Champel s’impose in extremis

0

Suite à une réussite d’Udry dans les dernières minutes, les Champelois prennent les trois points et la place de leader.

Dimanche matin s’affrontaient à Florimont deux équipes au départ diamétralement opposé. D’un côté, les hommes d’Alain Casalino, avec deux défaites en deux matches, mais surtout sept buts encaissés. De l’autre, les protégés d’Auro Duarte, avec deux victoires et un moral au beaux fixe en ce début de saison.

Terrain difficile

Dès l’entame du match, bien que cette rencontre se soit jouée sur un terrain synthétique, on s’aperçoit que ce revêtement (trop) dur empêche les joueurs de s’exprimer de manière précise. Beaucoup de déchet technique, des ballons qui fusent en dehors des délimitations, un cuir pas toujours facile à dompter et le portrait du début de match est ainsi peint.

La tactique défensive mise en place par les hôtes démontre une réelle ambition de garder leur cage imviolée, de défendre de manière compacte en réduisant un maximum les espaces à l’adversaire, mais le bloc équipe lancéen peine à trouver le juste équilibre entre défendre et attaquer. Ils font preuve de frilosité en possession du ballon, pourtant certaines situations offensives auraient pu être jouées, mais leur manque d’engagement dans les espaces verticaux empêchent d’apporter du soutien à l’attaquant Mendes, trop esseulé pour véritablement mettre à mal la défense champeloise.

Les visiteurs, eux, bien que positionnés dans un schéma plus offensif, peinent à accélerer le jeu. Les intentions sont présentes, mais peu de danger face au but adverse est à signaler. On assiste ainsi à un jeu très horizontal où les deux équipes se monopolisent au milieu du terrain, faute à un manque évident de précision technique dans l’élaboration du jeu offensif et surtout le fameux, mais si important dernier geste.

Lancy-Champel-1415

Dembele contrôle sous les yeux de Di Berardino et Henriques (Photo: IV Shoot)

Une occasion de part et d’autre… puis un penalty

A la 24ème minute, suite à une sortie hasardeuse du gardien Mbele, l’attaquant champelois Sawadogo hérite du ballon en situation favorable, mais son tir est contré et son coéquipier Sery Bi manque de précison au moment de la conclusion. Dommage, cette action avait le point de l’ouverture du score.

Quelques minutes plus tard, alors que les hommes d’Alain Casalino se trouvent haut sur le terrain, un pressing offensif permet aux locaux de récupérer le ballon suite à une mauvaise passe de Nuredini, Mendes fixe son vis-à-vis et décale Ferillo dont la frappe passe au-dessus de la cage de Centeno (28′).

La seconde période est quasi identique à la première, un match toujours fermé et peu d’allant offensif. Les quelques sympathiques spectateurs présents commencent à s’impatienter, mais les dispositions tactiques demeurent les mêmes et le match peine à s’emballer. Les « Rouges » sont un peu plus entreprenants et sur un débordement de Croce, ils vont s’offrir un penalty. Marques se lance, mais sa frappe manque clairement de conviction et de poids : Mbele peut bloquer son envoi (77′).

Avantage Champel

On se dit dès lors que cette rencontre va se solder sur un score nul et vierge, mais c’était sans compter sur le sens du but d’Udry. L’attaquant arrivé en provenance de Veyrier va se faire oublier par la défense locale et va tromper d’une frappe volontaire et précise le portier lancéen (90′). Explosion de joie sur le banc champelois !

Lancy-Champel-1415-2

Udry, au moment du but libérateur (Photo: © Honthaas Pictures)

Il s’agit d’une troisième victoire de suite pour les protégés d’Auro Duarte qui effectuent un sans-faute en ce début de saison. Cette équipe a un joli potentiel, on pense notamment à leur solidité défensive, à l’image de leur recrue Dembele, un roc ! Mais aussi à leur potentiel dans l’élaboration de leurs actions offensives. Nuredini doit encore trouver ses marques devant la défense et le retour de suspension du jeune Barros va être un apport. Sery Bi est capable de par sa vitesse et sa spontanéité d’être l’homme providentiel des pensionnaires de Vessy, au staff chameplois de le mettre dans les meilleurs dispositions.

Du côté lancéen, les protégés d’Alain Casalino n’ont pas à rougir de cette défaite. Par rapport aux deux premiers matches, il y a des nets signes d’amélioration, ils doivent s’appuyer là-dessus et Casalino en était conscient : “L’équipe a retrouvé des valeurs, il faut continuer sur cette voie et la roue va tourner. Au niveau du jeu, ou doit s’améliorer mais l’esprit et la solidarité étaient au rendez-vous”.

Le retour de Borges en défense centrale n’est pas anodin à la meilleure performance collective de l’équipe. On notera le travail précieux de Di Berardino au milieu du terrain et le potentiel en devenir des jeunes Ferillo et Dos Santos. A coup sûr, le retour de blessure de leur maître à jouer Romain Spicher, dont l’entente avec l’attaquant Mendes avait fait des ravages la saison passéée, sera un véritable soulagement pour les Lancéens.

 

LANCY FC II – FC CHAMPEL 0-1 (0-0)
Stade de Florimont, environ 50 spectateurs

But : 90′ Udry 0-1

Lancy II (4-4-1-1) : Mbele – Luisoni, Borges, Ferreira ©, Musliu – Nkamwa (75′ Rodrigues), Di Berardino, Dos Santos (91′ Malvataj), N. Spicher (50′ Henriques) – Ferillo – Mendes.
Entraîneur : Alain Casalino

Champel (4-3-3) : Centeno © – Croce, De Oliveira, Dembele, Cancelli (79′ Monney) – Nuredini (62′ Udry), Marques, Samake – Sery Bi, Aranda, Sawadogo (75′ Canabal).
Entraîneur : Auro Duarte

Avertissements : Di Berardino et Ferillo (Lancy II), De Oliveira et Nuredini (Champel).

 

Photos : IV Shoot & Honthaas Pictures

Share.