressources humaines faméliques.

Côté collesien, l’effectif est plus garni, mais quelques cadres manquent à l’appel: on pense aux attaquants Fabien Calleja (suspendu) et Linares (blessé) ou à Bigeard (blessé), habituellement patron de la défense. En revanche, Pierre-Yves Liniger peut compter sur Bleve, transfuge de Lancy, qui jouait son premier match officiel sous ses nouvelles couleurs.

SFCM21-Collex-1314-1

Bleve, à gauche, sous ses nouvelles couleurs

Aydogdu s’amuse dans la défense de Servette 

Sur le terrain, les lacunes servettiennes apparaissent rapidement. Dans leur dos, les quatre défenseurs offrent des espaces considérables qu’exploitent habilement Lhoneux, Bedeaux et Ayete, tous trois placés derrière Aydogdu qui officie seul en première ligne. C’est des pieds de ce dernier que viendra le premier but: crochet fulgurant, service sur un plateau pour Bedeaux qui n’a plus qu’à pousser au fond (22′, 0-1).

Les protégés de Londono tentent la réaction: Odabasi croise trop son tir devant Derouazi tandis que Ramadani, d’une frappe lointaine, frôle l’égalisation avant la mi-temps

Mais ce n’était que des étincelles avant la nuit noire. Au retour des vestiaires, Collex-Bossy bénéficie d’un pénalty généreux – pour être sincère, depuis la tribune, on ne voit pas bien ce qu’a sifflé l’arbitre. Le capitaine Pisino, dont les espoirs servettiens feraient bien de s’inspirer, transforme et lance son équipe vers la victoire.

Dès lors, le déluge s’abat aussi bien sur la pelouse que sur la relève cantonale. Après la frayeur électrique tombée du ciel, Lhoneux envoie un coup-franc fulgurant qui trompe Osmani (74′, 0-3). Entré en jeu en fin de match, l’expérimenté Sanches participe à la fête dans ce stade qu’il connaît bien (il a porté les couleurs de Carouge durant quatre ans) et Lhoneux, encore lui, parachève la soirée lumineuse des Collesiens en inscrivant le 5 à 0 dans le but vide malgré un hors-jeu évident d’Aydogdu au départ de l’action.

SFCM21-Collex-1314-2

Lhoneux s’offre un doublé sous le déluge

“Trop faibles mentalement”

Comment expliquer ce score fleuve, ce décalage ? Que se passe-t-il chez cette relève servettienne qui semble si atone ? “L’équipe est très jeune et il faut admettre qu’elle est faible mentalement. Il y a un gros travail à faire à ce niveau”, analyse l’entraîneur Oscar Londono. “Dans ce match, on prend le deuxième but au mauvais moment et ensuite tout s’est mal enchaîné”.

Désormais second au classement, Pierre-Yves Liniger a son explication. “Alors qu’on a souvent peiné sur ce grand terrain, cette fois-ci, notre pressing haut a été efficace. On les a bien harcelés, notamment en empêchant les deux axiaux de participer au jeu.”

Lui qui entraine la même formation depuis plus de vingt ans, quel regard porte-t-il sur sa troupe ? “Le championnat est encore long, mais je tire mon chapeau à mes joueurs. Les anciens sont exemplaires, les jeunes s’intègrent bien. J’ai la chance d’avoir de la quantité et de la qualité.”

 

SERVETTE FC M-21 – FC COLLEX-BOSSY  0-5 (0-1)
Stade de la Fontenette, 80 spectateurs.

Buts : 22′ Bedeaux 0-1, 47′ Pisino (P) 0-2, 74′ Lhoneux 0-3, 83′ Sanches 0-4, 89′ Lhoneux 0-5

Servette (4-5-1) : Osmani – Sadiki, De Matos, Virchaux, Seipi – Ramadani (74′ Maouche), Giachino, Pereira, Howard, Odabasi – Ntongo © (81′ Ferreira).
Entraîneur : Oscar Londono

Collex (4-5-1) : Derouazi – Dijoux, Frischholz, Pombo, Bleve – Humbert (84′ Turner), Pisino ©, Lhoneux, Bedeaux (81′ Kerouedan), Ayete (78′ Sanches) – Aydogdu.
Entraîneur : Pierre-Yves Liniger

Avertissements : Virchaux, De Matos, Seipi, Pisino, Howard.

 

Photos : OneClick-Photo

Share.