Onex-Veyrier : des promesses, déjà…

0

Opposition d’une grande intensité au Stade municipal d’Onex entre les deux favoris désignés du championnat de deuxième ligue genevoise. Pas de vainqueur mais deux équipes qui annoncent déjà la couleur.

Pouvait-on rêver mieux qu’une rencontre entre les deux successeurs attendus de Plan-les-Ouates pour entamer ce tour automne ? Au vu de la motivation des acteurs vendredi soir, la réponse est non. Le Stade Municipal d’Onex a en effet été le théâtre d’une rude opposition qui lance parfaitement la saison.

Pas franchement riche en occasions franches, surtout en première période, la partie a surtout révélé les capacités de cœur et d’engagement des deux équipes. Le premier fait de jeu – à la 7ème minute – va même montrer une certaine électricité dans les débats. Le stoppeur onésien Gremion intervient à la limite de la régularité sur un attaquant veyrite en position de dernier défenseur. Déjà, le banc veyrite donne de la voix mais l’arbitre ne bronche pas.

Onex  plus conquérant

Les encouragements du capitaine Fracheboud, appelant ses coéquipiers à s’illustrer « par le jeu » n’y font rien. Les débats se déroulent à mi-terrain et à ce jeu là, ce sont les Onésiens qui semblent prendre légèrement le dessus. Ce sont d’ailleurs eux qui placent les premières banderilles par Shefkiu notamment, mais sans parvenir à inquiéter outre mesure l’excellent Batardon.

Onex-Veyrier-1314-3

Joli duel entre les deux capitaines, Borcard et Fracheboud

Peu avant la demi-heure, Onex se fait plus pressant et va s’installer quelques minutes dans la surface des visiteurs. Entre la 26ème et la 28ème minute, les « Verts » vont se créer trois opportunités successives dont un magnifique essai de Shefkiu à plus de 35 mètres mais qui passe malheureusement juste à côté.

A force de gâcher, les hommes d’Hochstrasser se font peur et concèdent même une franche occasion lorsque Piccoli, esseulé au second poteau sur un centre venu de la gauche, place une merveille de plat du pied qui rebondit sur la barre transversale. Avertissement sans frais mais qui a le mérite de réveiller les Onésiens qui vont ouvrir le score dans l’enchaînement : suite à une combinaison Borcard-Shefkiu, Dubosson s’arrache et rabat un ballon qui semblait perdu. Presque étonné de se retrouver seul face au but vide, Armend Selmani ne se fait pas prier pour ouvrir le score. 1-0, au forceps (34′).

Loin de se décourager, les hommes de Daniel Villa réagissent dans les minutes qui suivent tout d’abord par un coup franc en deux temps que l’excellent Machado expédie juste au-dessus de la transversale, mais surtout par Piccoli qui remet les deux équipes a égalité juste avant la pause. Sur un nouveau centre venu de la gauche, l’ailier veyrite devance cette fois le gardien Nieto et catapulte le ballon dans les filets d’une tête rageuse (45′, 1-1). Un coup de massue pour les Onésiens qui rentrent aux vestiaires passablement agacés par cette égalisation.

Veyrier domine

Manifestement encore sonnés, les coéquipiers du capitaine Borcard peinent à contenir Veyrier en début de seconde période. Les visiteurs remportent plus de duels et s’approchent de la cage de Nieto sans réussir à convertir leurs occasions dans le premier quart d’heure. Jeangros affronte le dernier rempart onésien dès la 46ème minute mais le gardien est plus réveillé que sa défense et s’interpose. Quelques minutes plus tard c’est le très remuant Piccoli qui enchaîne, excusez du peu, coup du sombrero et volée juste au-dessus du but dans la surface onésienne.

Onex-Veyrier-1314-1

La belle action de Piccoli a failli faire mouche

A force de plier, Onex va rompre. Après avoir résisté à plusieurs joueurs sur son coté gauche, Taddéo entre dans l’axe et sert Studer d’une lumineuse talonnade. Le latéral ne se fait pas prier pour convertir une telle offrande d’un plat du pied croisé plein d’assurance (62′, 1-2). Veyrier prend l’avantage, pour le plus grand bonheur de ses nombreux supporters présents au Stade Municipal en ce vendredi soir.

On se dit alors que le plus dur est fait. Onex qui, quelques minutes avant semblait souffrir le martyre, trouve pourtant les ressources pour égaliser dans la minute suivante ! Bien servi dans l’axe, Armend Selmani ne tremble pas et s’offre un doublé plein d’opportunisme (63′, 2-2).

S’en suivra une période de flottement qui verra les deux équipes se procurer des occasions. Mais ni Borcard, dont la frappe s’écrase sur le poteau, ni Machado ne trouveront le chemin des filets.

Le match se termine donc sur ce score de 2 à 2 qui reflète relativement bien la physionomie du match. Les spectateurs, ravis du spectacle offert par les 22 acteurs, ne peuvent qu’applaudir les deux équipes au coup de sifflet final. Une chose est sûre, si chacun des protagonistes maintient un tel niveau d’intensité, on devrait retrouver les deux formations tout en haut du classement en juin.

Onex-Veyrier-1314-2

Armend Selmani au moment de son doublé

Au moment des réactions, l’entraîneur du FC Veyrier-Sport, David Villa était hésitant : « Je me contente de ce nul, car nous avions un belle équipe en face et que nous étions menés au score. Nous avons montré beaucoup de caractère, nous nous créons de belles occasions en seconde mi-temps, même si Onex a souvent été dangereux en contre. On aurait pu gagner, nous aurions aussi pu perdre. »

Le capitaine onésien, Borcard partage l’avis du technicien : « C’était un match équilibré. Nous aurions pu nous faire surprendre, surtout en début de seconde mi-temps mais nous avons bien réagi et heureusement nous avons pu égaliser rapidement après leur deuxième but. La fin était un peu houleuse mais je préfère retenir que les deux équipes ont disputé ce soir un bon match de reprise. »

 

FC ONEX – FC VEYRIER SPORTS  2-2 (1-1)
Stade municipal d’Onex, environ 100 spectateurs

Buts : 34′ Arm. Selmani 1-0, 45′ Piccoli 1-1, 62′ Studer 1-2, 63′ Arm. Selmani 2-2

Onex (4-3-3) : Nieto – Teixeira, Gremion, Monnard, Bagnoud – Arifi, Shefkiu (63′ Arb. Selmani), Dubosson (85′ Beausoleil) – Arm. Selmani (73′ Ismajli), Borcard ©, B. Seljmani.
Entraîneur : Patrick Hochstrasser

Veyrier (4-2-3-1) : Batardon – Baumgartner, J. Martin, Fracheboud ©, Studer – Moreira (80′ D. Martin), Huguenin – Piccoli (70′ Barbey), Machado, Taddéo – Jeangros (65′ Jacot).
Entraîneur : Daniel Villa

Avertissements : Shefkiu, Arifi, Gremion, Monnard, Teixeira, Dubosson (Onex) ; Moreira, Jacot (Veyrier)

 

Photos : IV Sport

 

Share.