US Carouge maintient le cap

0

Au terme d’une partie tendue disputée sur un terrain impropre à la pratique du football, US Carouge s’impose contre City et signe ainsi sa 3ème victoire en autant de matchs. Les Carougeois s’installent seuls en tête du groupe 1 de 3ème ligue.

En ce samedi couvert, le FC City reçoit l’US Carouge au Stade des Libellules. Les hôtes sont bien décidés à se racheter de leur défaite de la semaine précédente et de jouer quelques mauvais tours à l’US Carouge, équipe sans entraîneur qui a la particularité d’être autogérée. Le premier étant incontestablement le choix (volontaire ou non) de disputer cette partie sur un terrain indigne de ce nom. Comme on pouvait s’y attendre, la pratique d’un football attrayant a été rendue complètement impossible par l’état de la pelouse. Et nous n’en sommes qu’à la 3ème journée de championnat…

US Carouge en deux minutes

Mais il y a quand même eu un match et on ne peut pas reprocher aux 22 acteurs d’avoir pris le cette rencontre à la légère. Théâtre de multiples fautes et de contestation, la première période s’est déroulée dans une atmosphère électrique et passablement virile, les deux bancs participants au « réchauffement » de l’ambiance dès les premières minutes.

Le football, lui, fit son apparition aux alentours de la 20ème minute. Alors que City semble prendre très légèrement le dessus en termes d’occupation territoriale, les contres carougeois se font de plus en plus tranchants. Katrati va même chercher à obtenir un pénalty sur une jolie percée à la 23ème minute. L’arbitre ne bronche pas et laisse l’action se poursuivre.

Ce n’est que partie remise puisque les visiteurs vont donner deux coups d’assommoirs à des « Citizens » qui doivent encore se demander ce qu’il leur est arrivé. A la 27ème, José Canedo reprend d’une volée peu orthodoxe mais magnifique un coup-franc venu depuis la droite. Habillement touché, le ballon vient mourir dans le petit filet opposé. Dans la minute qui suit, le buteur maison Nicolas Gressent enfonce le clou. Bien servi, le carougeois croise sa frappe de manière imparable et Zuodar ne peut que constater les dégâts.

City va bien essayer de réagir, mais abuse de longs ballons vers un Marques esseulé et bien trop nerveux pour pouvoir mettre à mal la défense du capitaine Thomas Gressent. On s’en remet alors aux coups de pied arrêtés de ce même Marques, mais Hermenjat veille au grain.

City-USCarouge-1

Ajdini, pressé par Diego, le petit frère des Canedo

City revient dans la partie

A la mi-temps, le score est donc de 0-2 sans qu’on puisse vraiment dire cela reflète la physionomie du match. Pourtant un fait isolé va relancer la partie dans les premières minutes de la seconde période. Sur une longue passe en profondeur, un attaquant de City va disputer le ballon au portier adverse. Le défenseur Montano, souhaitant protéger son gardien, rudoie quelque peu son adversaire sans vraiment jouer le ballon. L’officiel n’hésite pas une seconde et brandit le carton rouge devant le défenseur carougeois qui n’aura donc passé que quelques minutes sur la pelouse après son entrée à la 43ème minute.

Sur le coup-franc, un cafouillage monstre dans la surface donne l’occasion à Dos Santos de frapper à bout portant. L’ailier ne se fait pas prier pour ramener le score à 2-1. Les hôtes vont même passer à deux doigts de l’égalisation lorsque Rittiner profite d’une inattention coupable lors d’un corner et sert Duarte qui se retrouve étrangement seul à quelques mètres du but. Le nouvel entrant va toutefois trop croiser sa frappe. Quelle occasion !

A l’usure…

City ne le sait pas encore, mais l’équipe a laissé passer sa chance. Les Carougeois continuent leur travail de sape et usent la défense adverse. José Canedo, n’obtient pas un penalty qui semble pourtant justifé à la 70ème minute. Qu’importe, Machado affronte le gardien une minute plus tard et son sang froid fait mouche. US Carouge fait le break, à la plus grande joie de ses fidèles supporters. Dans la foulée, Nicolas Gressent va même s’offrir un doublé. Sur une mésentente de la défense des « Citizens », il récupère un ballon aux 25 mètres et lobe parfaitement Zuodar, venu à sa rencontre. Troisième doublé en autant de journées pour le meilleur buteur de la saison 2012-2013.

City-USCarouge-2

2 + 2 + 2, le compte est bon pour Gressent

La réduction du score, finalement annulée à la 76ème pour un hors-jeu peu flagrant ne viendra pas ébranler les Carougeois qui gèrent tranquillement leur avantage jusqu’au coup de sifflet final. Sans vraiment convaincre, ils engrangent toutefois leur troisième victoire consécutive et s’installent seuls dans le fauteuil de leader.

L’habituel capitaine, Montano, s’est confié à nous après le match : « Nous sommes très satisfaits. C’était un match difficile contre une équipe qui finira probablement dans le haut du classement. Les joueurs ont d’autant plus de mérite que je les ai laissés à 10 en début de seconde mi-temps. Chapeau à eux donc…”

Patrick Stifani, mentor du FC City, était amer : « Je suis très déçu. Nous prenons quatre buts contre une équipe qui a profité de notre laxisme, notamment sur balles arrêtées. Le score me paraît sévère au niveau de l’engagement que nous avons mis. Toutefois, il est clair que nous avons tout de même eu du déchet, sur une pelouse difficile,  et que nous devons encore travailler. »

 

FC CITY – US CAROUGE  1-4 (0-2)
Stade des Libellules

Buts : 27′ J. Canedo 0-1, 28′ N. Gressent 0-2, 51′ Dos Santos 1-2, 71′ Machado 1-3, 73′ N. Gressent 1-4

City (4-5-1) : Zuodar – Kiamouche, Benallouch, Avdulahi, Galina – Dos Santos (85′ Da Cunha), Rittiner, Di Bernardino © (31′ Duarte), Ajdini, Ruggeri – Marques.
Entraîneur : Patrick Stifani

US Carouge (4-4-2) : Hermenjat – Vazquez, T. Gressent ©, Perez, Dias (43′ Montano) – Lopez, Kastrati, Parente (83′ Teixeira), J. Canedo – N. Gressent, D. Canedo (65′ Machado).

Avertissements : Vazquez, Perez, J. Canedo, Parente (US Carouge) ; Avdulahi, Marques (City).
Expulsion : 49′ Montano (US Carouge)

 

Share.