Versoix sort la tête de l’eau

0

C’est finalement lors de la dernière rencontre du premier tour que Versoix remporte son premier match de championnat face à une équipe de Kosova bien trop individualiste. Dans un match aux duels engagés, c’est finalement l’opportunisme de l’équipe locale, emmenée par un Togni des grands jours, qui l’emporte. Ce résultat permet aux “Bleus” de ne pas finir bons derniers et de s’approcher de la barre.

C’est au cours d’un après-midi au temps hivernal que le match Versoix-Kosova a pu finalement se jouer. Au vu du classement, ce déplacement pouvait paraître facile pour l’équipe kosovare. Mais c’était sans compter sur l’orgueil des hommes d’Auro Duarte qui allaient tout faire pour sauver l’honneur juste avant la trêve hivernale.

Kosova attaque, Versoix contre-attaque

Le début de match est à mettre à l’actif de Kosova qui, par l’intermédiaire de Fazlija et Imeri, se rend dangereux sur les couloirs. Versoix est acculé sur sa moitié de terrain et ne parvient pas à sortir de son camp. Et la pression kosovare manque d’être récompensée de justesse lorsque le centre de Rrahmani est mal dégagé par le défenseur versoisien Mottier qui manque de peu de tromper son propre gardien.

Les quelques courageux supporters bravant le froid croient déjà à un match à sens unique. D’autant plus que Kosova se rend une nouvelle fois dangereux par le biais de Rrahmani qui tente une volée qui est joliment repoussé par le portier Rocha.

Les hommes de Duarte privilégient les longs ballons et ne cessent de lancer dans la profondeur le duo Lopes-Togni. Ce dernier, par sa force physique et sa technique, permet à son équipe de monter d’un cran. Et c’est sur une action anodine que le cours du match va changer : suite à un cafouillage dans la défense des “rouge et noir”, le ballon arrive sur la main de Sejdiu. L’arbitre hésite un moment et siffle penalty. L’offrande est transformée par Lopes qui prend à contre-pied le portier Shaqiri (12′, 1-0).

Versoix-Kosova-1314-1

Lopes, auteur de 6 des 14 buts versoisiens durant ce premier tour

Dès lors, les visiteurs exercent une pression encore plus forte dans l’espoir de trouver la faille dans la forteresse versoisienne. Mais en pressant ainsi, ils s’exposent aux contre-attaques adverses. L’en atteste l’action qui voit Lopes s’en aller droit au but affronter le portier Shaqiri, mais l’attaquant local ne peut concrétiser l’occasion à cause d’un retour in-extremis de Buci.

Cependant, à quelques minutes de la mi-temps, c’est bel et bien Kosova qui va se procurer la plus grosse action : Fazlija déboule sur son côté gauche, fixe un défenseur et lance Ramadani parti dans la profondeur. Ce dernier, au lieu d’ajuster directement Rocha, prend le luxe d’effacer le dernier défenseur. Mais au moment de conclure, l’attaquant ouvre trop son pied et le ballon passe largement à côté des buts de Rocha qui était battu. C’est sur cette dernière émotion que l’arbitre siffle la fin de cette première période, au grand dam de Kosova.

Togni libère les siens

La seconde mi-temps commence avec les mêmes acteurs que la première. Et la physionomie reste également la même, à savoir un Versoix attentiste contre un Kosova allant droit au but, tête baissée. Sauf que pour les visiteurs, la donne n’est pas la même : ils sont menés au score et le temps court contre eux maintenant.

D’autant plus que l’impatience s’installe chez les Kosovares. Les attaques sont de plus en plus brouillonnes et leur domination n’est que stérile. La nervosité s’installe également sur le comportement des joueurs qui se livrent une bataille enragée. Les duels sont quelques fois impressionnants et font des victimes.

Pour ce qui est des actions, il faut attendre le dernier quart d’heure, moment choisi par l’attaquant versoisien Togni pour faire la différence. Jusque-là, c’était un match très fermé où les actions se faisaient rares, au contraire de l’engagement physique. Mais la délivrance pour les “Bleus” va arriver grâce à un fabuleux but de Togni. L’attaquant reprend de volée un ballon qui traînait dans les 30 derniers mètres des cages Shaqiri. Le ballon part à une vitesse fulgurante et se loge au fond des filets (74′, 2-0).

Versoix-Kosova-1314-2

Joie justifiée chez les locaux

Un bien beau but qui vient ruiner tout espoir d’égalisation pour les hommes de Durim Lika. Véritable poison pour la défense kosovare, Togni aurait pu même ajouter un but supplémentaire quelques minutes plus tard où, après avoir enrhumé le dernier défenseur, il tente une frappe qui frôle le montant gauche de Shaqiri.

Les dix dernières minutes sont représentatives du match, où les duels sont encore plus engagés que jamais, le capitaine Noël sortira même ensanglanté. C’est finalement sur ce score de 2 à 0 que l’arbitre met un terme à ce match qui aura vu une équipe de Versoix bien plus tenace que son adversaire qui n’a jamais su véritablement imposer son jeu malgré une plus grande possession de balle.

Une victoire qui n’enlève pas le statut de relégable aux Versoisiens mais qui leur permet de laisser la position de lanterne rouge à Compesières pour l’hiver. Pour Kosova, c’est la fin d’une invincibilité qui durait depuis 5 matchs.

 

FC VERSOIX – FC KOSOVA  2-0 (1-0)
Stade municipal de Versoix, environ 60 spectateurs

Buts : 12′ Lopes (P) 1-0, 74′ Togni 2-0

Versoix (4-4-2) : Rocha – Mottier, Nicastro, Salerno, Noël © (90′ Buchs) – Rego, Terrier, Della Valle, Pereira – Togni, Lopes.
Entraîneurs : Auro Duarte

Kosova (4-5-1) : Shaqiri – Sejdui, Buci, Lika, Statovci (68’ Ajeti) – Imeri, Salihu ©, Rrahmani, Ramadani, Fazlija (79’ Emini) – Salihi (54’ Vazliu).
Entraîneur : Durim Lika

Avertissements : Pereira (Versoix)

 

Photos : C.M. Trigo

Share.