Un Veyrier réaliste vient à bout de Plan-les-Ouates

0

Au terme d’un match plaisant, Veyrier est venu à bout de Plan-les-Ouates malgré un trou de cinq minutes qui aurait pu coûter cher. Grâce à un Taddéo en feu, les hommes de Daniel Villa fêtent ainsi leur première victoire en 2ème ligue inter.

Pour ce match avancé de la deuxième journée, les deux derniers champions cantonaux s’affrontaient aux Cherpines. Les deux équipes ont décroché le point du nul lors de la première journée et toutes deux avaient à cœur de prendre les trois points et la place de leader provisoire.

Plan-les-Ouates presse, Veyrier marque

Dès l’entame de la partie, les locaux ont l’intention de mettre la pression sur leur adversaire, prenant possession du camp adverse. Mais c’est Veyrier qui va ouvrir la marque. A la 9ème minute, Jacot, en position de frappe, préfère décaler Taddéo dont le centre parfait trouve Piccoli. La tête de ce dernier heurte le poteau, puis le dos du pauvre gardien Ramabaja qui ne peut empêcher le CSC.

Cette réussite veyrite va assommer les hommes de Robert Müller et il s’en faut d’un rien pour que Piccoli n’inscrive le 0-2 aux 16ème et 19ème minutes. Le jeu simple proposé par Veyrier, avec des redoublements de passes et le jeu en appui de Piccoli font mal à Plan-les-Ouates. Et c’est logiquement que le break est inscrit peu avant la demi-heure par Machado parfaitement mis en position par Taddéo, puis Röthlisberger pour fusiller le portier adverse seul aux cinq mètres (28′, 0-2).

Si le premier but a fait du mal à Plan-les-Ouates, cette seconde réussite va, enfin, leur servir de détonateur et les pensionnaires des Cherpines vont gommer quelques peu les imperfections techniques de la première demi-heure pour finalement réussir à se montrer vraiment dangereux devant les buts de Pinto.

Fc plan les Ouates vs Fc Veyrier Sport 2-5

Machado et Lepape, buteurs en première période

Plan-les-Ouates retrouve l’espoir

Le signal est donné par Kasmi, qui peut enfin exploiter un ballon en profondeur pour aller affronter le portier adverse. L’attaquant atteint la balle avant son adversaire, puis s’effondre, réclamant un penalty non accordé par l’arbitre de la rencontre (39’). Dans la continuité de l’action, Plan-les-Ouates obtient un coup franc bien placé. Gerzner s’avance, botte dans la boîte et trompe un Pinto qui s’attendait certainement à une déviation (40’, 1-2).

On se dit que ce but va relancer les locaux et que la deuxième période sera très intéressante, mais Plan-les-Ouates est pressé et c’est finalement à la dernière seconde avant le thé que le 2-2 va être inscrit. Suite à une mauvaise relance axiale de la défense, Lepape reçoit le ballon aux neuf mètres et ne laisse aucune chance au portier.

Le thé est bu sur le score de 2-2 au terme de 45 minutes très agréables entre deux formations portées vers l’avant. Et on se dit que Plan-les-Ouates a pris un avantage psychologique pour la suite de la rencontre.

Veyrier tue le match en quatre minutes

A la pause, Robert Müller procède à un remplacement avec la sortie du jeune Rebelo pour Théry et ses joueurs vont à nouveau entrer de plein pied dans la période, se créant une situation chaude dès la 1ère minute.

Mais comme en première mi-temps, Veyrier va faire preuve d’un réalisme froid, et le virevoltant Taddéo va créer deux buts en deux minutes. Tout d’abord, il prend le ballon dans son camp pour déborder toute la défense adverse avant de trouver Röthlisberger seul aux cinq mètres, bien aidé par son défenseur qui rate son intervention et freine le ballon (47′, 2-3). Puis, deux minutes plus tard, ce même Taddéo récupère le ballon sur son aile et trouve d’un maître centre son buteur Piccoli qui n’a cette fois pas besoin du gardien adverse pour nettoyer la lucarne et inscrire le 2-4.

