Servette termine en beauté

0

GEF M-16 / Les jeunes servettiens se sont défaits d’un Saint-Gall accrocheur pour rejoindre le FC Bâle en tête du classement. Auteurs d’une excellente première période, les Grenat ont finalement dû attendre les dernières secondes pour se mettre définitivement à l’abri.

L’équipe entraînée par Anthony Braizat est prévenue, la réception de Saint-Gall n’a rien d’un cadeau. Jusque-là, les Servettiens n’ont laissé échapper que cinq points et deux d’entre eux furent perdus sur la pelouse des Brodeurs au mois d’août. « Cela fait deux ans que cette équipe nous pose des difficultés. A l’aller, nous menions 3-1 à la 60ème pour finalement concéder le match nul. L’an dernier en M15, nous avions également subi le même scénario. Je n’en ai pas parlé à la causerie mais je le pensais fortement », explique le mentor des Grenat. A voir donc si les leçons du passé ont été retenues…

Monologue servettien

Le coup d’envoi est donné sur le terrain synthétique du Stade de Balexert et pour le plus grand bonheur des spectateurs et des joueurs, le soleil est au rendez-vous. Le match peine à véritablement démarrer et il faut attendre une dizaine de minutes pour que Servette se mette en place. Casimiro chauffe une première fois les gants du dernier rempart saint-gallois sur un tir lointain. La machine se met en route et en moins de trois minutes, les hôtes vont se retrouver avec une avance de deux buts au tableau d’affichage. A la 12ème minute, Diallo profite d’un centre de Bryan Tusiama et du laxisme de la défense centrale adverse pour ouvrir la marque (1-0). Les Brodeurs n’ont pas le temps de digérer que les voilà menés de deux longueurs : une sublime combinaison entre Sestito et Diallo prend à revers toute la défense des visiteurs. Le premier nommé conclu l’action et permet à son équipe de creuser l’écart après moins d’un quart d’heure de jeu (14′, 2-0).

Les Servettiens sont en pleine confiance grâce à cette entame de match parfaite et privent leurs adversaires de ballon. Ce dernier circule de gauche à droite avec aisance. La seule frayeur intervient à la demi-heure, Schumacher tente sa chance de loin et le portier local Aveni doit s’y reprendre à deux fois pour finalement capter le cuir sur sa ligne. A force de courir, les Saint-Gallois finissent par craquer une troisième fois peu avant la pause. Bryan Tusiama y va de son solo, il élimine trois défenseurs bien amorphes avant de crucifier Strübi de près.

La pause est sifflée sur ce score sans appel de 3-0. Grâce à une maîtrise de tous les instants, les Grenat n’auront eu besoin que de trois occasions nettes pour faire la différence. Une efficacité remarquable.

Servette-St.Gallen-1516-2

Belle première mi-temps des Genevois

La belle histoire se transforme en cauchemar

Au retour des vestiaires, Servette repart de plus belle et obtient rapidement un corner. Sur celui-ci, le capitaine Strobach récupère le ballon dans la surface de réparation et se fait accrocher à la suite d’un sombrero bien exécuté. L’arbitre n’hésite pas une seconde et indique le point de penalty. Iméri prend ses responsabilités, mais son plat du pied s’écrase sur la transversale. On ne le sait pas encore, mais ce fait de jeu aura de lourdes conséquences.

Le rythme de la partie va alors perdre en intensité. Face à un adversaire qui ne semble pas avoir les armes pour revenir, les locaux se relâchent et laissent davantage le ballon aux visiteurs. Ces derniers en profitent pour sortir la tête de l’eau et envoyer un premier signal à la 65ème. A la suite d’un cafouillage dans les seize mètres grenats, le nouvel entrant Schmid est tout proche de réduire la marque, mais son envoi passe de peu à côté des buts. Les Brodeurs s’enhardissent et quelques minutes plus tard, le centre de Mauriello trouve la tête de Campos qui ne laisse aucune chance à Aveni (70′, 3-1). Pas le temps de douter que les Servettiens reprennent trois longueurs d’avance sur l’engagement grâce à un autogoal : sur un débordement de Da Mata, ce même Mauriello trompe son propre gardien (71′, 4-1). On se dit alors que la messe est dite et que les hommes de Braizat ont fait le plus dur… mais c’est mal connaître cette équipe suisse-allemande.

