Le FF Chênois peut entrevoir une fin de saison tranquille

0

Les Chênoises viennent d’entamer le tour de relégation avec un match nul contre Thoune. Le maintien en LNB ne devrait leur poser aucun problème.

Si les championnats masculins ont repris au début du mois de mars, le Football Féminin Chênois est déjà en compétition depuis le 15 février, en raison de deux matchs à rattraper du premier tour.

Il faut dire que la saison en Ligue Nationale B est relativement longue : une saison regulière de 18 journées à la fin de laquelle les deux premiers qualifiés se disputent une place pour monter en LNA. Pour les 8 équipes restantes, c’est un nouveau championnat qui se joue – un “troisième tour” ou un “tour de relégation” – avec les points obtenus divisés par deux. Au terme de ces 7 journées, les deux dernières équipes sont reléguées.

Bilan sportif satisfaisant mais des problèmes de contingent

A la fin de la saison régulière, le bilan est positif pour les joueuses de Didier Gigon et Salvatore Musso, qui ont terminé à la 6ème place avec 26 points. Depuis le 15 février, date de leur premier match de l’année à Aarau sur un terrain enneigé, elles ont obtenu trois victoires contre des équipes bien classées (0-1 à Aarau, 5-1 contre Schlieren et 2-0 contre Worb), un nul à Gambarogno (1-1) et trois défaites (4-1 à Lugano, 1-2 contre Aarau et 1-0 à Thoune).

“Avec une avance de 16 points sur le premier relégable, nous nous retrouvions dans une situation enviable par rapport à d’autres équipes. Toutefois, avec la division des points, le troisième tour relance le championnat contre la relégation et l’avantage se réduit à 8 points”, déclarait à ce sujet Salvatore Musso.

Concernant le contingent, les Chênoises connaissent les mêmes problèmes d’effectif qu’au premier tour. Musso poursuit : “Avec le travail du samedi, les blessures, le service militaire… le contingent est restreint. Nous devons à chaque fois remodeler l’équipe. Nous avons pu réaliser 4 transferts cet hiver qui ont leur importance qualitativement. Cela dit, l’implication et la mentalité de certaines filles doit être plus à la hauteur de la LNB. Certes, il y a des efforts consentis afin de garder un certain dynamisme mais les exigences augmentent chaque année dans chaque catégorie”.

Le maintien ne devrait pas être un problème

Si le club des Trois-Chênes a une saison à terminer, on pense déjà à l’année prochaine : “La porte est ouverte à des filles talentueuses et ambitieuses pour la saison prochaine afin d’étoffer le contingent. Au niveau de la formation au sein du club, il y a une progression dont le but est aussi de fournir un maximum de joueuses pour l’élite”, conclut Salvatore Musso.

Les Chênoises ont déjà joué le premier match du troisième tour contre Thun qui s’est soldé samedi dernier par un 0-0, malgré de nombreuses opportunités de l’emporter. Rien de préjudiciable pour les Genevoises qui possèdent encore 9 points d’avance sur la barre de relégation à 6 journées de la fin du championnat. Sans prendre de grands risques, nous pouvons affirmer que le maintien en LNB devrait être acquis assez facilement. Le prochain rendez-vous pour elles est un déplacement à Schwyz ce week-end.

LNB-1415-releg1

 

Share.