Un bon point pour Aïre sur la pelouse de Veyrier

0

Veyrier et Aïre, deux aspirants au haut de tableau, démarrent le championnat sur un partage des points (1-1).

Le FC Veyrier-Sports et le FC Aïre-Le-Lignon avaient rendez-vous au pied du Salève dimanche après-midi pour y disputer leur premier match de championnat de 2ème ligue. L’affiche promettait un match serré entre les deux formations et ce fut le cas, bien que les locaux, relégués de 2ème ligue inter, partaient avec le statut de favoris.

Justement, ce sont les hommes de Daniel Villa, de retour au club après une année à Champel, qui prennent le jeu à leur compte dès le début de la rencontre, ne laissant pratiquement pas leur adversaire pénétrer dans la surface de vérité. Ce sont d’ailleurs les locaux qui vont se montrer les premiers dangereux dès la 8ème minute lorsque Takyi renvoie le ballon dans le petit filet extérieur suite à une mauvaise relance de la défense adverse. Un premier avertissement qui montre d’entrée les intentions des hommes en vert, qui ne vont pas tarder à faire mouche. En effet, à la 16ème minute, les Veyrites récupèrent un précieux ballon au milieu de terrain, fixent la défense adverse avant de décaler le cuir à gauche sur l’inévitable Röthlisberger qui ne pardonne pas et transperce le dernier rempart d’Aïre-le-Lignon d’une sublime frappe du gauche.

Veyrier mène déjà 1-0 après le premier quart d’heure de jeu et confirme ainsi sa bonne entame de match. Alors qu’on attend une réaction de la part des hommes d’Helder Silva, c’est encore la formation locale qui est tout près de faire le break des pieds de Takyi qui reçoit un ballon seul dans la surface mais sa frappe est trop écrasée pour tromper le portier du Lignon, Zuliani (35′). Le score ne bougera pas jusqu’à la pause.

Veyrier-Aire-1617-1

Déjà un goal pour Röthlisberger, le buteur veyrite

Un final au bout du suspens

Au retour des vestiaires, les deux équipes ont du mal à faire tourner la balle et la rencontre redémarre sur un faux rythme. Le jeu est très haché et interrompu par de nombreuses fautes. On sent alors qu’une erreur peut arriver à tout moment et c’est le cas à la 65ème minute : corner en faveur des visiteurs, mauvaise relance de la défense veyrite et le ballon atterrit dans les pieds de Perrelet qui, bien placé pour frapper, est immédiatement fauché par Takyi sous les yeux de l’arbitre. Le très remuant Salan prend ses responsabilités et remet les deux équipes à égalité (66′, 1-1).

On se dit alors que cet événement va relancer le match mais ce n’est que dans les dix dernières minutes que les deux formations se rendent coup pour coup. Une fois n’est pas coutume, Veyrier reprend légèrement l’ascendant dans le jeu mais ne parvient pas à reprendre l’avantage. C’est alors que Daniel Villa effectue un dernier changement avec l’entrée de Gross. A peine entré, ce dernier pénètre dans la surface, affronte, feinte et se fait tacler à son tour. L’arbitre ne pardonne pas et siffle le deuxième penalty de la partie. Röthlisberger s’élance pour inscrire son doublé mais le cuir termine sa course sur le poteau. A peine le temps de reprendre les esprits après ce coup dur que les protégés d’Helder Silva déclenchent une contre-attaque fulgurante qui aurait bien pu signifier le but de la victoire si Lopes, entré en cours de jeu, n’avait pas trop enlevé sa frappe au dernier moment (87′). Ils n’auront pourtant pas eu le dernier mot. Alors que l’on vit les derniers instants des arrêts de jeu, Veyrier manque sa plus grosse occasion lorsque Bottinelli, idéalement placé, ne parvient pas à pousser le ballon dans la cage défendue par Zuliani, après un tir écrasé de Taddéo.

Veyrier-Aire-1617

Salan, le buteur aïrois, face à Bottinelli

De belles prospections du côté des deux coachs

Du côté des entraineurs, Daniel Villa est très content de la copie offerte par ses joueurs mais déplore une certaine amertume quant au résultat final : « On est bien rentrés dans le match, on a tenté d’imprégner du rythme même si ce n’était pas évident face à une équipe adverse très regroupée et qui a refusé le jeu. On a malgré tout fait de bonnes choses et on mène logiquement au score. La seconde période a été moins bonne. On a eu de la peine à créer du danger et on a, à mon goût, un peu trop géré notre acquis. A la fin, on partage les points et il y a un peu de déception, mais on va continuer de travailler car il y a du potentiel et on est, à mon sens, capable de mieux faire ». Quant aux objectifs prétendus pour cette saison, Daniel Villa se montre très optimiste : « On désire être performant dans le jeu et progresser collectivement. Après, comme dit auparavant, il y a de la qualité alors on va clairement viser le haut du tableau et on verra bien où on sera au mois de juin prochain ».

De son côté, Helder Silva revient sur la préparation de ce match très difficile à son goût : « On jouait face à une équipe qui est favorite pour la montée, c’est pourquoi nous avons pris ce match très au sérieux avec davantage de précautions plus défensives que d’habitude. Cela a bien marché mais, malheureusement, nous payons « cash » une erreur au milieu de terrain en première mi-temps. Nous savions que nous allions affronter une équipe de très bonne qualité c’est pourquoi nous avons mis en place cette stratégie ». L’entraîneur du Lignon a aligné d’entrée une défense à 3 centraux avec deux latéraux jouant un petit peu plus haut. Un système de jeu qu’il aura finalement recadré pour revenir à 4-2-3-1 juste avant la mi-temps. Conscient de la bonne opération réalisée sur le terrain de jeu du FC Veyrier Sports, Helder Silva peut être satisfait de la performance de ses joueurs.

 

FC VEYRIER SPORTS – FC AÏRE-LE-LIGNON  1-1 (1-0)
Stade de Veyrier-Village, environ 150 spectateurs.

Buts : 16′ Röthlisberger 1-0, 66′ Salan (P) 1-1

Veyrier (4-2-3-1) : Batardon – Mourelle, Moreira, Bottinelli, Bagnoud – Huguenin ©, Innaurato (82′ Gross) – Takyi (72′ Alexandre), Taddéo, Röthlisberger – Verpet (60′ Jeangros).
Entraîneur : Daniel Villa

Aïre (3-4-3) : Zuliani – Nuredini, Miguel, Anderegg – Rego ©, Monteiro (80′ Racalbuto), Perrelet, Segade – Palma (66′ Uebelhart), Salan, Ben Farhat (62′ Lopes).
Entraîneur : Helder Silva

Avertissements : Moreira (Veyrier) ; Perrelet, Salan et Racalbuto (Aïre)

 

Photos : IV Sport

 

Share.