2ème ligue : la bonne affaire de Compesières

0

17ème journée / Unique équipe du bas de tableau à s’être imposée, Compesières fait un grand pas vers le maintien. Rien ne change dans la course au titre puisque Veyrier a écrasé Chênois et compte toujours 8 points d’avance sur Onex, également vainqueur.

 

 

FC Onex   –   FC Versoix   3 – 2
Buts
: 11′ Delic 0-1, 34′ Gremion 1-1, 46′ Gremion 2-1, 55′ Malanda 2-2, 89′ Ismajli 3-2

Plus rien ne semble arrêter le FC Onex en cette année 2014. Alors que les hommes de Patrick Hochstrasser semblaient condamnés au match nul face à une bonne équipe de Versoix, Ismajli, déjà décisif la semaine dernière, offre la victoire à ses couleurs à la dernière minute sur une erreur de la défense adverse.

Cette nouvelle victoire semble être un résultat flatteur pour des Onésiens qui sont en pleine réussite et qui doivent ce succès au manque de réalisme de Versoix qui s’est créé plus d’occasions.

Hochstrasser était évidemment ravi de l’état de forme de son équipe mais reconnaissait que son adversaire du jour aurait mérité un meilleur sort : “6 matches sur 6 gagnés au deuxième tour, donc je suis très content. Maintenant, par rapport à Versoix, ils méritent beaucoup mieux que cela, car ce match, ils ne doivent pas le perdre. Ils ne sont de loin pas les moins bons de ce championnat, mais ils n’ont vraiment pas de chance, je leur souhaite de se sauver”.

Même son de cloche du côté versoisien, où Patrick Terrier estimait que “nous avons certainement disputé notre meilleur match de ce 2ème tour. Nous pouvons nous montrer extrêmement frustrés du résultat, le 3ème but d’Onex tombant à une minute de la fin, sortir du terrain ne serait-ce qu’avec un point aurait récompensé toute l’équipe”.

Même si la malchance semble être au rendez-vous du côté de Versoix, qui reste sous la barre, la manière donne de l’espoir à l’entraîneur Terrier : “Nous avons fait douter l’équipe la plus performante de ce 2ème tour, nous devons donc continuer à travailler sur ces bases. La pause de Pâques va permettre aux joueurs de recharger les batteries et à un ou deux blessés de revenir à la compétition. Il nous reste cinq matchs pour nous sortir de cette situation inconfortable, nous mettrons tout en œuvre dès la venue de Veyrier à domicile au prochain tour pour engranger des points. Le championnat n’est pas fini, c’est le message que je vais transmettre à mes joueurs.”

 

Olympique de Genève FC   –   Etoile Carouge FC II   1 – 1
Buts
: 38′ Essa 1-0, 57′ Pais 1-1

Coup d’arrêt pour Etoile Carouge, qui restait sur trois victoires consécutives et qui semblait avoir pris son rythme de croisière afin de menacer la seconde place détenue par Onex. Mais en face, l’Olympique de Genève ne perd plus depuis 5 journées et effectue un championnat très correct pour un néo-promu.

Ce sont d’ailleurs les Olympiens qui vont dominer la première période et prendre l’avantage juste avant la pause grâce à Eric Essa. Mais au retour du thé, les Carougeois vont prendre le match à leur compte et parvenir à égaliser par l’intermédiaire de Pais.

Thiago Terrinha revenait sur ce résultat nul : “Au vu de l’ensemble du match, le partage des points est mérité car chaque équipe a eu sa mi-temps. Dommage que mes joueurs étaient encore endormis durant la première mi-temps car au vu de la prestation effectuée en 2ème mi-temps, on peut avoir quelques regrets”.

De son côté, l’Olympique de Genève a encore une échéance importante avant la pause de Pâques : un quart de finale de coupe sur le terrain de City.