Comme en première mi-temps, ces deux buts vont littéralement couper les ailes de Plan-les-Ouates, qui ne se montrera dangereux que par à-coups sur coup franc sans que Pinto n’ait réellement à s’employer.

Le changement tactique de son entraîneur, qui passe à un 3-4-3 dès la 60ème minute de jeu, n’y changera rien et c’est Veyrier qui continue de se montrer dangereux. Bien aidé, il est vrai, par les largesses laissées par la défense locale pour se montrer dangereux et faire le break final à dix minutes du terme. Une nouvelle fois, cette réussite porte le sceau de Taddéo, véritable poison pour ses adversaires qui ne peuvent l’arrêter qu’en le fauchant dans la surface pour un penalty transformé par Piccoli (79’).

Fc plan les Ouates vs Fc Veyrier Sport 2-5

Le remuant Taddéo, directement impliqué dans les cinq buts veyrites

C’est sur ce score de 2-5 qu’est finalement sifflé ce joli derby. Un score qui reflète bien la physionomie d’une rencontre agréable à suivre entre un Plan-les-Ouates un peu brouillon qui a essayé et un Veyrier solidaire qui a concrétisé.

“Une prestation aboutie”

A l’heure de l’analyse, c’est d’ailleurs ce qui ressort de l’analyse de l’entraîneur de Plan-les-Ouates, Robert Müller : « Aujourd’hui, on a vu une belle équipe de Veyrier, qui a joué en équipe et a travaillé pour aller chercher cette victoire méritée. Et en face, on a vu un Plan-les-Ouates en dessous et peut-être hautain. Certains de mes joueurs se sont vu trop beaux après la belle performance de la semaine dernière à Collex et n’ont pas su se mettre à niveau. C’est dommage, car globalement, on a eu le ballon et on a essayé, mais Veyrier a été plus réaliste. J’espère que cette rencontre va servir de déclencheur dans les têtes de mes gars. »

Dans le camp d’en face, l’heure est bien sûr à la satisfaction : « On avait à cœur de confirmer notre bonne prestation de samedi dernier, en proposant un jeu ambitieux porté vers l’avant, avec comme objectif d’aller chercher la victoire. Mes gars ont répondu présents, on a fait de très bonnes choses avec le ballon et on a produit plusieurs séquences de qualité qui ont amené de très jolis buts. Cette victoire est celle d’un groupe qui travaille bien, progresse ensemble et met le collectif en avant, alors je tiens à féliciter l’ensemble de mon équipe pour cette prestation aboutie.”

Et de conclure : “Je tiens aussi à remercier les nombreux supporters de Veyrier présents aux Cherpines, votre soutien nous est précieux alors un immense merci à vous”.

Place maintenant à presque deux semaines de pause pour les Veyrites, qui affronteront Perly seulement le mercredi 27 août, le Perlysiens étant engagés en coupe suisse le week-end prochain. Les Plan-les-Ouatiens, eux, se rendront à Bernex pour un troisième derby en autant de journées.

 

FC PLAN-LES-OUATES – FC VEYRIER SPORTS  2-5 (2-2)
Stade des Cherpines

Buts : 9′ Ramabaja (CSC) 0-1, 28′ Machado 0-2, 40′ Gerzner 1-2, 45’+1′ Lepape 2-2, 47′ Röthlisberger 2-3, 49′ Piccoli 2-4, 80′ Piccoli (P) 2-5

Plan-les-Ouates (4-2-3-1) : Ramabaja – Malagoli (60′ Bellahssan), Verneuil, Reymond, Rodrigues Melro – Lepape, Roch – Rebelo (46′ Théry), Gerzner, Mihretu © – Kasmi (80′ Pereira).
Entraîneur : Robert Müller

Veyrier (4-2-3-1) : Pinto – Baumgartner, J. Martin ©, Moreira, Vaucher – R. Huguenin, Jacot – Taddéo, Machado (74′ Bottinelli), Röthlisberger (63′ Mourelle) – Piccoli (81′ Jeangros).
Entraîneur : Daniel Villa

Avertissements : Lepape, Verneuil, Mihretu (Plan-les-Ouates) ; Jacot (Veyrier)

 

Photos : OneClick-Photo

Share.