Lancy sauvé, Bernex relégué

0

Les deux Genevois de 1ère ligue connaissent leur sort à deux journées de la fin du championnat.

Cela se voyait venir depuis des semaines mais cela a été confirmé la semaine dernière. Les deux clubs genevois de 1ère ligue ont eu la confirmation mathématique de leur dynamique de ces dernières semaines : Lancy a certifié son maintien tandis que Bernex est d’ores et déjà relégué en 2ème ligue inter.

Lancy est sauvé depuis mercredi

Pour Lancy, le maintien a déjà été acquis mercredi dernier en s’imposant nettement contre Martigny (4-1) lors d’un match en retard, grâce à un triplé de Daclinat –6 buts en 7 journées– et un but de Lahiouel, deux des recrues hivernales en attaque. Avec 11 points d’avance sur Terre Sainte et trois journées à jouer, plus rien ne pouvait arriver aux Lancéens. “C’est un grand soulagement d’avoir décroché ce maintien, souligne le capitaine Muhamed Haliti. On n’a pas eu de chance cette saison avec les blessures mais on savait qu’on allait le faire car la dynamique était très bonne au second tour”.

C’est sans la menace de la barre que l’équipe de Jean-Michel Aeby a fait 0-0 contre La Chaux-de-Fonds samedi dernier, ajoutant ainsi un 10ème match consécutif sans défaite (11 avec la Coupe) à leur série. Un match que les coéquipiers de ‘Momo’ Haliti ont n’ont pas pris à la légère : “Nous avons un objectif entre nous qui est de rester invaincus en 2016, raison pour laquelle on a joué le coup à fond contre La Chaux-de-Fonds. Il nous reste deux matchs pour atteindre cet objectif”.

Arrivé à Lancy pour remplacer Bojan Dimic en octobre dernier alors que l’équipe était sous la barre, Jean-Michel Aeby a su redresser une équipe qui, selon les propos du capitaine Haliti, manquait de motivation : “Aeby nous a apporté son expérience. Il a su nous remotiver grâce à son discours entraînant. La situation dans laquelle nous étions n’était pas de la faute de Bojan Dimic, mais uniquement la nôtre, nous n’étions pas dedans”.

Sous la houlette d’Aeby, l’équipe n’a perdu qu’un seul match sur 17 toutes compétitions confondues, s’est qualifiée pour la prochaine Coupe suisse et pointe même à la 6ème place. On peut donc dire que son bilan à la tête des “Roses” est excellent. De bon augure pour une saison 2016-2017 qui pourrait être intéressante si l’entraîneur genevois, ainsi que certains joueurs-clé, confirment leur continuité.

Momo Haliti, le capitaine lancéen

Bernex : une instabilité payée sur le terrain

Pour Bernex, en revanche, c’est une autre histoire. Après la promotion au mois de juin dernier, l’équipe entraînée à l’époque par Claudio Morelli a connu énormément de départs et d’arrivées pendant l’été. Relégable à la trêve, le contingent bernésien a encore connu beaucoup de changements cet hiver. Cette instabilité n’a pas aidé à obtenir des résultats et la formation du coteau n’a jamais quitté les bas-fonds du classement. Cela a même poussé Claudio Morelli à la démission avant Pâques, remplacé par son assistant Serge Cazorla.

Malgré quelques victoires synonymes d’espoir (La Chaux-de-Fonds, Bavois, Terre Sainte), la barre de relégation a toujours été assez loin. Et elle s’est définitivement éloignée samedi après une lourde défaite à la Pontaise contre Team Vaud M21 (6-1). Avec sept points de retard sur Martigny, les deux journées restantes (Team Fribourg et Azzurri) se joueront « pour l’honneur », pour tenter d’oublier une saison pour le moins compliquée, avant de repartir en 2ème ligue inter.

Bernex et Terre Sainte descendent en 2ème ligue inter

 

Photos : OneClick-Photo & J. Franzen

 

Share.