 

Lancy FC II   –   FC Kosova   7 – 1
Buts 
: 36’ Borges 1-0, 45’ Derrer 2-0, 49’ N. Spicher 3-0, 52‘ Derrer 4-0, 67‘ N. Spicher 5-0, 75‘ Salihi (P) 5-1, 89‘ N. Spicher 6-1, 90‘ Tsagué 7-1

« Je m’attendais à une grosse réaction de mon équipe suite à la mauvaise performance de la semaine précédente à Champel et les joueurs ont répondu présents », nous confiait Alain Casalino, l’entraîneur lancéen.

Son équipe a en effet livré une prestation de haut vol dimanche matin face à une irrégulière équipe de Kosova qui avait posé beaucoup de problèmes au leader Veyrier la semaine dernière.

« La première mi-temps fut probablement la meilleure du 2ème tour et nous avons été agressifs, avons produit beaucoup d’occasions de buts et pratiqué un très bon football durant toute la rencontre », analysait Casalino. Résultat, un sec 7-1 avec notamment un triplé de Nicolas Spicher et un doublé de Romain Derrer.

Ce qui réjouissait l’entraîneur lancéen qui concluait : « Je suis fier de mes joueurs et je tenais à les féliciter pour ce match plein. Nous devons continuer à progresser et préparer la saison prochaine en enchainant des performances de qualité en produisant du jeu tout en étant humbles et en travaillant dur à l’entrainement ».

Le prochain rendez-vous pour Lancy sera un déplacement à Chêne après Pâques. De son côté, Kosova recevra Champel.

 

FC Veyrier Sports   –   CS Chênois II   5 – 0
Buts 
: 13’ Taddéo 1-0, 45’+2’ Taddéo 2-0, 48’ Piccoli 3-0, 53’ Röthlisberger 4-0, 82’ Jacot 5-0

Après avoir été tenu en échec sur le terrain de Kosova, le leader veyrite recevait Chênois II dimanche à 11h, un horaire inhabituel en raison d’un repas prévu par le club avec les bénévoles du match de coupe suisse contre Young Boys en août dernier.

Cela n’a pas déstabilisé les joueurs veyrites qui ont rendu une excellente copie face à des Chênois en plein doute qui ne gagnent plus depuis 4 matchs. Grâce notamment à un remuant Taddéo, auteur de deux buts et de deux passes décisives, les Veyrites infligent un sévère 5-0.

Pour l’entraîneur Daniel Villa, c’était « une prestation d’ensemble très convaincante de mon équipe, on a bien maîtrisé notre sujet en mettant de la qualité et de la précision dans nos actions offensives et de la rigueur en phase défensive ».

Avec 8 points d’avance sur Onex et 15 points en jeu, le titre se rapproche de semaine en semaine pour Veyrier, même si la prudence est de mise pour Villa : « Je félicite mes gars pour ce match accompli, on doit garder le même sérieux et la même application tous les matches, ne pas faire preuve d’excès de confiance si on veut vivre un moment historique et inoubliable en fin de saison. A nous de continuer dans ce sens-là en gardant ce niveau d’exigence et cette ambition collective ».

Avec cette défaite, les joueurs de Patrick Schmid restent malgré tout au-dessus de la barre, étant donné que Versoix et Meinier ont également perdu. Mais une relégation de la première équipe entraînerait une relégation automatique de la seconde garniture en 3ème ligue. Pour Schmid, « il n’y a pas grand-chose à dire si ce n’est que tout est allé de travers. Nous avons été fantomatiques et Veyrier très bon. Le score est sévère mais logique au vu de notre prestation ».

La pause de Pâques fera du bien aux Chênois, avant de recevoir Lancy II dans 15 jours. De leur côté, les Veyrites iront à Versoix.

