Satigny remporte largement le derby

0

Satigny s’offre une large victoire dans le derby du Mandement sur le terrain de son rival Donzelle (0-5). Un match qui s’est joué en seconde période en faveur de l’équipe qui en voulait le plus.

C’était jour de derby au stade du Moulin ! En dépit de l’autre derby, lémanique, qui se déroulait en même temps à La Praille, bon nombre de spectateurs se sont déplacés à La Plaine pour assister à ce derby du Mandement. Avant cette rencontre, les deux formations sont sur des dynamiques bien différentes : pour les locaux, ce deuxième tour se déroule tranquillement et les hommes de Christian Lamers restent sur deux victoires consécutives. En face, Satigny est à la peine, n’ayant plus connu la victoire depuis cinq journées et voyant la barre du maintien s’éloigner dangereusement.

Mais c’est un derby, et le classement importe peu quand il s’agit de battre le rival régional. A l’aller, Donzelle l’avait emporté grâce à une réussite inscrite dans les arrêts de jeu, Satigny a donc l’objectif de prendre sa revanche. Cette envie se voit tout de suite pour les joueurs entraînés par Alfredo Foschini. Les Rouges essayent de mettre immédiatement la pression sur leur adversaire. Mais les Jaunes résistent et vont petit à petit prendre le dessus et réussir à poser leur jeu.

Cependant, c’est quand même Satigny qui va se créer les trois premières chances de buts, la plus grosse étant cette tête du capitaine Morand au quart d’heure sauvée sur sa ligne par Guyot. De son côté, Donzelle possède le ballon, essaie d’alterner jeu court et jeu long, mais peine à apporter un véritable danger sur la défense satignote. Et quand celle-ci est mise hors de position, c’est la latte qui est trouvée par l’ailier Wasmer (16′).

Donzelle-Satigny-1415-1

Morand, le capitaine satignote, en action

Après ces deux grosses occasions en trois minutes, le match va retomber dans un faux rythme, Donzelle pose le jeu et Satigny procède par un jeu direct, mais aucune formation ne se crée véritablement d’occasion, hormis ce raté de Carasso, laissé seul aux cinq mètres (25’), et la mi-temps arrive sur le score de 0-0 après quinze dernières minutes fermées.

Satigny fait exploser Donzelle

A la pause, on se dit que le match va se jouer sur un détail, celui-ci ne va pas se faire attendre et prendre la forme d’un coup franc magistral de Carasso qui loge sa frappe de 30 mètres dans la lucarne du jeune Duez (48’, 0-1). Cette réussite va assommer les locaux et les visiteurs ne vont pas manquer d’en profiter. Dix minutes plus tard, un centre satignote va traverser la défense amorphe et trouver Pedrosa qui double la mise (58’, 0-2).

Voyant son équipe en difficulté, le coach donzellois Stan Vidakovic, qui remplace Lamers retenu par des obligations professionnelles, tente un coup en faisant un double changement et une modification tactique en passant à trois défenseurs. Malheureusement, la période d’ajustement va être fatale et Cardoso va inscrire le 3-0, son deuxième but personnel, après avoir résisté à deux défenseurs et au portier adverse (75’).

Retrouvant le plaisir de la victoire, Satigny va gérer sans difficultés les quelques petites tentatives de réaction, surtout à l’orgueil, de Donzelle. Et va transformer sa large victoire en humiliation dans les dix dernières minutes de jeu, inscrivant deux nouvelles réussites par Pedrosa, sur une superbe ouverture de Machado (84’) et Pappalardo après un gros travail d’Andrade (90’). Le penalty tiré par Egli et stoppé par Duez (85’) reste anecdotique.

Avec un score final de 0-5 et cinq réussites inscrites après la pause, ce derby a tourné à la démonstration pour une équipe de Satigny qui en voulait simplement plus que son adversaire. La différence au classement a été effacée par la mentalité satignote, qui n’avait simplement pas le droit de ne pas gagner pour continuer d’y croire.

Donzelle-Satigny-1415-2

La victoire de l’espoir pour Foschini et ses protégés

Guidés par un très bon Carasso (7 buts cette saison), les hommes d’Alfredo Foschini ont ainsi lancé leur dernière ligne droite de la meilleure des manières et adressé un message clair aux autres formations en lutte pour le maintien. La semaine prochaine, les Satignotes reçoivent un CS Interstar déjà champion et vaincu pour la première fois ce week-end pour espérer un exploit tandis que se jouera un intéressant Meinier-CS Italien.

En face, Donzelle a payé très cher un manque criant d’animation dans le jeu offensif, le serial buteur de ce second tour, Cassama, se retrouvant souvent seul dans la défense des « Rouges » et subissant de plein fouet la fougue adverse. Il faudra réagir la semaine prochaine face à Versoix pour essayer de ne pas terminer la saison en roue libre.

 

FC DONZELLE – FC SATIGNY  0-5 (0-0)
Stade du Moulin

Buts  : 48’ Carasso 0-1, 58’ Pedrosa 0-2, 75’ Carasso 0-3, 84’ Pedrosa 0-4, 90’ Pappalardo 0-5

Donzelle (4-2-3-1) : Duez – Dey (73’ Furblur) , Zumbach ©, Cirak, Guyot (38’ Marques) – Arbesu, Grunder – Wasmer, Mèche, Mendes (73‘ Rexhepi) – Cassama.
Entraîneur : Stan Vidakovic

Satigny (4-4-2) : Casanova – Messiaux (65’ Caballero), Morand ©, Bertoli, De Sousa – Andrade, Machado, Pauli (56’ Pappalardo), Carasso (77’ Gomes) – Egli, Pedrosa.
Entraîneur : Alfredo Foschini

Avertissements : Carasso (Satigny) ;  Mèche et Marques (Donzelle).

 

 

Share.