Les seniors de Perly vainqueurs de la Coupe de Suisse !

0

Après avoir remporté le championnat il y a quelques semaines, l’équipe de Mattia Petrini s’adjuge la coupe suisse. Le football genevois peut en être fier.

Les penos, à Perly, ça ne rate pas ! Déjà vainqueurs aux tirs au but en demi-finale à Collex, les seniors perlysiens ont remis le couvert en finale. C’est dans le canton de Fribourg, à Chiètres (ou Kerzers en suisse-allemand) que la troupe entraînée par le jeune Mattia Petrini s’en allait défier les Bernois du FC Münsingen, dans le but de s’offrir sa première coupe suisse mais également un doublé après le championnat genevois acquis relativement aisément.

Cipriano dans la lucarne

Malgré leur expérience dans le haut niveau –dans ses rangs figure notamment l’ancienne gloire servettienne Lionel Pizzinat–, l’hymne suisse fait quelque peu monter la pression aux joueurs genevois. Au terme d’une première période tendue jouée sous une forte chaleur –les organismes n’ont plus 20 ans–, le score est toujours nul et vierge. “Le seul qui ne semblait pas touché par cette tension et qui aura survolé cette finale, c’est Luis Moës, en milieu relayeur devant la défense”, nous confiait Mattia Petrini. Les Genevois auraient pu ouvrir le score en fin de mi-temps, mais la reprise de Kneubühler –le ballon était-il dedans ?– et le face-à-face de Cipriano ne font pas mouche.

Ce ne sera que partie remise pour ce même Cipriano qui, après le thé, ne nécessitera que six minutes pour ouvrir le score d’une magnifique volée en lucarne (46’, 0-1). Perly gère tranquillement le reste du match et passe même tout près du 2-0 par l’intermédiaire de Lionel Pizzinat.

Mais alors qu’on pense que les Genevois allaient tenir sans problème, un ballon mal négocié dans l’axe permet aux Bernois d’égaliser de la tête suite à un centre venant de la droite (64’, 1-1). A partir de ce moment, les deux équipes n’ont plus vraiment de ressources physiques, même que le gardien genevois Patrice Gras, en difficulté avec son mollet, ne peut plus effectuer de dégagement.

Perly aux penaltys

La séance de tirs au but arrive à point nommé et arrange quelque peu les 22 acteurs, fatigués. A ce jeu-là, la séance termine à 4 partout, après que Münsingen ait raté le premier penalty et Perly le 4ème. Il aura fallu que le 8ème tireur bernois manque sa tentative pour que la joie éclate du côté genevois, qui peuvent ouvrir leurs bières méritées.

Les Perlysiens n’étaient pas seuls à Chiètres, et l’entraîneur de cette joyeuse troupe, Mattia Petrini, tenait à remercier ceux qui étaient présents : « Un très grand merci aux nombreux supporters qui ont fait le déplacement, notamment des copains du CS Italien Seniors qui joueront la finale de coupe genevoise ce jeudi, et Tibert Pont, capitaine du SFC ».

Et de conclure : « C’est une grande fierté de ramener le trophée en terre genevoise avec une pensée pour Collex qui court après depuis des années ». Ce n’est pas tous les jours qu’un club du canton peut se vanter de soulever une coupe suisse, alors le football genevois peut être fier de ce qu’ont fait les Perlysiens.

Perly-coupe-suisse-2

Petrini, un entraîneur à succès… plus jeune que ses joueurs

 

FC MÜNSINGEN – FC PERLY-CERTOUX  1-1 (6-7 tab)

Buts : 46′ Cipriano 0-1, 64′ 1-1

Perly (4-5-1) : Gras – Lardi, R. Brunner, Ruckstuhl, Le Sosse © (65’ Montuori) – Kneubühler (72’ Santana), Parra (70’ Delecraz), Moës, L. Pizzinat, F. Brunner – Cipriano (55’ F. Pizzinat).

 

Photos : Loïc Schmid

 

Share.