 

US Meinier   –   FC Champel   0 – 1
But
: 87′ Deguise 0-1

On joue la 87ème minute de jeu à Rouelbeau et la rencontre entre Meinier et Champel s’achemine vers un 0-0. Mais la patte gauche de Marques dépose un centre sur coup franc que le défenseur Deguise envoie au fond des filets. Auteurs d’une meilleure prestation que leurs adversaires, les Meynites sont une nouvelle fois mal payés et la malchance semble s’être alliée à eux en cette année 2014.

L’entraîneur de Meinier, José Burgos, revenait sur la rencontre de son équipe : “Nous réalisons notre meilleur match du 2ème tour et malheureusement ne sommes pas payés. Ce match animé et joué dans un excellent état d’esprit ne nous a pas permis de prendre des points. La faute à pas de chance, maladresse et à la situation dans laquelle nous nous trouvons. Cela nous permet malgré tout de nous retrouver un peu dans le jeu et l’engagement, tâchons de nous appuyer sur cette bonne performance et de faire fructifier cela dans deux semaines”.

Du côté des vainqueurs, Pascal Pécheur reconnaissait qu’il s’agissait “d’une victoire acquise dans la douleur au terme d’un match sans relief.”

Le mentor champelois estimait également que son adversaire du jour aurait mérité mieux : “La chaleur ne nous a certes pas aidés mais elle n’explique pas tout. Nous étions à côté de nos pompes. Nous avons subi le jeu, toujours joué en réaction, multiplié les mauvaises passes et manqué d’imagination. La faute en partie à notre adversaire qui a joué selon moi un très bon match et qui ne méritait pas de perdre. Mais c’est bien connu, quand on lutte contre la relégation, la réussite à tendance à nous fuir et c’est ce qui arrive à José et son équipe actuellement. J’espère néanmoins que Meinier va s’en sortir”.

“En ce qui nous concerne, nous prenons ces trois points avec humilité et nous allons profiter de la pause pascale pour recharger les batteries. Dans 15 jours, il faudra réaliser une autre partie face à Kosova, qui aura sûrement à coeur d’effacer sa contre-performance de ce weekend”, concluait Pécheur.

 

CS Italien   –   FC Compesières   1 – 3
Buts 
: 4’ Ponce 0-1, 37’ Kreutzer 0-2, 48’ Courivaux 0-3, 72’ Kisunda Visi 1-3

La belle affaire de la journée a été faite par Compesières dimanche après-midi. Au Bois-de-la-Bâtie, les hommes d’Alex Dentand, qui ont « apprécié de jouer sur l’herbe », se sont clairement imposés et s’éloignent ainsi de la barre de relégation, tous ses adversaires directs ayant perdu.

« Il y a eu beaucoup de dynamisme et de rythme de notre part et une grosse envie des joueurs d’aller de l’avant », analysait Alex Dentand. Ses joueurs vont rapidement inscrire le premier but dès la 4ème minute de jeu par Ponce, avant de doubler la mise avant la pause par Kreutzer. L’expérimenté Courivaux marquera le 3ème but dès l’entame de la seconde période, qui semblait tuer le match.

Les « Azzurri » vont bien réagir et réduire la marque par Kisunda Visi, mais le score ne bougera pas, grâce notamment à « un excellent Nico Christin, qui nous a permis de maintenir le score de 3 à 1 », poursuivait Dentand.

Le mentor compesièrois était bien entendu ravi de ce succès : « La victoire nous a « boudé » dimanche dernier, mais cette victoire méritée s’est bien présentée au rendez-vous ! ». Les Bardonnésiens espèrent continuer sur leur lancée avec un quart de finale de coupe à domicile contre Azzurri (4ème ligue).

Le CS Italien a aussi beaucoup d’espoirs placés dans la coupe, où ils affronteront Aïre mercredi soir. Pour Raffaele Del Rosso, « c’est une victoire méritée pour nos adversaires qui en voulaient bien plus que nous. Préparons-nous sérieusement pour le 1/4 de finale de coupe contre une équipe en pleine bourre qui a déjà été finaliste l’année passée ».

 

2ligue1314-17

Share.