Veyrier II rejoint par Genève-Poste

0

Les Veyrites laissent échapper une avance de deux buts et concèdent le nul face à une équipe de Genève-Poste emmenée par son capitaine Gianluca Prezioso.

Veyrier II et Genève-Poste, c’est l’histoire de deux destins croisés. La saison passée, les deux équipes ont survolé leur groupe de 4ème ligue et ont terminé à égalité de points (56) et de buts inscrits (116). Seuls les buts encaissés ont fait pencher la balance en faveur de Veyrier (26 contre 35), s’adjugeant ainsi la 1ère place et un titre de champion de 4ème ligue. La formation de Genève-Poste, composée d’une bande de copains talentueux, sera aussi directement promue en 3ème ligue malgré la seconde place.

Cette saison, les deux adversaires se retrouvent à nouveau dans le même groupe pour peut-être continuer leur course-poursuite de l’année dernière. Les locaux sont avertis : avec 33 buts marqués lors des 4 premières journées, l’arrière-garde veyrite devra se méfier de la redoutable attaque des visiteurs.

Chatelain vs D. Prezioso : avantage au veyrite

Sur ces 33 buts, 13 ont été marqués par le redoutable Dylan Prezioso, buteur à chaque journée et auteur notamment de trois quadruplés depuis le début du championnat. Mais Veyrier peut également compter sur un bomber régulier : en faisant trembler les filets à 7 reprises, Jean-Baptiste Chatelain est tout aussi régulier.

Durant la première mi-temps à Veyrier-Village, le meilleur buteur du championnat n’a pas pu se mettre en évidence, la faute à une charnière veyrite bien à son affaire. Et lorsque celui-ci parvient à se défaire de ses vis-à-vis, comme à la 37ème minute, c’est le gardien Pinto qui met son veto. C’est au contraire le buteur local qui va faire trembler les filets juste avant la pause : à la réception d’un corner tiré du côté droit, Chatelain expédie une puissante reprise dans le petit filet (41′, 1-0).

Veyrier-Poste-1

5 journées consécutives en marquant pour Chatelain

L’avantage à la pause est mérité pour les Veyrites, eux qui s’étaient procuré les meilleures occasions avec ce coup franc sur la latte de Jacot (6′), une tête à bout portant de Barbey qui passait au-dessus (12′) ou ce face-à-face de Chatelain avec le gardien Michaud mais sauvé par le retour d’un défenseur après que l’attaquant veyrite se soit débarrassé du dernier rempart.

“Nous avons été très bien en place, ce qui nous a permis de priver leurs attaquants de ballon et quand celui-ci leur parvenait, nous avons été très bons sur nos interventions défensives”, analysait à juste titre Nicolas Mahrer, un des entraîneurs veyrites.

Veyrier fait le break, Gianluca Prezioso réagit

Après la pause dans le bunker souterrain à 40°C qui fait office de vestiaire à Veyrier-Village, la formation du duo Mahrer-Parasiliti ne va pas tarder à faire le break. Lancé en profondeur, David Barbey tente ce qu’il fait de mieux : armer sa frappe, peu importe la position. Et celle-ci se loge dans les filets visiteurs après avoir tapé le poteau (49′, 2-0).

On se dit que la victoire se dessine pour les “Verts” et que la gestion de la seconde période serait suffisante pour l’emporter. Or, les visiteurs tardent moins d’une minute à réagir. Sur l’engagement, Gianluca Prezioso profite d’une mauvaise sortie du gardien Pinto pour recevoir une passe en retrait, fusiller les cages et ainsi relancer le match (50′, 2-1).

Le match est relancé et les occasions s’accumulent. Jacot profite de sa technique travaillée au footgolf pour effectuer un maître coup franc qui tape le poteau et longe la ligne de but. C’est le second coup franc qui touche les montants pour le malheureux veyrite. Dans la foulée, la menace Dylan Prezioso se fait ressentir mais sa tentative est stoppée par le gardien Pinto qui veille au grain.

