Un UGS réaliste s’envole en tête

0

Au terme d’un match haché, UGS confirme son excellent premier tour en venant à bout de Collex-Bossy. Si le score est sévère, le réalisme des « Violets » a encore parlé.

Vendredi soir, le leader UGS recevait son dauphin Collex-Bossy dans le match au sommet de cette onzième journée. Si UGS avait à cœur de conforter son trône, Collex-Bossy pouvait espérer revenir à hauteur de son adversaire en empochant les trois unités.

Dia frappe en premier

Ce sont d’ailleurs les visiteurs qui entament le mieux la partie, se montrant plus entreprenants et se créant les plus belles chances de buts durant les dix premières minutes de jeu. Malheureusement, les tentatives sont mal ajustées et n’inquiètent que trop peu Revilloud.

UGS a besoin de plus de temps pour entrer dans son match, les sorties de balle mettent du temps à se faire et les locaux installent un bloc défensif pour laisser passer l’orage puis sortir de plus en plus une fois le quart d’heure passé. Et les locaux vont très rapidement faire parler leur réalisme : sur une belle ouverture de Gisors, Aboubacar Dia profite d’un mauvais placement de la défense rouge pour aller affronter, et tromper, Derouazi (18’, 1-0).

Par la suite, le match va s’équilibrer, tombant dans un faux rythme en grande partie à cause de la multitude de petites fautes commises de part et d’autre. L’arbitre de la rencontre a beaucoup de boulot et peine à calmer les esprits, n’usant que trop tardivement de ses cartons. Toutes ces fautes ont certes pour conséquence de donner quelques coups francs intéressants, mais les ballons « dans la boîte » ne sont que trop peu précis.

UGS-Collex-1415-2

Martinez face à M’Sabeg

Collex-Bossy va toutefois connaître deux minutes très intéressantes, une nouvelle fois sur des coups de pied arrêtés, mais Revilloud s’interpose superbement sur une déviation à bout portant de Beuchat, puis détourne difficilement le corner qui s’en suit avant que finalement Dijoux ne cadre pas sa tête dans la continuité.

Plus rien ne sera à signaler dans cette première mi-temps dans laquelle on a assisté à trop de coups de sifflets arbitraux, plus ou moins justifiés, pour véritablement assister à un match plaisant. Peu d’occasions dans le jeu de part et d’autre et quasiment aucune erreur des deux défenses. Malheureusement pour eux, les visiteurs ont payé cash leur seul petit manquement dans le placement défensif.

Le réalisme ugéiste tue le match

La seconde période va connaître un scénario très proche de sa grande sœur. Collex revient mieux sur la pelouse, s’installe dans le camp adverse, mais ne parvient pas à créer de décalage intéressant pour porter le danger dans le jeu. Et les coups francs, qui continuent de fleurir, n’étant que mal exploités, les “Chevaliers” restent inoffensifs.

Et comme en première période, les hommes de Pierre-Yves Liniger vont payer cash leur manque de réalisme. Sur un long ballon en direction de Kari, le nouvel entré se fait bousculer par Bigeard. Le coup franc botté par Martinez est magistral et vient se loger dans la lucarne de Derouazi (69’, 2-0).

Ce but va tuer la partie. Collex-Bossy est assommé et UGS se contente de gérer son avantage toute en jouant à fond les contre-attaques, toujours sans être véritablement inquiétés par la ligne offensive adverse. Les protégés d’Hervé Musquère vont même faire le break et définitivement conclure leur victoire à la 82ème minute, losqu’une une mauvaise relance du portier collesien atterrit dans les pieds de Rashani. Le n°11 violet profite de son premier ballon pour faire une offrande à Dupont qui inscrit déjà son 16ème but de la saison (3-0).

UGS-Collex-1415-1

A l’image de Vanzo, UGS s’envole en tête du championnat

La partie s’achève donc sur ce score de 3-0, un score très sévère tant les deux formations ont semblé proches sur cette partie. La différence s’est faite dans le réalisme, UGS n’ayant pas besoin de beaucoup de chances pour inscrire trois buts alors que Collex a collectionné les situations intéressantes sans pour autant porter le danger dans une défense sereine, couverte par un Revilloud très présent dans le domaine aérien.

Une victoire qui conforte la place des hommes d’Hervé Musquère, qui prouvent match après match qu’il faudra réellement compter sur eux cette saison. Collex-Bossy, quant à lui, subit sa troisième défaite de la saison et voit son adversaire du jour le distancer à six unités.

 

FC UGS – FC COLLEX-BOSSY  3-0 (1-0)
Stade de Frontenex

Buts : 18’ Dia 1-0, 69’ Martinez 2-0, 82’ Dupont 3-0

UGS (4-3-3) : Revilloud – Jimenez, De Mestral, Hammoudi, Gisors – Vanzo, Carnazzi (49’ Kari), Araujo © – Dia (81’ Rashani), Martinez (84’ Tacita), Dupont.
Entraîneur : Hervé Musquère

Collex (4-2-3-1) : Derouazi – De Oliveira, Bigeard, Pereira, Dijoux (36’ Canedo) – M’Sabeg (74’ Bleve), Beuchat – Ayete, Sanches (78’ Gabr), Lhoneux © – Linares.
Entraîneur : Pierre-Yves Liniger

Avertissements : Martinez et Kari (UGS) ; M’Sabeg et Bigeard (Collex)

 

Photos : IV Sport

Share.