Chênois II reçu 5 sur 5

0

La réserve chênoise a remporté tous ses matchs en 3ème ligue. Le point avec Romain Pétremand.

Cinq matchs, quinze points, seulement trois buts encaissés et onze buteurs différents. Et si les changements illimités portaient leurs fruits chez certaines équipes ? « Les jeunes équipes comme la nôtre sont privilégiées avec les changements illimités. J’en suis conscient et je les utilise. En moyenne, je fais entre six et huit changements par match », reconnaît l’entraîneur de la « Deux » de Chênois. Avec un contingent important et la fraîcheur de ses jeunes joueurs, Romain Pétremand réussit un début de saison pour le moment parfait.

Nouvelle victoire à Avanchet

Dimanche à Avanchet, face à une équipe en pleine reconstruction qui a changé la quasi-totalité de son effectif de l’année dernière, la troupe de Pétremand a signé une nouvelle victoire qui s’est dessinée lors de la dernière demi-heure, avec des buts de Gomes à la 65ème et de Coupland dans les arrêts de jeu (0-2).

Le mentor chênois, qui vit sa première expérience en actifs, analyse ce succès : « Je pense que dans le jeu, on était meilleurs. Mais on n’a pas été terribles dans les 20 derniers mètres. On a passablement mis le pied sur le ballon pendant tout le match et il a fallu être attentif et patient. C’est la chose la plus compliquée car en A inter, ces joueurs avaient l’habitude de gagner 4-2, 5-3. Là, tu dois attendre l’heure de jeu pour marquer le 1-0. En face, c’est des adultes qui savent aussi verrouiller, ce ne sont plus des juniors ».

Le coach chênois s’attendait-il à un pareil début de championnat ? « Je ne suis pas vraiment surpris, on s’attendait à jouer les cinq premières places, avoue Pétremand. C’est aussi le hasard du calendrier. Nous n’avons pas encore joué les gros, nos trois derniers matchs sont Versoix, Genève-Poste et Saint-Paul ».

Les objectifs sont ailleurs

« A chaque match, on a un ou deux joueurs maximum de la Une qui descendent. Ils viennent avec un bon état d’esprit et pour nous c’est un apport. Contre Laconnex, Arben Matoshi, qui a joué en D2 espagnole. Il a planté trois goals, c’était un autre monde.

Ce début de championnat donne-t-il des ailes à la réserve des Trois-Chêne ? « C’est clair qu’en commençant avec cinq victoires en cinq journées, on ne peut pas ne pas penser à la montée et les joueurs en ont envie. Mais il ne faut pas se leurrer, on n’a pas spécialement une obligation et une volonté de monter, contrairement à Versoix ou Genève-Poste qui s’en sont donnés les moyens et qui sont au-dessus ».

Le match avancé de mercredi soir contre UGS II, une autre équipe en forme (quatre victoires, un nul), sera un test intéressant pour le mentor chênois : « Oui, contre UGS II, c’est déjà une affiche mercredi soir. Je pense que ça va être un bon match de 3ème ligue avec du rythme… mais ça restera deux équipes de second plan qui seront entre la 3ème et la 5ème place à mon avis, derrière les deux favoris ».

Si la promotion en 2ème ligue n’est pas un objectif en soi, que peut-on souhaiter à Pétremand et sa jeune équipe ? « Ma récompense, c’est si je perds quatre joueurs à la trêve qui s’en vont avec la première équipe », conclut-il. La philosophie est on ne peut plus claire.

 

AVANCHET-SPORT FC – CS CHÊNOIS II  0-2 (0-0)

Buts : 65’ Gomes 0-1, 92’ Coupland 0-2

 

Share.