Carougeois et Lausannois assurent le spectacle

0

GEF FE-14 / Les jeunes Genevois et Lausannois ont offert un match à rebondissements. Malgré la défaite (5-6), il y a du positif à retenir pour les Carougeois.

Grosse chaleur samedi à La Fontenette, mais cela n’a pas empêché les M14 de Carouge et Lausanne de tout donner de la première à la dernière minute lors de ce deuxième match officiel de la saison. Au final, même si on dit que le score est anecdotique dans cette catégorie, les jeunes Carougeois étaient très frustrés d’avoir concédé la défaite dans les dernières minutes.

L’importance de la communication

Cela n’a pas bien commencé pour l’équipe de Pascal France. Désireux de construire depuis l’arrière, les petits Carougeois vont pourtant commettre deux maladresses –erreurs de communication– qui vont profiter aux Lausannois, qui inscrivent rapidement deux buts. Ce début de partie raté n’est pas nouveau, selon l’entraîneur carougeois : « Lors des matchs de préparation et du premier match de championnat, c’était exactement les mêmes cas. On a essayé de corriger ça entre nous, mais cela ne s’est pas amélioré car on a fait une entame de match difficile. Mais on a su réagir. Ces deux buts encaissés ont reboosté les joueurs. Il y a un travail à faire là-dessus. On joue peut-être avec la peur, avec la crainte de mal faire et du coup on perd nos moyens ».

La communication à cet âge n’est pas encore parfaite. Ce n’est pas une notion tactique ni une faculté technique, mais simplement une question de concentration. Pascal France détaille : « C’est à eux de se concentrer, de communiquer défensivement et offensivement : ‘Dans le dos, seul, ça vient’. Ils ont du mal encore, mais ça vient petit à petit. Dans la conservation, on est mieux que les précédents matchs. »

Toujours est-il que la réaction des Genevois ne s’est pas fait attendre et ce premier tiers a réellement été spectaculaire. Carouge marque deux buts coup sur coup, mais en reprend de nouveau deux et ces 30 premières minutes palpitantes se terminent sur le score de 2-4 pour une équipe lausannoise qui a montré une grande maîtrise technique.

Carouge-Lausanne-FE14-1516-_8425

Carouge et Lausanne jouent au chat et à la souris

Après une pause boisson bien méritée, la chaleur freine quelque peu les aspirations des joueurs pendant le second tiers. La fatigue se fait sentir et contrairement au début du match, les occasions se font plus rares, mais la circulation du ballon est très bonne, autant de la part des Carougeois que des Lausannois. Un seul but est à mettre à l’actif des locaux dans ce tiers, qui reviennent à 3-4.

Mais c’est lors de la dernière demi-heure que les acteurs vont assurer le spectacle. Carouge pousse, marque deux fois et prend l’avantage pour la première fois du match. Mais c’était sans compter sur des vaillants Vaudois qui, dans les deux dernières minutes, retournent définitivement le score en leur faveur (5-6), grâce notamment à un maître coup franc en lucarne. Frustrant pour les Carougeois, qui avaient tenu une heure avec un joueur de champ dans les cages sans encaisser de but, après la blessure malheureuse de leur gardien à la fin du premier tiers.

Malgré la défaite, la satisfaction est de mise du côté de l’entraîneur Pascal France : « On a mis le contenu et l’intensité qu’on voulait. Après, le résultat est pour eux. Les joueurs sont déçus car ils n’ont pas eu le résultat après les efforts qu’ils ont faits. Ce qu’on avait travaillé à l’entraînement depuis quelques semaines, on l’a vu sur le terrain. L’état d’esprit était très bon ».

Le mentor carougeois concluait sur les aspects travaillés ces dernières semaines qui commencent à se voir sur le terrain : « On essaye de leur inculquer une petite notion tactique défensive, pour pas que tout le monde attaque et monte en même temps. Cela commence à prendre forme. Autre chose, on insiste sur le fait de vouloir récupérer le ballon haut sur le terrain, mais sur les côtés, pas dans l’axe ».

Carouge-Lausanne-FE14-1516-_8430

Le malheureux gardien Babel, sorti sur blessure

Un très bel état d’esprit… sauf en tribunes

Il convient tout de même de signaler la bonne tenue de ce match sur le rectangle vert, qui s’est joué avec un très bel état d’esprit. Cela devrait être la normalité et nous ne devrions même pas le souligner. Mais quand ce comportement exemplaire des enfants contraste avec celui des supporters en tribunes, nous sommes dans l’obligation d’ouvrir l’éternel débat du rôle du public dans les matchs de juniors. Autant supporters genevois que lausannois n’ont de loin pas montré l’exemple à la Fontenette. Sont-ils conscients que ce n’est qu’un match de football joué par des enfants de 13-14 ans ? Qui a besoin d’éducateurs au final, les joueurs ou les supporters ? Il reste beaucoup de boulot de ce côté-là.

 

ETOILE CAROUGE FC – FC LAUSANNE-SPORT  5-6 (2-4, 1-0, 2-2)
Stade de la Fontenette

Carouge : Babel, Haymoz, Isabella Valenzi, Agoua, Rezai, Cremasco, Bessard, Teixeira Monteiro, Ibrahimi, Hofmänner, Haxhidema, De Aguiar Dias, Oliveira Lagarto.
Entraîneur : Pascal France

Lausanne : Gex, Demircan, Taqi, Okuka, Oehler, Ribeiro, Celestini, Tutonda, Sanches, Petrovic, Fasano, Dinc.
Entraîneur : Frédéric Davoli

 

 

 

 

 

Share.