Meyrin marque sept fois contre Collex. Une première !

0

Vendredi soir, Meyrin a infligé une lourde défaite aux Collesiens (2-7), qui n’avaient pas été chercher le ballon au fond des filets autant de fois depuis un match de Coupe suisse contre Lausanne en 2011. Assez rare pour être souligné.

A première vue, le résultat interpelle. Collex qui encaisse sept buts ? Cela doit être une erreur sur football.ch… Sauf que ce score de hockey est bien réel. Dans ce duel entre deux équipes du haut de tableau, on s’attendait à vrai dire à un match plus serré, mais qui a tourné en faveur des visiteurs d’entrée de jeu.

Que s’est-il passé pour marquer sept fois ?

“Au début, ils étaient bien en place défensivement, analyse Jean-Philippe Lebeau, l’entraîneur meyrinois. Mais c’est une équipe qui a beaucoup joué long, donc elle nous a vite redonné le ballon. Cela nous a permis de prendre notre temps pour reconstruire depuis derrière, ce qui est notre jeu”.

On ne peut pas parler de fin de match soldée, puisque le score à la mi-temps était déjà de 4-1 pour les Meyrinois. Pour Lebeau, ce match a servi à ses joueurs pour oublier la défaite frustrante contre Aigle la semaine dernière (1-2) : “Nous voulions prouver que le match d’Aigle, que nous aurions dû gagner, était un faux-pas. Malheureusement pour Collex, c’est tombé sur eux. C’est vrai que sept buts, c’est beaucoup, mais nous avons quand même eu beaucoup d’occasions. Je les ai trouvés hésitants derrière et le fait qu’ils n’aient pas beaucoup eu le ballon nous a permis de trouver les espaces pour marquer”.

Sur les sept réalisations, cinq l’ont été sur des actions construites. Les deux autres sont un penalty de Cardoso et une passe en retrait interceptée par Moukoko, auteur d’un doublé vendredi soir au Stade Marc Burdet. L’ex-attaquant de Servette, Libourne et Monthey notamment est en forme en ce début de championnat puisqu’il a déjà inscrit cinq buts. “C’est un très bon joueur, il prend beaucoup de place devant et fait du bien à l’équipe. Et en plus, il y une super mentalité”, nous confiait Lebeau à son sujet.

Moukoko-Meyrin

5 buts en 6 journées pour Moukoko

Pas de trace dans les archives

Le FC Collex-Bossy de Pierre-Yves Liniger, à la tête de la première équipe depuis 1993, est réputé pour sa solidité. Habituée à faire des saisons avec en moyenne environ un but encaissé par match (il y a même eu des saisons à 0.65 comme en 2007-2008 ou 0.68 comme en 2003-2004), il est très rare de voir cette formation encaisser plus de deux buts.

La saison passée, par exemple, elle a encaissé une seule fois trois buts (3-0 contre UGS) et une autre fois quatre (4-3 à Montreux). Pour des scores plus lourds, il faut remonter aux matchs de Coupe suisse contre des professionnels : Sion en 2010 (0-5) et Lausanne en 2011 (1-8). Mais en ce qui concerne le championnat, les Collesiens avaient encaissé cinq buts à Veyrier en 2009 (5-3), contre le voisin versoisien en 2005 (2-5) ou contre les M21 de Sion en 2004 (5-1). Cette saison-là, les M21 Sédunois avaient même planté six banderilles au match retour (1-6). Mais, pour en conclure avec ces statistiques, nous n’avons pas trouvé de traces d’un match avec sept buts encaissés par Collex en championnat depuis 1999, année jusqu’à laquelle remontent les archives du site de l’ASF. Ce qui en dit long sur la performance des Meyrinois vendredi soir au Stade Marc Burdet : assez exceptionnelle pour être soulignée.

 

FC COLLEX-BOSSY – MEYRIN FC  2-7 (1-4)

Buts : 14′ Moukoko 0-1, 24′ Moukoko 0-2, 27′ Belabbas 1-2, 30′ Belladon 1-3, 32′ Cardoso (P) 1-4, 63′ Howard 1-5, 68′ Lhoneux 2-5, 80′ Tsimba 2-6, 94′ Benhaddouche 2-7

 

Photos : OneClick-Photo

Share.