En cinq minutes, les visiteurs vont totalement relancer la rencontre. Campos, tout d’abord, fructifie un excellent travail préparatoire de Staubli pour réduire une nouvelle fois la marque (72′, 4-2), avant que Keller ne profite d’une erreur d’appréciation d’Aveni sur corner (74′, 4-3). Il reste encore un quart d’heure à jouer et le suspense est à son comble. Les Saint-Gallois sont métamorphosés et poussent les Genevois dans leurs derniers retranchements. Staubli a la balle d’égalisation en toute fin de match mais sa frappe ne trouve pas le cadre. Sur un énième coup de pied arrêté, Servette récupère le cuir et part rapidement en contre sous l’impulsion de Casimiro qui traverse tout le terrain. Son centre est dévié par un défenseur adverse sur le poteau, mais la balle revient dans les pieds de Diallo qui ne se fait pas prier pour mettre son équipe définitivement à l’abri (90′, 5-3). L’ensemble de l’effectif se congratule au poteau de corner, conscient d’avoir acquis une victoire ô combien importante pour la suite.

Servette-St.Gallen-1516-3

Diallo, double buteur servettien

Premier tour remarquable

A l’heure de l’analyse, Anthony Braizat se montre avant tout satisfait de la première période de ses protégés: « Nous avons réalisé une superbe première mi-temps tant au niveau du jeu que des transitions. Nous avons eu la majorité du temps la possession. Cependant, ce travail demande une forte débauche d’énergie et celle-ci s’est ressentie après l’heure de jeu. Je pense que si nous transformons ce penalty, le match aurait été plié. Je suis très fier de mes joueurs, car sans quatre éléments importants de notre effectif, nous avons montré que nous étions supérieurs face au cinquième du championnat et cela montre que l’équipe progresse ».

En ce qui concerne le bilan du premier tour, l’entraîneur grenat relève les progrès faits par ses poulains: « Tout au long de ce premier tour, nous avons montré beaucoup de personnalité dans le jeu et nous avons été fort intéressants en possession. On voit que l’on pêche souvent physiquement, car je demande beaucoup d’effort de la part de chacun. Il ne faut pas oublier que nous sommes là pour former des joueurs, pour les faire avancer et non pas pour gagner un championnat. Dans l’absolu, notre objectif est d’amener le plus de joueurs possible en équipe première et nous sommes sur la bonne voie ».

Les Servettiens terminent ce premier tour en tête, à égalité de points avec le FC Bâle. L’heure des vacances n’a pas encore sonnée puisqu’il reste encore une échéance importante avec le quart de finale de Coupe de Suisse face à GC samedi prochain.

 

SERVETTE FC – TEAM ST.GALLEN/WIL  5-3 (3-0)

Buts : 12′ Diallo 1-0, 14′ Sestito 2-0, 39′ Br. Tusiama 3-0, 70′ Campos 3-1, 71′ Montiello (CSC) 4-1, 72′ Campos 4-2, 74′ Keller 4-3, 90′ Diallo 5-3

Servette : Aveni, Pagliuca (59’ Badri), Strohbach ©, Be. Tusiama, Demi, Casimiro, Sestito, Imeri, Br. Tusiama (69’ Da Mata), Diallo, Lungoyi (80’ Ovalle).
Entraîneur : Anthony Braizat

Team St. Gallen/Wil : Strübi, Mauriello, Veluscek ©, Keller, Ceta, Staubli, Schumacher, Agostini, Lanker (46’ Rexhaj), Campos (90’ Ismaili), Cardon (46’ Schmid).

Avertissements : Lungoyi (Servette) et Schumacher (Team St, Gallen/Wil)

 

Share.