L’arbitre entre en scène

On rentre dans le dernier quart d’heure de jeu et les Veyrites vont subir deux décisions de l’arbitre qui, cumulées en l’espace d’une minute, pèsent lourd dans la balance. D’abord, le directeur de jeu siffle un penalty sur un duel épaule contre épaule entre Pascucci et Carvalho. Une décision qui semblait correcte pour certains, sévère pour d’autres. Mais le pied gauche de Gianluca Prezioso se tremble pas et ramène les deux équipes à égalité (75′, 2-2). Puis, dans la minute qui suit, un tacle appuyé de Dutoit, qui touche pourtant le ballon, est sanctionné d’un carton rouge direct jugé sévère par Nicolas Mahrer : “Un tacle certes engagé mais qui ne méritait pas la sanction suprême. Dommage, car l’arbitre avait effectué un excellent match jusque-là”.

Revenus au score et se retrouvant en infériorité numérique, on se dit que l’équipe de Mikael Palma va passer l’épaule en fin de match, mais ses joueurs manquent de jus pour terminer la rencontre. Au contraire, Veyrier ne va rien lâcher dans le dernier quart d’heure et passe même tout près de la victoire, mais Briones rate son duel avec le gardien, ce qui sera la dernière action de ce match plaisant.

Veyrier-Poste-2

Mikael Palma, entraîneur de Genève-Poste

A l’image du peu de différence qu’il y a entre ces deux équipes depuis plus d’une année, celles-ci se quitteront sur un match nul au terme d’une rencontre engagée et de qualité malgré le mauvais état de la pelouse. Pourtant néo-promus, les deux adversaires peuvent se vanter d’être, avec le leader Aïre, les seules équipes invaincues du groupe.

Les Veyrites peuvent s’en vouloir de ne pas avoir tenu plus longtemps avec un score de 2-0, ce qui aurait sûrement découragé des visiteurs qui ont pu se relancer dans le match une minute après. “Ce deuxième but aurait dû nous permettre d’appréhender la fin de match de façon plus sereine”, analysait Nicolas Mahrer.

“Passée la frustration de s’être vu rattrapés au score, c’est un bon point pris contre cette excellente équipe d’US Genève-Poste. De bonne augure pour la suite du championnat si on continue sur ce rythme. Nous souhaitons une bonne suite de championnat à Mike Palma et à son équipe”, concluait-il.

Le meilleur buteur Dylan Prezioso ayant été bien contenu, c’est son grand frère Gianluca qui est venu à la rescousse de Genève-Poste. Véritable leader de l’équipe, le numéro 14 a permis de ramener un point d’un déplacement périlleux. L’entraîneur Mikael Palma nous déclarait : “C’était un match comme nous l’avions prévu, avec une équipe de Veyrier très bien en place et très forte défensivement qui allait jouer tous les coups à fond. Malgré le deuxième but adverse, nous avons fait preuve d’une grande solidarité et d’envie pour revenir à 2-2. Je pense que ce match nul est donc logique. Je souhaite une bonne suite de championnat à cette très bonne équipe de Veyrier.”

 

FC VEYRIER SPORTS II – US GENÈVE-POSTE FC  2-2 (1-0)
Stade de Veyrier-Village, environ 80 spectateurs

Arbitre : Karl Stanisiere

Buts : 41′ Chatelain 1-0, 49′ Barbey 2-0, 50′ G. Prezioso 2-1, 75′ G. Prezioso (P) 2-2

Veyrier II (4-2-3-1) : Pinto – S. Batardon, Chavaz ©, Carvalho, Renna – Dutoit, Lagomarsino – Jacot, Barbey (77′ Gomes), Briones (87′ Palmen) – Chatelain (78′ Calmo).
Entraîneurs : Nicolas Mahrer et Sergio Parasiliti

Genève-Poste (4-3-3) : Michaud – Vernamonte (49′ Sarhaddi), Butty, Pereira (49′ Qalaj), Laghmich – Neves, Tolaj (82′ Duvillard), Ammar – Pascucci, G. Prezioso ©, D. Prezioso.
Entraîneur : Mikael Palma

Avertissements : Carvalho, Chatelain et Jacot (Veyrier) ; Vernamonte et Pereira (Genève-Poste)
Expulsion : 76′ Dutoit (Veyrier)

 

Share.